Knicks

David Blatt auditionné par les Knicks : coacher Joakim Noah pour son retour en NBA, ça c’est du challenge

David Blatt

Pas sûr qu’un coach avec un meilleur bilan NBA que lui soit disponible sur le marché cet été.

Source Image : YouTube

Viré comme un malpropre par les Cavaliers en 2016, David Blatt est reparti en Europe où son coaching est apprécié à sa juste valeur. Actuellement en Turquie, il pourrait bien faire son retour chez les New York Knicks la saison prochaine.

Peut-on vraiment dire que beaucoup attendaient le retour de David Blatt ? Non. Et pourtant, son expérience, bien que courte, témoigne d’un certain talent. Embauché en 2014 par les Cavs, l’ancien sélectionneur de la Russie n’a pas fait long feu dans l’Ohio. Au bout d’un an et demi, il est reparti la queue entre les jambes avec un bilan excellent de 83-40 et une première place à l’Est. Un coaching (certes aidé par une superteam) plus que correct donc, qui aura subi les volontés de Monsieur LeBron James. Ce que BronBron veut, BronBron l’obtient, alors évidemment, il a été limogé pour que Tyronn Lue lui succède. Evidemment, Cleveland a perdu au change (malgré un titre obtenu, on le sait tous, grâce à Gérard), et Blatt est resté dans une certaine incompréhension, puisque son bilan était excellent. Bien sûr, il a commis plusieurs erreurs, mais rien d’assez cruel pour lui préférer Tyronn Lune (marche aussi en verlan).

De retour sur les bancs européens, David Blatt a souvent montré son attachement pour la NBA, en disant qu’il souhaitait revenir, ou encore en charriant les Cavs. Alors, pourquoi pas y retourner dès cet été ? Beaucoup de franchises se sont séparées de leur coach, et les Knicks ont déjà montré leur intérêt pour Davidou dans le passé. D’un côté, c’est très intéressant, étant donné que les Knicks basent leur futur sur des joueurs européens (Kristaps Porzingis, Emmanuel Mudiay, Frank Ntilikina). Rien que d’imaginer ces joueurs coachés par un entraîneur reconnu sur le Vieux Continent, ça a de la gueule. Mais d’un autre, une des raisons pour lesquelles il a été démis de ses fonctions à Cleveland était la pression. Comment vous dire qu’aux Knicks, c’est pas le pression qui manque, mais genre pas du tout. Du coup, David Blatt à New York, c’est à la fois séduisant et aussi un gros risque pour celui qui commençait tout juste à se reconstruire professionnellement en Turquie.

Ceci dit, rien n’est encore fait puisque le rendez-vous entre les Knicks et David Blatt aura lieu la semaine prochaine, de notre côté de l’Atlantique. Nous en saurons donc davantage dans les semaines à venir sur l’avenir de Blatt. Le coach est tout de même en bonne posture, puisqu’il connait bien Steve Mills, le président des Knicks. Reste à savoir si le poste l’intéresse, sinon d’autres candidats (James Borrego, Mike Budenholzer, Mark Jackson ou encore Kenny Smith) pourraient sauter sur l’opportunité.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top