Timberwolves

Preview Game 3 Wolves – Rockets : retour à la mez pour KAT et Butler, merci de commencer vos Playoffs

Rockets Timberwolves

Les loups vont-ils rugir assez forts pour empêcher les fusées de décoller ?

Source Image : Youtube

C’est avec la rage que les loups doivent défendre leur honneur face à Houston, à 1h30 ce soir. Menés 2-0, les hommes forts des Minnesota Timberwolves doivent prendre leurs responsabilités, sous peine de voir la série tourner très court…

Pas facile de jouer le premier tour des Playoffs en tant que 8ème. Cela Minnesota l’a bien vu en se déplaçant dans le Texas pour y affronter les Rockets, forts d’un bilan de 65 victoires et 17 défaites en saison régulière, le meilleur de l’histoire de la franchise. Menés d’abord par un James Harden taille MVP au premier match, à 44 points, c’est sur Chris Paul que les Fusées se reposaient au Game 2 (27 points pour lui). Si Houston assure le minimum syndical, il n’en demeure pas moins que leur attaque reste balbutiante, et que Mike D’Antoni remercie chaque jour sa franchise pour lui avoir donné l’autorisation de signer plusieurs role players. Au Game 1, c’est CP3 qui se déchire, laissant à Ramesse la responsabilité d’aller chercher la victoire. Au Game 2, le contraire se passe : El Barbudo vit un cauchemar de maladresse (2 sur 18 au shoot) et laisse son meneur et Gerald Green step-up pour aller chercher le 2-0. Ainsi, maintenir la meilleure équipe de la NBA à 103 points de moyenne sur deux matchs quand elle tournait sur la saison à 112, c’est plutôt encourageant pour les Wolves. C’est là que la patte Thibodeau se fait ressentir : l’ancien assistant coach des Celtics essaie tant bien que mal d’instaurer de la combativité défensive à ses hommes de main, contre une équipe pour qui l’adresse (surtout du parking) est le pain et beurre. Malheureusement pour Thibs, l’efficacité n’est pas présente des deux cotés du terrain, en témoigne leur 82 (petits) pions au total plantés difficilement au Match 2. La faute vient, entre autres, du manque d’implication de leurs joueurs phares…

La clé du match : le tandem Karl-Anthony Towns – Jimmy Butler

Ni l’un ni l’autre ne semble à l’aise dans cette série. D’un coté, le gros chat se fait outplay par Clint Capela, que ce soit au rebond, dans les mouvements, en défense, en attaque… au bureau quoi. KAT n’a jamais semblé en mesure d’être au niveau qui a été le sien toute la saison : celui d’un All-Star. Sur deux matchs, il tourne à un pauvre 6,5 points de moyenne à 27% au shoot, et un pourcentage d’utilisation très pauvre, face à un Clint Capela qui lui mène la vie dure. Pas aidé par ses coéquipiers qui ont l’air de l’oublier, même lorsqu’il arrive à trouver de bons mismatchs au poste, Towns doit trouver un moyen de contenter Thibs, ce dernier l’ayant d’ailleurs bien critiqué après le Match 1. Même problème global pour Jimmy Butler, bien que moins criant. L’ancien de Chicago combine de pauvres chiffres sur les deux premières rencontres, à 12 points de moyenne, bien loin des 22 qu’il plantait d’habitude à chaque match de saison régulière. Baladé par Ramesse au Game 1, mais s’étant bien repris dans la foulée, Jimmy aura à cœur de montrer que son transfert lors de la draft 2017 a eu raison d’être validé par les Wolves, désireux de développer pleinement le grand potentiel de leur team. 

Dos au mur, les loups timbrés sont capables d’aller chercher une victoire devant leur public du Target Center, sous réserve d’un Towns à son niveau et d’un Butler revanchard, qui doivent se défoncer des deux cotés du terrain. Affaire à suivre à 1h30, dans le Minnesota.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top