Bucks

Preview Game 3 Bucks – Celtics : de retour à Milwaukee, les Daims sont déjà dos au mur

Giannis Antetokounmpo

Plus le temps de rigoler.

Source image : YouTube

Menés 2-0 par les Celtics, les Bucks de Milwaukee n’ont pas le droit à l’erreur ce soir s’ils veulent garder une chance de qualification. Dès 3h30 et à domicile, Giannis Antetokounmpo et ses potos cervidés devront muscler le jeu pour mener leur équipe à la victoire.

Durant les deux premiers matchs de la série, Giannis Antetokounmpo a été monstrueux et ce malgré la défense d’Al Horford. Sa production statistique est tout bonnement impressionnante avec 32,5 points, 11 rebonds, 7,5 assists, 2 interceptions, à 63% au tir. Et pourtant, cela ne suffit pas à dominer les Celtics. Comme Ducros, il se décarcasse, mais ça ne change pas tout. Même s’il est bien assisté par Khris Middleton, Giannis ne parvient pas à redresser la barre. En effet, ce qui paraissant compliqué au Game 1 a clairement dépassé les Bucks au Game 2. Avec une défense insuffisante, un effectif pas assez impliqué et des joueurs sur courant alternatif, c’est compliqué de gagner un match, alors une série, bonjour la galère. Du coup, à la manière de LeBron James, Giannis Antetokounmpo se doit d’élever encore son niveau de jeu pour compenser. Il est là le problème. Le Grec a déjà des statistiques incroyables, mais il doit se donner encore plus pour pouvoir battre Boston. En réalité, le seul point où le Greek Freak peut encore progresser, c’est du point de vue défensif. La défense, c’est très clairement le point faible de Milwaukee.

La clé du match : des Daims impliqués en défense

Certaines équipes oublient trop souvent que le basket se joue des deux côtés du terrain. Si ce n’est pas le cas de Boston, c’est bel et bien ce qu’il se passe dans le Wisconsin. De retour dans leur antre, les Bucks vont devoir muscler le jeu en défense s’ils ne veulent pas voir la série leur filer entre les pattes. Que Bledsoe ne soit pas au rendez-vous offensivement, ce n’est pas trop grave, mais qu’il trashtalke Terry Rozier alors qu’il s’est fait salir sur les deux matchs, là c’est pas possible. Donc, au lieu d’ouvrir sa bouche, Rico ferait mieux d’enfin rentrer dans ses Playoffs en défendant un minimum. Parce que les Bucks ne peuvent pas prétendre aux demi-finales de Conférence en se prenant 23 points par Terry Rozier tous les soirs.

Parfois, il vaut mieux se taire et se remettre en question. C’est ce que les Bucks doivent faire s’ils veulent battre les Celtics. De la défense, de la défense et encore de la défense, il va falloir être sérieux des deux côtés du terrain pour aller au deuxième tour.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top