Mavericks

Les Mavericks ont de la place pour signer des agent libres cet été : allô DeAndre Jordan ?

DeAndre Jordan

Aurons-nous droit à un Revival ?

Source Image : Twitter

En tanking assumé cette saison, les Dallas Mavericks ont de la place dans leur marge salariale pour accueillir un potentiel gros agent libre. Les ambitions de Mark Cuban semblent donc d’attirer un voir deux joueurs cet été, pour renforcer sa franchise en manque de sérieux talent.

La saison des texans a été très compliquée, alors ils espèrent vivre une meilleure intersaison. Au-delà d’un bilan très pauvre (24-58, chenilles oblige), la franchise a eu plusieurs problèmes révélés au grand public. D’un côté, Mark Cuban a dû sortir le chéquier pour avoir dit que son équipe tankait, et de l’autre, un scandale a éclaté sur les méthodes utilisées au sein de la franchise lorsqu’il s’agit de bosser entre personnes de sexes opposés dans une même boîte. Du coup, les Mavs ont bien besoin de tourner à la page et d’aborder la saison 2018-19 avec ambition. Pour ce faire, les Mavericks vont pouvoir s’appuyer sur la Draft, mais pas seulement, étant donné qu‘ils disposent de près de 30 millions de dollars libres dans leur marge salariale. Les intentions de Mark Cuban sont aujourd’hui assez claires, comme en témoigne ses propos accordés au Dallas Morning News.

« On a de la marge dans notre masse salariale, et on va la dépenser. Cela ne sert pas à grand chose de garder de la marge pour rien. Il est possible qu’on la dépense avant la Draft. Si nous avons la possibilité de signer un grand joueur avant la Draft, nous le ferons. Si un bon joueur veut un contrat ou qu’il vient de se faire cut, on peut l’accueillir. Je n’ai pas l’intention de bouleverser l’effectif, je veux garder au moins dix joueurs de l’équipe. Mais nous devons faire de la place pour nos premier et second tour de Draft, ainsi que pour un ou deux agent libres. »

C’est clair et net : les Mavericks veulent attirer du free agent. Avec 30 millions de dollars disponibles, deux possibilités majeures s’offrent à eux. Soit ils tentent de rameuter un gros poisson, qui mangerait à lui tout seul une immense partie de l’argent en réserve, soit ils visent deux agent libres, comme évoqué par Mark Cuban. Cette solution, moins sulfureuse, est tout aussi intéressante, puisqu’elle boosterait l’effectif des Mavs. Evidemment dans la catégorie gros poisson, le cas DeAndre Jordan est abordé, puisque le pivot est déjà passé tout proche d’un accord avec les texans il y a quelques années. S’il est difficile d’imaginer LeBron James, Chris Paul ou autre Kevin Durant signer à Dallas (même si rien n’est impossible), voir débarquer des joueurs plus modestes comme Aaron Gordon, Clint Capela, Julius Randle, Derrick Favors, Will Barton ou encore Avery Bradley est une idée séduisante. Les trois premiers cités seront agent libres restreints, ce qui limite la marge de manoeuvre des Mavs, mais les trois derniers sont libres comme l’air et pourraient s’engager où ils le désirent. Là encore, voir Orlando et Houston lâcher Gordon et Capela paraît invraisemblable, en revanche les quatre autres pourraient se diriger à Dallas, à condition qu’ils ne soient pas trop gourmands, on ne la fait pas à tonton Marko. La gourmandise, c’est le pêché mignon de Barton, et ça pourrait aussi être le cas de Randle, puisqu’il rentre gentiment dans son prime. En ce qui concerne Derrick Favors et Avery Bradley, il faut avouer que leur profil correspond à l’identité des Mavericks : volontaires, intelligents et bosseurs, alors, pourquoi pas ?

Evidemment, nous ne sommes pour l’instant qu’au stade de la spéculation, mais In Mark Cuban We Trust, et c’est certain qu’il attirera du free agent. Les Mavs, qui devraient se séparer de plusieurs joueurs dans les semaines à venir (salut Nerlens Noël), risquent d’accueillir des agent libres cet été… pour redevenir compétitif dès l’an prochain ?

Source : Dallas Morning News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top