Blazers

Preview Game 2 Blazers – Pelicans : Lillard et McCollum n’ont déjà plus le droit à l’erreur

Blazers lillard mccollum

Mission Impossible 6 : objectif filoche.

Source Image : NBA League Pass

Défaits lors du Game 1 à domicile (97-95), les Blazers jouent déjà gros à 4h30 cette nuit. En cas de défaite, Lillard et sa clique pourraient débarquer à New Orleans avec deux défaites dans les poches, une situation à éviter à tout prix.

Très clairement, quand on a vu le bracket officiel des Playoffs, on a tout de suite coché cette série. Blazers – Pelicans est une des séries les plus excitantes de ce premier tour. S’il semble très compliqué de prédire qui l’emportera, un constat est certain : les gros doivent être au rendez-vous. Par gros bien sûr, on parle d’Anthony Davis, Damian Lillard, C.J. McCollum et de l’incontournable DeAndre Liggins. Malheureusement, Liggins n’a pas pu jouer le Game 1, mais Tonio Davis a tenu la baraque, avec 35 points, 14 rebonds et 4 contres, rien que ça. En face, le backcourt des Blazers a fait dans son short, littéralement. 37 points à eux deux à 13/41 au tir, en gros c’est Ed Davis le meilleur shooter des Blazers, et ça, c’est dur. Du coup, pour l’emporter ce soir, pas le choix, il faut que Dame et Cijay se réveillent. Quand les deux snipers de l’équipe oublient leur adresse au vestiaire comme samedi dernière (37,8% au tir), les chances de Rip City se rapprochent de 0. Le problème, c’est qu’à part Nurkic, Portland n’a pas vraiment d’autres joueurs sur lesquels s’appuyer au scoring si jamais le backcourt se foire. En comme le Bosnien est bien muselé par Anthony Davis, il ne faut pas trop compter sur lui non plus pour tenir le coup. Surtout qu’en face, les Pels ont une flopée de joueurs capables de planter 20 points (Davis, Holiday, Moore, Mirotic, Rondo, Clark), et la défense des Blazers a du mal à tous les contenir. Le calcul est vite fait, pour passer il va falloir deux All-Stars au niveau et ils en sont capables.

La clé du match : l’adresse du backcourt

On oublie trop souvent que le panier-ballon est un sport d’adresse. Ça parait simple quand LeBron pénètre en mode rhino et tourne à 54%, ou que James Harden plante 60 points à un haut pourcentage. Pourtant, quand l’équipe entière n’est pas capable de scorer, il faut limiter les erreurs. Par conséquent, les deux seuls scoreurs (ou presque) de Portland ne peuvent pas passer à côté du Game 2, sous peine d’être en grande difficulté. En réalité, il n’est pas forcément nécessaire que Lillard et McCollum soient tout deux chauds, il suffit qu’un seul soit bien dans le match. Rappelons le, la défaite de deux points (95-97) au Game 1 montre que même si Tic et Tac ne sont pas en forme, ils peuvent rester dans le coup. Alors, on s’entraîne, on tire, on retire et on continue de tirer pour être bien chaud pour ce Game 2.

Dernier match au Moda Center ce soir avant deux soirées à New Orleans. Les Blazers, menés 1-0, ont encore leur destin entre leurs mains, alors attention de ne pas passer à côté une fois de plus, sous peine d’être en très grande difficulté…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top