Lakers

Pour Kobe Bryant, il n’y a qu’un seul Jordan à affronter en 1 vs 1 : le monstre de 1991

Kobe Bryant

« Toi là ? Jordan ? Ouais, Michael, viens par ici. »

Source image : YouTube

Kobe Bryant, Michael Jordan, la comparaison existe pour certains, c’est un blasphème pour d’autres. Leurs quelques duels entre 96 et 2003 ont été davantage vécus comme une passation de pouvoir plutôt que de réels affrontements, il est donc difficile de juger d’un 1 contre 1 entre ces deux légendes du jeu dans leur prime respectif. Dans la série des fictions, cependant, le Mamba a son avis : c’est le Jordan de 91 qu’il voudrait jouer.

On le savait compétiteur, trash-talker et déterminé à vouloir surpasser Michael Jordan, Kobe Bryant a décidé une nouvelle fois d’attiser les débats autour de ces deux monstres de la balle orange. C’est dans le Dan Patrick Show que le natif de Philadelphie déclarait vouloir affronter le plus célèbre des numéros 23 (Lebron qui ?) de la saison 90-91. On le sait, depuis longtemps, les deux hommes sont collés dans les mêmes phrases, notamment car le Mamba a dupliqué une quantité incroyable de moves venant de Michael, que ce soit sur comme en dehors des terrains. Ce mimétisme a tellement été poussé qu’on a fini par appeler Kobe le « remix » de Jordan, une affirmation que le numéro 24 doit probablement détester mais qu’il ne peut réfuter. Par contre, là où il a son mot à dire, c’est sur le Jordan à affronter en one-one. Fabuleux joueur en tête à tête, Bryant ne refuse aucun challenge et sait très bien ce qu’il prendrait en dessert, sur le Mont Olympe des duels de basketteurs.

« Michael 91. Aucun doute là-dessus. Aucun doute là-dessus… On se rentrerait dedans. Je dis 91 car c’est vraiment l’année de son prime. Physiquement, mentalement, tu sentais que c’était un véritable taureau en 91. J’adorerais voir à quoi ça ressemble… Je ne suis pas nécessairement quelqu’un de passif quand il s’agît de trash talking. C’est motivant. On est tous les deux créatifs comme trash-talkers. »

Cette saison est en effet un point central dans la carrière de His Airness. Battus la saison passé pour la troisième fois consécutive par des Bad Boys de Détroit et leurs fameuses « Jordan rules », Michael et ses Bulls vont produire un exercice 90-91 tout bonnement record. C’est la saison du déclic. Emmené par un Jojo qui finira MVP de saison régulière avec des moyennes toujours aussi affolantes (31.5 points à 53.9% au tir, 6 rebonds et 5 passes), Chicago va établir, à ce moment là, un nouveau record de franchise avec 61 victoires pour 21 défaites. Finissant alors premiers de Division, ce qui ne leur était pas arrivé depuis seize ans, les Bulls vont marcher sur l’Est en Playoffs. Les Knicks d’Ewing ? A la broyeuse avec un sweep ! Les Sixers de Barkley ? A la moulinette avec un 4-1. Drivés par un Jordan sur la lignée de sa saison régulière, un Pippen plus affirmé et un collectif huilé, les taureaux de l’Illinois vont alors martyriser leurs pires ennemis de Détroit. Un sweep retentissant qui amène Jordan pour la première fois en finale NBA. Une défaite au Game 1 suivie de quatre victoires face au Lakers de Magic et voilà les Bulls titrés ! Nommé MVP des finales pour ponctuer un exercice fabuleux, Michael ne s’en doute peut-être pas mais sa dynastie est née. C’est donc ce Jordan là, injouable, que le sinueux arrière des Lakers souhaiterait affronter.

Mais alors quel Kobe Bryant opposer à ce Jojo millésimé 91 ? C’est là que tout le débat se porte.

Les cuvées de 2005 à 2007 durant lesquelles le Mamba marque l’histoire individuellement avec 62 points en trois quart temps face à Dallas ou encore ses 81 points posés face aux Toronto Raptors, dans un Staples Center en transe ? Sa saison de MVP en 2008 à 28.3 points, 6.3 rebonds et 5.4 passes mais ponctuée par une défaite lors des finales face aux Celtics de Pierce, Garnett et Ray Allen ? Ou encore son back-to-back en 2009 et 2010 remporté face au Orlando Magic puis Boston au terme d’un Game 7 à couper le souffle. Deux titres agrémentés de deux MVP des Finales et qui ferment le débat de Kobe Bryant sans le Shaq. Il y a toujours eu débat sur le « meilleur » des deux Kobe, à tel point que son maillot a été retiré… en double. Le 8 et son afro, ses explosions offensives, ses dunks ravageurs, ce jeune fou qui repoussait les limites du scoring et de la technique. Le 24 et sa sérénité, Mamba mentality, les titres, la rédemption et cette capacité à donner des leçons jusqu’au dernier souffle. Difficile d’en choisir un, pour affronter une bête comme le MJ de son premier titre.

Alors, faites vos jeux, quel Kobe pour un Jordan 91 en 1 contre 1 ? Pour ce qui est de l’équipe à mettre en face des Bulls 91, Kobe a tranché c’est les Lakers 2001. Et vous ?

Source : Dan Patrick Show

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. ElginB

    18 avril 2018 à 20 h 13 min at 20 h 13 min

    Kobe 2006

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top