Thunder

Preview Game 1 Thunder – Jazz : les plaisanteries ont assez duré pour OKC, mode Playoffs demandé

thunder

Vous entendez ce bruit ? C’est la Chesapeake qui commence à bouillir.

Source image : NBA League Pass

Grâce à un tie-breaker favorable, le Thunder a le luxe d’accueillir les deux premiers rounds face à Utah. Ça s’est joué à peu de choses près et OKC doit profiter d’être à la Chesapeake Energy Arena pour rentrer directement dans sa série. Aperçu par séquences seulement, le big 3 du Thunder doit montrer les crocs et frapper fort d’entrée sous peine de se faire sanctionner par la section mormone. Début des hostilités prévu à minuit et demi !

Les séries entre quatrième et cinquième sont par définition indécises, une seule place séparant les deux adversaires. Le différentiel de victoires est souvent mince et il est compliqué de dégager un réel favori. Pour illustrer nos propos, on a donc le Thunder et le Jazz qui viennent de finir  ex æquo en terme de bilan (48 victoires – 34 défaites), l’avantage revenant à Billy grâce à ses trois victoires face à Quin et ses gars durant la régulière. Le Jazz a payé son ultime duel perdu face à Portland et s’est fait griller la priorité par le Thunder qui s’occupait tranquillement du tank de Memphis en parallèle. Melo et ses potes ont validé le quatrième spot tout en opportunisme mais ils ne pourront plus compter sur l’alignement des étoiles d’ici quelques heures. Brodie a validé son back-to-back en triple-double de moyenne, c’est bien mais il est temps pour sa franchise de se faire remarquer autrement que par les records individuels de chacun. Le one-man show de Westbrook était trop léger contre les Rockets l’an dernier, c’est désormais un dragon à trois têtes qui sévit dans l’Oklahoma et l’adversaire est cette fois plus abordable. Le talent individuel, l’expérience, la profondeur de banc, la défense : ce Thunder a la gueule d’une équipe qui va loin en Playoffs et après une régulière foireuse, il doit montrer son vrai visage.

Sauf qu’en face, l’adversaire « abordable » ne l’est pas vraiment. Rigueur, discipline, collectif : Utah excelle dans les domaines où OKC a péché. Quin Snyder n’a pas d’armes naturellement aussi dévastatrices que Westbrook ou PG13 à sa disposition mais il sait comment les rendre intraitables. L’entraîneur fait ressortir le meilleur de ses joueurs en les mettant en confiance. Résultat : Ricky Rubio et Joe Ingles passent des soirées en mode Splash Bros et Donovan Mitchell a séché toutes les larmes des fans regrettant Hayward. Sur la match-up des coachs, Snyder détruit Donovan et son sens tactique supérieur lui sera essentiel pour faire déjouer le Thunder dès ce soir. S’ils installent d’emblée le rideau de fer dans leur partie de terrain, le Thunder pourrait vite se mettre à jouer à l’envers et le Jazz n’aurait plus qu’à les cueillir. En patron de la défense, Rudy Gobert doit tout de suite rentrer dans sa série en refusant aux arrières adverses l’accès au cercle. Attention quand même au problème de fautes et à Steven Adams qui fera parler vitesse et puissance pour faire mal au Français.

La clé du match : Paul George et Carmelo Anthony évoluant à leur vrai niveau

Quand Chris Paul se fondait en un battement de cil dans le collectif des Rockets, on est toujours à la recherche du big 3 dans l’Oklahoma. Westbrook était en mission chaque soir mais à ses côtés, PG13 et Melo étaient en mode roller-coaster. Appliqués et prolifiques un soir, fantomatiques et maladroits le suivant, les deux ailiers ont globalement évolué en deçà de leur niveau. La chance souriant aux audacieux, ils ont, face au Jazz, des match-ups qui leur sont favorables et qui doivent leur permettre de tout défoncer. Notamment Paulo. Les mecs envoyés en mission sur lui s’appelleront Joe Ingles ou Jae Crowder et sans leur manquer de respect, ils ne peuvent pas empêcher l’ailier du Thunder de se faire plaisir si celui-ci s’applique un minimum. George fera son taf en défense mais il doit se régaler en attaque en deuxième lame offensive derrière le Brodie. Melo aussi doit sortir de sa torpeur pour ses premiers Playoffs depuis 2013. Favors ou Jerebko seront sur son slip mais s’il espace bien le jeu et qu’il est en rythme, les ficelles peuvent s’enchaîner. Si les deux rentrent dans leur série pied au plancher, le Thunder a de bonnes chances de remporter ce premier match. S’ils traînent la patte comme ils ont pu le faire fréquemment, Westbrook devra activer le mode hero ball. Aux risques et périls du Thunder.

Attention : ce programme de nuit comprend des scènes pouvant heurter la sensibilité de certains. Le premier round entre le Thunder et le Jazz démarre à 00h30 et il s’annonce violent. Très athlétiques, les deux équipes ont des forces vives bien différentes et l’opposition de style s’annonce passionnante.

1 Comment

1 Comment

  1. JD3007

    15 avril 2018 à 20 h 41 min at 20 h 41 min

    Let’s GO Thunder !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top