MVP Rankings

MVP Ranking – Le finish : cette fois c’est la bonne, James Harden termine sur le trône !

James Harden MVP

THE BEARD FOR MVP !!!

Source image : YouTube

Ça y est, la saison régulière est officiellement terminée et la course au titre de MVP touche donc à sa fin. Tout au long de l’exercice 2017/2018, James Harden a dominé les débats, mais la concurrence a été féroce avec des monstres comme LeBron James, Anthony Davis ou encore le tenant du titre Russell Westbrook. Découvrez sans plus attendre notre classement final. 

Les meilleures performances des dix derniers jours

02/04/2018

Pas de match

03/04/2018

  1. James Harden (Rockets) : 38 pts, 10 rbs, 9 ass à 12/18 au tir (dont 5/8 du parking) et 9/10 aux LF (vs Wizards)
  2. Nikola Jokic (Nuggets) : 30 pts, 6 rbs, 7 ass, 4 stls à 11/17 au tir (dont 4/6 du parking) (vs Pacers)
  3. Giannis Antetokounmpo (Bucks) : 29 pts, 11 rbs, 6 ass, 5 to à 11/22 au tir et 7/8 aux LF (vs Celtics)
  4. Ricky Rubio (Jazz) : 31 pts, 6 rbs, 8 ass à 10/16 au tir (dont 4/7 du parking) et 7/7 aux LF (vs Lakers)
  5. Russell Westbrook (Thunder) : 44 pts, 16 rbs, 6 ass, 6 to à 15/26 au tir (dont 3/7 du parking) et 11/12 aux LF (vs Warriors)

04/04/2018

  1. Kyle Kuzma (Lakers) : 30 pts, 5 rbs à 11/23 au tir (dont 5/9 du parking) (vs Spurs)
  2. Anthony Davis (Pelicans) : 28 pts, 12 rbs, 3 blks à 8/13 au tir et 11/13 aux LF (vs Grizzlies)
  3. J.J. Redick (76ers) : 25 pts, 6 ass à 10/13 au tir (dont 5/7 du parking) (@ Pistons)
  4. E’Twaun Moore (Pelicans) : 30 pts, 4 ass, 3 stls à 11/16 au tir (dont 7/10 du parking) (vs Grizzlies)
  5. LaMarcus Aldridge (Spurs) : 28 pts, 9 rbs, 4 ass à 12/20 au tir (@ Lakers)

05/04/2018

  1. LeBron James (Cavaliers) : 33 pts, 9 rbs, 14 ass, 6 to à 12/20 au tir et 7/10 aux LF (vs Wizards)
  2. Chris Paul (Rockets) : 27 pts, 4 rbs, 5 ass à 11/19 au tir (dont 3/8 du parking) (vs Trail Blazers)
  3. Bojan Bogdanovic (Pacers) : 28 pts, 3 rbs à 11/13 au tir (dont 6/7 du parking) (vs Warriors)
  4. Victor Oladipo (Pacers) : 21 pts, 6 rbs, 7 ass, 3 stls à 9/17 au tir (dont 3/5 du parking) (vs Warriors)
  5. John Wall (Wizards) : 28 pts, 4 rbs, 14 ass, 3 stls, 6 to à 10/20 au tir et 6/6 aux LF (@ Cavaliers)

06/04/2018

  1. Ben Simmons (76ers) : 27 pts, 15 rbs, 13 ass, 4 stls à 12/17 au tir (vs Cavaliers)
  2. Damyean Dotson (Knicks) : 30 pts, 11 rbs à 12/21 au tir (dont 4/10 du parking) (vs Heat)
  3. Nikola Mirotic (Pelicans) : 31 pts, 16 rbs à 11/25 au tir (dont 5/11 du parking) (@ Suns)
  4. Jaylen Brown (Celtics) : 32 pts, 4 rbs à 11/19 au tir (dont 7/10 du parking) (vs Bulls)
  5. LeBron James (Cavaliers) : 44 pts, 11 rbs, 11 ass, 8 to à 17/29 au tir (dont 4/8 du parking) et 6/11 aux LF (@ 76ers)

07/04/2018

  1. Anthony Davis (Pelicans) : 34 pts, 12 rbs, 4 ass, 4 blks à 13/24 au tir et 8/10 aux LF (@ Warriors)
  2. Nikola Jokic (Nuggets) : 23 pts, 11 rbs, 11 ass à 9/14 au tir (@ Clippers)
  3. Russell Westbrook (Thunder) : 24 pts, 7 rbs, 10 ass, 4 stls à 10/28 au tir (@ Rockets)
  4. LaMarcus Aldridge (Spurs) : 28 pts, 8 rbs, 4 stls à 13/22 au tir (vs Trail Blazers)
  5. Kevin Durant (Warriors) : 41 pts, 10 rbs, 5 ass à 16/26 au tir (dont 4/8 du parking) (vs Pelicans)

08/04/2018

  1. Taurean Prince (Hawks) : 33 pts, 8 rbs, 5 ass, 5 to à 12/17 au tir (dont 7/8 du parking) (@ Celtics)
  2. Donovan Mitchell (Jazz) : 28 pts, 9 rbs, 8 ass à 9/18 au tir (dont 3/7 du parking) et 7/10 aux LF (@ Lakers)
  3. Domantas Sabonis (Pacers) : 30 pts, 8 rbs, 3 ass, 3 stls à 13/21 au tir (@ Hornets)
  4. Victor Oladipo (Pacers) : 27 pts, 3 rbs, 5 ass, 3 stls à 12/15 au tir (dont 3/4 du parking) (@ Hornets)
  5. Klay Thompson (Warriors) : 34 pts, 3 rbs à 14/23 au tir (dont 6/13 du parking) (@ Suns)

09/04/2018

  1. Allen Crabbe (Nets) : 41 pts, 5 rbs, 4 ass à 12/15 au tir (dont 8/11 du parking) et 9/9 aux LF (vs Bulls)
  2. Russell Westbrook (Thunder) : 23 pts, 18 rbs, 13 ass, 6 to à 8/21 au tir (@ Heat)
  3. Nikola Jokic (Nuggets) : 15 pts, 20 rbs, 11 ass à 5/14 au tir (vs Trail Blazers)
  4. Anthony Davis (Pelicans) : 28 pts, 6 rbs, 5 blks à 11/22 au tir et 6/7 aux LF (@ Clippers)
  5. Eric Bledsoe (Bucks) : 20 pts, 12 rbs, 11 ass, 3 stls à 7/17 au tir (vs Magic)

10/04/2018

  1. John Wall (Wizards) : 29 pts, 7 rbs, 12 ass, 3 stls, 3 blks, 7 to à 9/16 au tir (dont 4/5 du parking) et 7/9 aux LF (vs Celtics)
  2. Alec Peters (Suns) : 36 pts, 9 rbs à 12/20 au tir (dont 8/13 du parking) (@ Mavericks)
  3. Frank Kaminsky (Hornets) : 24 pts, 7 rbs à 10/17 au tir (dont 3/8 du parking) (@ Pacers)
  4. Donovan Mitchell (Jazz) : 22 pts, 3 rbs à 8/12 au tir (dont 4/5 du parking) (vs Warriors)
  5. Jaylen Brown (Celtics) : 27 pts à 8/18 au tir (dont 6/10 du parking) (@ Wizards)

11/04/2018

  1. Damian Lillard (Trail Blazers) : 36 pts, 10 ass à 13/25 au tir (dont 4/10 du parking) et 6/6 aux LF (vs Jazz)
  2. Jimmy Butler (Timberwolves) : 31 pts, 5 rbs, 5 ass à 10/21 au tir et 10/13 aux LF (vs Nuggets)
  3. Karl-Anthony Towns (Timberwolves) : 26 pts, 14 rbs à 12/19 au tir (vs Nuggets)
  4. Russell Westbrook (Thunder) : 6 pts, 20 rbs, 19 ass, 5 to à 2/9 au tir (vs Grizzlies)
  5. Nikola Jokic (Nuggets) : 35 pts, 10 rbs, 3 ass à 14/25 au tir (dont 4/7 du parking) (@ Timberwolves)

Récapitulatif des dix derniers jours

mvp_finish

Classement des dix derniers jours

  • 1. Nikola Jokic (Nuggets) : 12 points TrashTalk

– Statistiques de la semaine : 23.8 pts, 12.2 rbs, 8.2 ass, 2.0 stls à 50.0 % au tir (dont 44.0 % du parking) et 81.8 % aux LF
– Bilan collectif de la semaine : 4-1

  • 2. Anthony Davis (Pelicans) : 11 points TrashTalk

– Statistiques de la semaine : 29.0 pts, 11.2 rbs, 3.8 blks, 2.2 stls à 51.0 % au tir
– Bilan collectif de la semaine : 5-0

  • 3. Russell Westbrook (Thunder) : 10 points TrashTalk

– Statistiques de la semaine : 24.3 pts, 15.3 rbs, 12.0 ass, 2.3 stls, 5.3 to à 41.7 % au tir et 80.8 % aux LF
– Bilan collectif de la semaine : 3-1

  • 4. LeBron James (Cavaliers) : 6 points TrashTalk

– Statistiques de la semaine : 28.0 pts, 8.2 rbs, 8.8 ass, 5.2 to à 54.5 % au tir (dont 41.4 % du parking)
– Bilan collectif de la semaine : 3-2

  • 5. Donovan Mitchell (Jazz) : 6 points TrashTalk

– Statistiques de la semaine : 22.4 pts, 5.8 rbs, 4.2 ass à 43.8 % au tir
– Bilan collectif de la semaine : 4-1

Classement final

  • 1. James Harden (Rockets) : 145 points TrashTalk

– Statistiques : 30.4 pts, 5.4 rbs, 8.8 ass à 44.9 % au tir et 85.8 % aux LF
– Bilan collectif : 65-17

Enfin, James Harden termine au sommet ! Deuxième en 2015 et en 2017, le barbu des Rockets finit la saison à la première place de notre MVP Ranking, et devrait logiquement être récompensé du Maurice Pololoff Trophy dans quelques semaines lors des NBA Awards. C’est simple, Harden coche toutes les cases cette année. Individuellement, il a explosé les statistiques (meilleur scoreur de la ligue), avec notamment ce triple-double historique à 60 points qui a marqué sa campagne. Collectivement, son équipe de Houston a tout dégommé sur son passage en terminant largement en tête de la Conférence Ouest, devant l’armada des Warriors. Et à ça, vous ajoutez le fait qu’il n’a vraiment pas démérité ces dernières années, ce qui joue en sa faveur. Résultat, vous obtenez un dossier quasiment parfait. MVP !

  • 2. LeBron James (Cavaliers) : 139 points TrashTalk

– Statistiques : 27.5 pts, 8.6 rbs, 9.1 ass à 54.2 % au tir
– Bilan collectif : 50-32

Si James Harden n’avait pas été aussi sensationnel cette année, LeBron James aurait fait un très beau MVP. Dans sa quinzième saison NBA, le King a une nouvelle fois prouvé qu’il n’était pas vraiment humain. Malgré ses 33 ans, malgré les nombreux kilomètres accumulés durant sa carrière, LeBron a porté chaque soir une équipe de Cleveland qui a connu des hauts et des bas. Entre les transferts, les blessures et les tensions internes, la saison des Cavaliers n’a pas été un long fleuve tranquille, loin de là. Mais au final, la franchise de l’Ohio termine tout de même avec 50 victoires au compteur, et un nouveau titre de division. Merci qui ? Merci King. Ses statistiques sont exceptionnelles, sa maîtrise du jeu est sensationnelle, et son côté purement valuable est indéniable.

  • 3. Anthony Davis (Pelicans) : 123 points TrashTalk

– Statistiques : 28.1 pts, 11.1 rbs, 2.6 blks à 53.4 % au tir et 82.8 % aux LF
– Bilan collectif : 48-34

Grâce à une deuxième partie de saison tout simplement monstrueuse, Anthony Davis finit sur le podium de notre MVP Ranking. La grave blessure de son coéquipier DeMarcus Cousins à la fin du mois de janvier aurait pu faire dérailler la campagne des Pelicans, mais elle a en fait servi de déclic. En effet, sans Boogie, Davis a pris les choses en main en jouant à un niveau incroyable, et New Orleans a terminé avec un bilan très correct pour finir sixième de la Conférence Ouest. Deuxième meilleur marqueur de la NBA, cinquième meilleur rebondeur et largement en tête de la ligue au nombre de contres, Unibrow mérite amplement cette troisième place et sera un candidat très très sérieux dans les années à venir.

  • 4. Russell Westbrook (Thunder) : 121 points TrashTalk

– Statistiques : 25.4 pts, 10.1 rbs, 10.3 ass à 44.9 % au tir
– Bilan collectif : 48-34

La saison dernière, Russell Westbrook a réalisé une campagne historique en terminant avec un triple-double de moyenne. On pensait que c’était un exploit impossible dans la NBA actuelle. C’est notamment pour cela qu’il a remporté le titre de MVP devant James Harden. Mais cette année, Brodie a refait le coup ! Deux saisons consécutives avec un triple-double de moyenne ! Non, vous ne rêvez pas, cette phrase est bien réelle. Rien que pour cela, il mérite de figurer dans le Top 5 de notre classement. D’un point de vue collectif, le Thunder a été un peu décevant quand on sait que Paul George et Carmelo Anthony sont arrivés, et c’est ce qui fait un peu tâche dans le dossier de Westbrook. Mais au final, on ne peut que s’incliner devant les statistiques du mutant d’Oklahoma City.

  • 5. Giannis Antetokounmpo (Bucks) : 99 points TrashTalk

– Statistiques : 26.9 pts, 10.0 rbs, 4.8 ass à 52.9 % au tir
– Bilan collectif : 44-38

Most Improved Player en 2017, Giannis Antetokounmpo a fait un nouveau pas de géant cette année, en rentrant officiellement dans le cercle des candidats au titre de MVP. Le Greek Freak a commencé sa campagne sur les chapeaux de roues, et a maintenu un niveau de jeu très sale durant toute la saison. Dans le Top 5 des meilleurs marqueurs et aux portes du Top 10 chez les rebondeurs, Antetokounmpo a méchamment noirci les feuilles de statistiques soir après soir. Le souci, c’est que les résultats de Milwaukee ne sont pas suffisants pour prétendre à une place plus élevée au classement. Les Bucks terminent certes avec un bilan positif et une qualification en Playoffs, mais la progression du Grec ne s’est pas vraiment traduite par une progression collective, puisque les Daims n’ont remporté que deux victoires de plus par rapport à la saison dernière.

Ils n’ont pas démérité : Kevin Durant (Warriors), Stephen Curry (Warriors), Damian Lillard (Trail Blazers), DeMar DeRozan (Raptors), Kyrie Irving (Celtics), Karl-Anthony Towns (Timberwolves), LaMarcus Aldridge (Spurs), Joel Embiid (76ers), Victor Oladipo (Pacers), Nikola Jokic (Nuggets)

Derrière ces cinq joueurs, ils sont nombreux à avoir brillé cette saison. On pense d’abord à Kevin Durant et Stephen Curry, les deux snipers de Golden State qui ont réalisé une belle campagne. Malheureusement pour eux, ils évoluent dans la même équipe et sont souvent passés par la case infirmerie. De plus, les Warriors n’ont terminé qu’avec 58 victoires au compteur, ce qui est décevant pour eux. Damian Lillard et DeMar DeRozan méritent également une mention. Le premier a mené les Trail Blazers sur le podium de l’Ouest, et le second est tout simplement le meilleur joueur de la meilleure équipe de la Conférence Est. On peut parler aussi de Kyrie Irving, pénalisé par sa blessure mais auteur tout de même d’une très belle première saison avec les Celtics, et Karl-Anthony Towns, très bon toute l’année au sein d’une équipe de Minnesota qui a retrouvé les Playoffs pour la première fois depuis 2004. Il ne faut pas oublier non plus LaMarcus Aldridge, qui a porté les Spurs sans Kawhi Leonard, et Joel Embiid, impressionnant avec son équipe de Philadelphia malgré 19 matchs ratés. Enfin, on se doit de citer le favori pour le titre de Most Improved Player Victor Oladipo, symbole de la belle saison des Pacers, ainsi que Nikola Jokic. Le jeune intérieur a presque réussi à qualifier les Nuggets pour les Playoffs à travers ses grandes performances, mais Denver a échoué pour une petite victoire.

Désormais, il ne reste plus qu’à attendre les résultats officiels des votes pour connaître le vrai MVP de la saison. En tout cas, d’après le système de classement made in TrashTalk, c’est James Harden qui devrait remporter la mise. Et selon vous, qui mérite le Maurice Podoloff Trophy ?

Les visiteurs ont tapé :

2 Commentaires

2 Comments

  1. Minet

    13 avril 2018 à 14 h 01 min at 14 h 01 min

    Et c’est bien pour ça que la logique d’attribution du trophée est à revoir.
    Westbrook refait un exploit historique et il n’a pas le MVP? alors que justement l’an dernier il l’a eu grâce à ce même type d’exploit?
    Mais Harden joue à un niveau MVP depuis 4 ans (un peu moins l’année où houston fait 8ème) mais enfin il va l’avoir.
    Bravo la barbe!
    Petit mot pour KAT qui a quand même éclaté son record de point et celui de la franchise

    • RunAsOne

      13 avril 2018 à 17 h 05 min at 17 h 05 min

      Entièrement d’accord ! Ce triple double de moyenne de Westbrick tombe à pic pour démontrer à ceux qui n’ont toujours compris qu’Harden aurait déjà dû être MVP la saison dernière (et ça n’aurait pas non plus été scandaleux en 2015, pour rester poli).
      La logique d’attribution ça a souvent été de l’anti-Harden primaire : il a trop de lancers francs, il ne défend pas, Curry MVP parce que GSW a un meilleur bilan mais ça ne compte plus quand Houston a un meilleur bilan qu’OKC …. J’en passe et des meilleures, Harden est mieux entouré (et GSW ? PG13? Melo ?), c’est le système d’Antoni qui gonfle ses stats ( les seules stats gonflées que je vois c’est les rebonds de Westbrick), la blessure d’Harden ( 7 matches)… C’est marrant parce que c’est à ce moment là que KD et Curry étaient revenus dans la discussion et ils avaient déjà manqué des matches…
      Et LBJ ou Anthony Davis qui doivent être MVP parce qu’ils portent leur équipe : c’est sûr, il finissent mieux qu’Harden mais il y en a un qui a fait le boulot avant et les autres qui ont dû cravacher jusqu’au bout pour se qualifier !
      Ceci dit, en toute logique c’est Westbrick qui devrait être MVP cette saison puisqu’il sort la même performance statistique. Ou alors il y a eu une imposture l’année dernière….

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top