Timberwolves

Preview Wolves – Nuggets : un Game 7 de saison régulière immanquable en mode Win or Go Home

Towns Jokic

Demain, il n’en restera qu’un.

Source image : Youtube - NugSesh TV

Nous y sommes. Le scénario parfait pour une fin de phase régulière. C’est au 82ème match de la saison que le sort des Wolves, huitièmes à l’Ouest, et des Nuggets, neuvièmes, va se décider. Le vainqueur ira profiter des Playoffs, pendant que le vaincu les regardera dans son canapé à la maison. C’est donc un Game 7 de saison régulière, un huitième de finale de Conférence qui va se disputer à partir de deux heures du matin sur beIN Sports. Simplement immanquable.

Le système de la NBA est fait de telle façon que rien ne puisse se jouer sur une rencontre sèche, sur un match couperet, même lors des phases finales. C’est pourtant bien ce qui va se produire cette nuit. L’équation est simple : il faut gagner pour aller en Playoffs. Une défaite lorsque le buzzer des 48 minutes retentira équivaut à une fin de saison. Le scénario est absolument incroyable. Que le huitième et le neuvième de la même Conférence, avec le même bilan (46 victoires pour 35 défaites) s’affrontent sur la dernière affiche de la phase régulière, c’est une folle coïncidence, ou bien les personnes qui font le calendrier NBA sont des visionnaires. Pourtant, on attendait ces équipes un peu plus haut, aux alentours des spots 4, 5 et 6 à l’Ouest. Les aléas (notamment les blessures) ont fait qu’au lieu de se battre pour l’avantage du terrain, les deux franchises vont s’affronter pour continuer leur saison. Les destins de ces équipes sont liés, malgré des trajectoires différentes. Les Loups ont cartonné sur le début de saison, avant de s’écrouler à partir de fin février, notamment du fait de la blessure de Jimmy Butler. Les Pépites ont eu plus de mal sur la première partie de l’année, avant de faire un push énorme, depuis le début du mois de février.

Ces destinées opposées se manifestent par les résultats des trois premières confrontations entre Minnesota et Denver. Les Wolves se sont imposés à deux reprises, le 20 et le 27 décembre. Tout d’abord au Pepsi Center, 112 à 104, derrière les 25 points respectifs de Butler et Towns, plus les 20 points et 7 assists de Jamal Crawford. Pourtant, c’est bien un homonyme du maître du shake and bake qui avait cartonné ce soir-là, Jamal Murray, avec 30 points. Une semaine plus tard, rebelote pour Minny, qui s’impose 128 à 125 dans son Target Center, après prolongation. La performance XXL de Buckets (39-4-5) aura suffi à endiguer les espoirs de la franchise du Colorado, malgré une belle tenue d’ensemble, avec quatre joueurs à plus de 20 unités au scoring, derrière le beau double-double (23 points et 10 rebonds) de Trey Lyles. Plus de trois mois se sont écoulés ensuite, et le vent a tourné. La troisième confrontation a pris place à Mile-High City, il y a cinq jours. Au terme d’une opposition tendue, les Nuggets se sont imposés 100 à 96, derrière les 20 points du revenant Devin Harris, face à un KAT excellent (26 points, 13 prises et 4 caviars) mais trop esseulé. Aujourd’hui, à l’aube de la dernière confrontation, les deux franchises sont sur des rythmes bien différents.

Depuis la blessure de Jimmy Butler, le 24 février, les Wolves sont en négatif (15 wins – 16 losses). C’est faible pour une fin de saison dans le Wild Wild West. De l’autre côté, Denver part de loin, mais depuis début février, les hommes de Mike Malone sont sur le bon rythme pour accéder aux Playoffs (20 succès – 10 revers). Au mois d’avril, après les défaites contre Utah et Denver, il y a panique à bord à Minneapolis. La bande à Thibs essaye alors de se reprendre, et y parvient en enchaînant deux victoires, contre les Lakers et les Grizzlies, derrière un bon Jeff Teague (24,5 points de moyenne sur les deux parties). Côté Pépites, on n’a plus le droit à l’erreur depuis longtemps. Justement, aucune n’a été commise ces derniers temps, cela donne six matchs remportés d’affilée, notamment contre Indiana, et Portland il y a deux jours. Gary Harris, enfin de retour après trois semaines d’absence, a fait du bien, cela permet aux siens d’y croire encore. Tout va se jouer sur ce 82ème et dernier match, qui a plus que l’odeur des Playoffs, c’est littéralement une rencontre d’une intensité rare, qui ne se déroule simplement pas lors de la postseason. Les deux franchises méritent la qualification, mais il faut un gagnant, et un con perdant.

Au vu du scénario, une élimination serait terrible, cruelle pour les Wolves, presque un affront. Ce serait une bonne leçon pour les louveteaux, afin d’apprendre à boucler une saison régulière, et à sécuriser son spot en Playoffs le plus vite possible. Ce n’est cependant pas fini. S’ils s’imposent à domicile cette nuit, ils se qualifieront, et pourraient même terminer sixièmes de leur Conférence. Minny a le tie-breaker sur le Thunder et les Pelicans, pas sur les Spurs. Si les premiers perdent face à Memphis, et que New Orleans s’incline face à San Antonio, Minnesota, OKC et NOLA seront à égalité au bilan (47-35). Les Loups finiraient ainsi devant ces deux franchises aux bilans similaires, et iraient affronter le troisième de l’Ouest en postseason. Surtout, ils pourraient éviter Houston et Golden State. Ce soir, ils pourront compter sur un Jimmy Butler enfin de retour, depuis le 6 avril. Il n’est pas très performant, mais son leadership pourrait mener la meute jusqu’au succès. Par contre, Taj Gibson pourrait manquer à l’appel, puisqu’il a des douleurs au cou. L’ancien Bull est incertain pour le match le plus important de la saison des Wolves.

Pour les Nuggets, ce serait terrible d’échouer si prêt du but, après une fin de saison fantastique. Après une convalescence de plus de trois mois, Paul Millsap est revenu début mars. Le vétéran a manqué, et apporte beaucoup au roster du Colorado. Statistiquement déjà, avec 14,3 points et 6,5 rebonds de moyenne depuis son retour, mais également dans le vestiaire. Le quadruple All-Star fait du bien, et tout le jeune squad de Mike Malone suit le mouvement. En cas de victoire cette nuit, les Pépites pourraient ponctuer un énorme come-back. Ils sont dans le même cas de figure que Minny, en termes de tie-breaker. La possibilité de finir sixième, par un concours de circonstances improbable, existe aussi pour Denver. Le roster est d’ailleurs au complet pour aller dans les terres du nord, pour ce qui va plus ressembler à un épisode de GoT qu’à un match NBA. Il leur faudra s’appuyer sur Nikola Jokic, littéralement en feu en cette fin de phase régulière, avec des stats incroyables, à l’image de sa perf’ contre les Blazers : 15 points, 20 rebonds et 11 assists. Avec le Serbe, les Nuggets ont réussi à ne pas griller de Joker qu’ils ne possédaient pas, et s’offrent une superbe finale cette nuit.

La match-up entre Jokic et Towns va être déterminante. Murray et Harris vont faire face à Teague et Wiggins. Butler va essayer d’élever son niveau, mais Wilson Chandler et Will Barton essayeront de soutenir la comparaison. Bref, vous l’avez compris, ça va être épique. Pas de place pour les calculs, les tie-breakers ou autre, ce soir, il faut simplement gagner (en espérant que les Spurs fassent le taf, comme les Grizzlies). Win or go home, d’habitude c’est en Playoffs, en voici un avant-goût, dès cette nuit, à deux heures du matin sur beIN Sports 1. Soyez au rendez-vous, ça vous aidera à patienter jusqu’à samedi soir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top