Heat

Miami chute et passe en 7ème position : mauvais délire ou bon plan pour jouer Boston en Playoffs ?

Miami Heat
Source : Montage TrashTalk

La défaite du Heat à Miami combinée avec la victoire des Bucks à Milwaukee a pas mal bousculé la donne dans la Conférence Est : l’armée d’Erik Spoelstra tombe à la 7ème place, mais est-ce la pire des nouvelles pour eux ?

On sait qu’il est difficile de véritablement tanker quand on est dans les hauteurs de sa conférence. On sait aussi qu’il est plutôt déconseillé de chambouler son rythme de victoire en voulant affronter un adversaire spécifique en Playoffs, car le flow des joueurs prime sur tout. Cependant, une réalité existe bien à l’Est, et celle-ci motive un paquet de franchises : jouer les Celtics au 1er tour, c’est potentiellement réaliser un semi-upset et donc accéder aux demi-finales. Attention, on ne vend pas la peau de l’Irlandais avant de l’avoir buté, simplement entre affronter les Raptors, les Sixers, les Cavs et les Celtics, le choix est vite fait dans les équipes du bas du Top 8 qui sont déjà assurées de se qualifier. Jouant ce lundi soir à domicile, les Bucks n’ont pas tremblé face au Magic et c’est donc une solide victoire qui s’est ajoutée au tableau de chasse des Daims. Pendant ce temps-là ? Miami réalisait son plus bel abandon de la saison, en se faisant littéralement rouler dessus par le Thunder dans le dernier quart-temps. Give up général et inattendu, ou vraie demande du coach de rendre les armes sans plus de détails, ça on ne le saura vraiment jamais. Ce qu’on sait, cependant, c’est que dans le genre  malin-filou qui réfléchit au bon positionnement de son équipe et comment celle-ci pourrait aller loin, Erik Spoelstra n’est pas le dernier de la famille. Et avec deux soirées de rencontres restant accrochées au calendrier de la régulière, il y a de quoi penser que Spo et sa clique voudraient volontiers manger du trèfle jusqu’à fin-avril.

Pour ce faire ? Le scénario sera visité, revisité et devra surtout être contrôlé avec fermeté par la franchise de Sud-Plage. Oui, contrôlé, car la concurrence aura son mot à dire et il faudra un mécanisme à trois leviers pour que tout se passe bien. En premier levier, les Wizards, qui ont deux matchs à jouer. Un contre Boston et un à Orlando. Dans l’idéal, tu croises les doigts pour que Washington se chie dessus sur au moins une des deux rencontres. Pourquoi ? Tout simplement parce que la moindre défaite des potes de Bradley Beal signifierait la 8ème place verrouillée pour la capitale. En effet, en possédant son tie-breaker avec les Wizards (bilan de division), le Heat peut aborder son match tranquille. En second levier, les Bucks, qui iront jouer à Philadelphie et devraient donc galérer méchamment quand on voit les intentions des Sixers en tête de l’Est. Dans l’idéal, tu croises les doigts pour que Milwaukee crée la surprise et gagne, comme ça tu ne pourras pas monter en 6ème place. Enfin, en dernier levier et forcément le plus important, Miami. Un dernier match contre Toronto, mais que faire ? Il existe un scénario peu cool, fort probable, et qui verrait ceci se produire : deux victoires des Wizards, une défaite des Bucks. Face à celui-ci, si le Heat perd son match, il sera 8ème. Mais s’il l’emporte contre les Raptors, il sera normalement 6ème compte tenu du tie-breaker à 3 que Miami possède à son avantage… Le checkpoint le plus important a donc lieu ce soir, lors du match entre Celtics et Wizards. Si Washington perd ? Là le Heat aura vraiment le choix, et pourra tester Boston avec plaisir.

Cela fait beaucoup de mécanismes, de plans machiavéliques, de scénarios et de what if, mais la saison du Heat se retrouve ici aujourd’hui. Jouer les Raptors, les Sixers, les Cavs ou les Celtics ? On a notre petite idée de ce qui passe par la tête de Riley et Spoelstra. Maintenant, il faudra d’abord faire confiance aux deux autres équipes en piste sur les places 6-7-8.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top