Blazers

C.J. McCollum est le joueur le plus sous-apprécié de la Ligue selon Dwyane Wade : bienvenue à Portland !

cj mccollum

Le tapir, un animal sous-apprécié.

Source image : NBA League Pass

Au poste d’arrière, la concurrence est rude. Entre James Harden, probable futur MVP, DeMar DeRozan, Bradley Beal ou encore Klay Thompson, il est parfois difficile de se faire un nom pour les autres joueurs de la Ligue. Pourtant, C.J. McCollum mérite aussi d’être cité lorsqu’il s’agit d’établir cette liste. Ce n’est pas nous qui le disons mais Dwyane Wade, qui s’y connait un petit peu en poste 2 normalement…

Entre arrières, on se comprend. Dwyane Wade, la légende du Miami Heat, a récemment déploré le manque de reconnaissance du lieutenant de Damian Lillard à Portland. Il faut dire qu’évoluer dans un petit marché comme celui-ci, le seizième marché de la Ligue, n’aide pas beaucoup avec des médias moins présents qu’ailleurs. Pour preuve, peu de gens placent Dame Dolla dans leur course au MVP, alors qu’avec 28,5 points, 6,7 assists et 4,5 rebonds depuis le All-Star Game, il mériterait davantage de reconnaissance dans ces discussions. Interviewé par Taylor Rooks dans son émission TimeOut with Taylor Rooks, Flash a tout simplement défini Cijay comme l’un des joueurs les plus oubliés de la Ligue, en n’oubliant pas de mentionner le meneur au moment de justifier son choix.

« Je dirais que C.J. McCollum est le joueur le plus sous-apprécié de la Ligue. Le fait qu’il soit le lieutenant de Damian Lillard ne joue pas en sa faveur. Même Lillard est sous-apprécié, car ses performances à Portland ne sont pas assez regardées. Mais McCollum apporte énormément à son équipe et à la Ligue, sans compter que c’est un cauchemar de défendre de lui, pour les extérieurs comme pour les intérieurs. »

Son handle, son shoot, son culot, sa discrétion, les qualités de C.J. McCollum ne manquent pas, et les Blazers en sont bien conscients. Prolongé en 2016 à prix d’or, le produit de Lehigh fait partie des plans de la franchise de l’Oregon sur le moyen terme et forme l’un des meilleurs backcourts de NBA avec le numéro 0, n’en déplaise à John Wall et Bradley Beal. Un arrière à 21,5 points, 3,4 assists, 3,9 rebonds et 39,6% du parking, c’est le genre de lieutenant dont un paquet d’équipe rêvent. Discret, le Most Improved Player 2016 fait le taf sans broncher, et assure quand Damian Lillard est absent… ou pas. Dans un bon soir, il peut en planter 50 (coucou Chicago), comme faire un 1/14 bien dégueux. Mais force est de constater que cela réussit plutôt bien à Rip City cette saison alors que les Blazers sont bien partis pour obtenir l’avantage du terrain au premier tour des Playoffs.

Malgré quelques trous d’air au shoot, C.J. McCollum est loin d’être inconstant (seulement trois matchs en-dessous des dix points cette saison). Sa panoplie offensive, à commencer par son handle impressionnant permet de poser des problèmes à n’importe quelle défense, une aubaine pour des Blazers qui n’ont jamais été aussi proche de terminer sur le podium de la Conférence Ouest depuis 2000.

Source texte : TimeOut with Taylor Rooks

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top