Mavericks

Dirk Nowitzki passe au bloc opératoire : rendez-vous l’an prochain pour la tournée des adieux

Dirk Nowitzki
Source image YouTube

Gêné à la cheville gauche depuis quelques jours, Dirk a choisi l’option opération, synonyme de fin de saison. Les trois matchs restants aux Mavericks ne présentent aucun enjeu, l’Allemand peut donc régler les petits soucis de santé avant d’entamer sa 21ème saison dans la Ligue. 

Plus que 144 minutes à tenir. Les vacances sont imminentes pour les Mavericks qui ont dû trouver la saison longue. Dennis Smith Jr aura bien réussi à égayer les soirées des Mavs par ses dunks explosifs mais les hommes de Rick Carlisle n’avaient simplement plus les armes pour lutter dans la jungle impitoyable de l’Ouest. Et pour Dirk Nowitzki, qui a traversé deux décennies sous le maillot de Dallas, cette saison est un record en matière de médiocrité collective. Avec un bilan actuel de 24 victoires pour 55 défaites, c’est tout simplement la pire saison que l’Allemand ait connu depuis son année de rookie en 1998-99 terminée à seulement 19 victoires… en 50 matchs, lockout oblige. Les défaites à la pelle, le tanking, le poste de pivot : Dirk a vécu une drôle de saison sur les plans individuel et collectif. Une vingtième saison plutôt expérimentale que le vétéran finit sur les rotules et sur une cheville gauche douloureuse. Dirk était mis au repos lors du dernier match des Mavericks face à Orlando et s’est finalement décidé à passer par la case opération comme l’indique Tim MacMahon d’ESPN

Zéro prise de risques pour l’Allemand qui s’est donc fait opérer dans la matinée de jeudi comme l’affirme le journaliste d’ESPN qui précise également que c’est une opération « mineure ». Rien de grave donc, mais à presque 40 ans, l’Allemand doit prendre toutes les précautions nécessaires pour garder la santé et c’est ce qu’il a fait. Surtout qu’il reste une année de contrat à Dirk et qu’il compte bien l’honorer. Il l’expliquait à Marc Stein du New York Times la semaine dernière : les Mavericks peuvent compter sur lui la saison prochaine. À l’instar des Manu Ginobili, Vince Carter ou Jason Terry, la fin de carrière se profile pour Nowitzki mais l’Allemand n’a pas fini de mouiller le maillot de Dallas et cette opération de la cheville est faite dans l’optique de sa probable dernière saison dans la Ligue. Sa production a chuté de manière importante cette saison et l’Allemand n’est plus capable de défendre sur les pivots ultra-mobiles et techniques qui fleurissent actuellement. Mais Dirk réussit à contribuer malgré tout dans le jeu comme dans le vestiaire bien entendu. Et le Wunderkind a quelques distinctions personnelles à aller chercher. Avec 21 saisons à Dallas, Dirk dépasserait Kobe pour devenir le joueur le plus fidèle de l’histoire et en parallèle, il intégrerait le top 5 des meilleurs scoreurs All-Time, Wilt n’étant qu’à 232 points. La loyauté est une valeur chère à Dirk Nowitzki et nul doute qu’il le montrera encore 82 matchs supplémentaires.

Clap de fin pour Dirk Nowitzki qui soigne sa cheville et nous donne rendez-vous l’année prochaine. Il faudra bien compter sur lui en 2019 pour ce qui ressemble fortement à une tournée d’adieux, en espérant le voir dans un environnement plus prospère que cette année. 

Source texte : nba.com, New York Times, EPSN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top