Bulls

Zach LaVine et Kris Dunn ne rejoueront pas de la saison : à Chicago, on sait remplir le tank

Bulls
Source image : Twitter

Peut-être qu’il n’y a que 5 matchs à jouer cette saison pour les Bulls, mais on n’est jamais trop prudents. La franchise de Chicago a décidé d’agiter officiellement le drapeau blanc autour de deux pépites locales : Zach LaVine et Kris Dunn.

Est-ce qu’on s’y attendait ? Un peu. Est-ce que c’est cheum ? Oui. Est-ce que c’est terrible pour les Bulls ? Non. Voilà comment pourrait-on résumer la situation autour de cette nouvelle, envoyée par K.C. Johnson du Chicago Tribune. Le reporter, qui suit au millimètre près l’équipe de Fred Hoiberg, n’a pas dû trop trembler du poignet en envoyant son tweet de début de semaine. Il faut dire que les attentes autour de cette équipe dans une fin de saison assez badante étaient plutôt limitées, et tournées vers la Draft. C’est justement en ce sens que cette décision a été prise, mais aussi pour le long-terme. Actuellement 8èmes de la course au tanking, les soldats de l’Illinois ont peu de temps devant eux mais ils peuvent encore monter d’une ou deux places. Et mine de rien, avant une loterie qui s’annonce décisive pour un paquet d’équipes dont celle-ci, ce genre de résultat de toute fin de saison peut faire la différence. Autant ne pas prendre de risque et envoyer Denzel Valentine en mode full-franchise player, un doux rêve pour le garçon mais qui est en fait un petit moment de flottement piloté par le management. Que le bonhomme s’éclate et envoie de la brique à foison, personne ne va le faire chier puisque Chicago souhaite des défaites. Quoique, justement, il faudrait penser à engueuler les petits car deux victoires de suite c’était pas le plan mon cher colonel.

Quoi qu’il en soit, c’est la meilleure des décisions à prendre concernant Dunn et LaVine. Nombreux sont les fans qui auraient aimé voir leur franchise utiliser cette fin de régulière pour faire tafer les jeunes, mais s’ils ont des pépins physiques et qu’ils représentent un investissement futur ? Pas besoin de forcer. Les Bulls peuvent cependant être fiers d’eux, ils ont dans leur reconstruction potentiellement trouvé les jeunes titulaires sur leur base arrière, et ils ont du talent. Zach dans le scoring et le culot, la dynamite et la hype. Kriss dans la gestion, la ténacité défensive, la brouette et le côté un peu plus discret. S’ils n’ont que très peu joué ensemble cette saison, Dunn et LaVine sont deux des visages du turfu à Chicago et les retrouver dans quelques mois sera un beau petit rendez-vous à entourer sur son calendrier. On savait déjà depuis quelques temps que Lauri Markkanen pouvait à lui seul donner envie aux habitants de Chicago d’entourer octobre, les coéquipiers du Finlandais sur la ligne arrière pourraient en rajouter une couche vu leur potentiel. Bien évidemment, il faudra suivre l’évolution de ce beau petit groupe et quel type de recrutement le management des Bulls va effectuer cet été, mais pour ce qui concerne la saison en cours c’est mort. On ne reverra pas le duo sur le terrain, prochain rendez-vous à l’automne 2018.

Plus de 13 points et 6 passes de moyenne pour Kris Dunn cette saison, près de 17 points et 3 passes de moyenne pour Zach LaVine, il y a du matos à utiliser et à faire bosser du côté de Chicago : cela tombe bien, les deux jeunes auront 6 mois pour ce faire. Allez, bonnes vacances les copains.

Source : Chicago Tribune

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top