Thunder

Preview Thunder – Warriors : le Snake se faufile vers la Chesapeake Arena, attention à ne pas croiser The Beast

Kevin Durant

« You’re a pussy ». Nous verrons qui tient le rôle du petit chat cette nuit à OKC.

Source image : Youtube

13 affiches au programme de cette superbe nuit NBA. La rencontre la plus excitante d’entre elles est sans aucun doute celle qui oppose le Thunder aux Warriors. C’est un must-see qui vous est proposé ce soir par beIN Sports. Entre enjeux différents et rivalité exquise, comment rater ce match qui s’annonce d’une intensité comparable aux Playoffs ? Mettez les cupcakes au four à 250 degrés, soit la température de la Chesapeake Arena dès deux heures du matin.

En période de grève de la SNCF, ce match sent bon la suie et le charbon. Ce choc risque de faire autant de fumée qu’une vielle micheline. Tous les regards vont évidemment être braqués sur le duel Kevon Looney – Kyle Singler Russell Westbrook – Kevin Durant. Les deux anciens coéquipiers ne se sont jamais vraiment réconciliés depuis le départ du Snake en rampant vers la Californie. De quoi offrir une superbe rivalité, un classique, un clinique d’atmosphère électrique pour un match NBA. Pour OKC, l’équation semble assez simple : il faut s’offrir cette victoire de prestige. Cinquièmes à l’Ouest, les hommes de Billy Donovan convoitent le Top 4, synonyme d’avantage du terrain au premier tour. Si le podium semble désormais inaccessible (Portland ayant trois matchs et demi d’avance), la quatrième place paraît envisageable, puisque le Thunder n’a qu’un demi-match de retard sur San Antonio. Pour le Sooner State, il faut également checker son angle mort : la course aux Playoffs n’est pas terminée dans cette Conférence, puisque les Nuggets, neuvièmes, n’ont que deux matchs et demi de retard sur le cinquième spot. Avec un calendrier assez compliqué (GS, Houston, Miami, puis Memphis pour finir sur une note légère), il ne faut pas commettre d’accrocs, surtout qu’il reste moins de rencontres à disputer à Oklahoma City qu’à la majorité de ses poursuivants. Après avoir subi trois défaites contre des concurrents directs, OKThree s’est relancé chez les Pelicans, en l’emportant 109 à 104. Pour rester sur les bons rails, Westbrook doit mener son équipe sur la voie de la victoire dès ce soir, et pourra compter sur l’ensemble de ses coéquipiers, à l’exception d’Andre Roberson, blessé de longue date. L’absence du meilleur défenseur extérieur d’OKC laisse Paul George et Steven Adams esseulés dans une défense pas toujours cohérente. PG devra donner le tempo dans sa moitié de terrain, pour former une forteresse impénétrable devant son cercle. On le sait, ils en sont capable. Il le faudra pour ne pas se faire submerger par les Warriors, comme lors de la dernière confrontation entre les deux franchises.

En effet, Golden State s’était imposé tranquillement 112 à 80 à l’Oracle Arena le 25 février. Malgré tout, cela reste la seule victoire que les joueurs de Steve Kerr ont décroché cette saison contre le Thunder, puisqu’ils ont pris deux roustes, le 23 novembre à la Chesapeake Energy Arena, et le 7 février dans la Baie. Les Warriors ont donc évité le sweep lors de la phase régulière, ils veulent maintenant revenir à hauteur d’OKC et prendre le dessus moralement, avant une éventuelle série de Playoffs entre les deux équipes, qui serait incroyable. Les Californiens n’ont plus rien à jouer lors des cinq matchs qui leur restent à disputer cette saison. Ils sont assurés d’être deuxièmes, et pourraient ainsi saborder la confrontation de cette nuit. Mais en allant jouer à la Chesapeake, il y a de l’honneur en jeu, et de la confiance. Draymond Green et sa bande veulent enchaîner une troisième victoire de suite après celles obtenues chez leur voisin Sacramento et contre Phoenix. En revanche, aucun risque ne sera pris à l’approche des joutes printanières. Ainsi, on ne verra assurément pas Patrick McCaw, victime d’une vilaine chute, ni Omri Casspi, ni Stephen Curry, absent encore pour plusieurs semaines. Les participations de Kevon Looney, Andre Iguodala, Klay Thompson et Kevin Durant sont elles incertaines bien que probables. La moitié du roster d’Oakland est à l’infirmerie à se reposer (ou jouer au baby), en attendant la mi-avril. On espère la présence des quatre derniers cités pour assister à un vrai match, et ne pas avoir une équipe d’Oklahoma City armée jusqu’aux dents contre les seconds couteaux des Dubs plus Green. Surtout, la présence de Kevin Durant est souhaitable, afin de voir un nouveau face-à-face avec le Brodie. Celui qui est en mode Eric Cartman a beaucoup de choses à gérer en l’absence du Baby Face Killer, il pourrait porter sur sa grande carcasse toute son équipe, Steve Kerr, Mike Brown, Bob Myers et ce bon gros Zaza jusqu’au succès sur une terre où il n’est plus en odeur de sainteté. En attendant, on devrait voir de beaux duels, entre la lutte gréco-romaine qui attend les pivots de Golden State face à Steven Adams, et Melo contre Draymond. En espérant d’avoir aussi droit à un solide KD-PG, on pourra observer comment le jeune Quinn Cook, très en forme, se débrouille face au MVP en titre.

Vous l’avez compris, pas besoin d’expliciter plus, cette rencontre ne se rate pas, et ça va envoyer du bois sévère. Même si certains noms manque à l’appel, vous allez pouvoir vous délecter de ce qui est devenu un classique, attendu par les fans de NBA de la planète entière. Thunder – Warriors à la Chesapeake Arena, ça se déguste à partir de deux heures du matin sur beIN Sports 1. N’oubliez pas les cupcakes et les binouzes, pour passer un agréable moment à voir tout le peuple d’OKC s’acharner contre leur ancienne idole, Kevin Durant.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top