Spurs

Gregg Popovich calme le jeu sur Kawhi Leonard : s’il est à New York, c’est pas pour les comédies musicales

Kawhi Leonard
Source image : NBA League Pass

Il y a quelques jours, on vous indiquait que Kawhi Leonard est actuellement à New York. Pour sa rééducation ? Certainement. Mais avec les doutes actuels qui entourent l’ailier, Gregg Popovich a tenu à faire un petit rappel.

Les questions fusent, les demandes augmentent, les sourcils se froncent, les soupirs s’enchaînent. Plus la fin de saison arrive, plus l’été se pointe et moins ça se calme sur le dossier Leonard. On est tellement bousculés et balancés de droite à gauche avec ce chapitre inattendu que chaque épisode est pris avec soif, en espérant analyser le moindre détail qui viendrait d’une bouche divine. Le cousin de la soeur de machin affirme que la réunion entre coéquipiers était tendue, le boulanger de la voisine du frère d’un pote indique que l’ailier veut en fait jouer aux Lakers, chacun donne sa version des faits mais personne ne semble vraiment en mesure de savoir ce qui se passe. Du coup, dans cette grosse tempête particulièrement stressante, Pop est le premier à retrousser ses manches et prendre le gouvernail entre ses mains fermes. Si le bateau tangue, c’est à lui de redresser le bordel. Et c’est donc en toute logique que la dernière update a été donnée par le mythique entraîneur des Spurs, lui qui laisse forcément planer le doute une nouvelle fois, tout simplement parce que la situation est frustrante. Jusqu’ici, Popovich nous avait offert des coups de pression à Kawhi par interview interposées, enfin pensaient certains, puis des calma calma en silence. Cette fois, c’est la carte rationnelle qui est de sortie, pour nourrir les spéculateurs.

« Je ne sais pas. Je ne sais pas quand lui et son groupe vont penser qu’ils sont prêts à y aller. Si je le savais, il serait ici aujourd’hui. Mais quand lui et son groupe sentiront qu’il est ok, il sera prêt. […] Il fait en sorte d’aller mieux. Et bien évidemment que c’est la raison (de son trip à New York). Il veut se rétablir, voilà ce qu’il fait. Et c’est à ça que ressemble une rééducation. Vous croyez qu’il est là-bas pour voir des shows de Broadway et tous ces trucs ? »

Ce groupe, ce groupe, c’est ce groupe qui fait extrêmement chier est au centre des interrogations et pousse de nombreux observateurs à se demander si Kawhi ne serait pas influencé. Pour le moment, on reste dans le cas de figure numéro 1 qui est que l’ailier ne se sent pas bien dans son corps et sa rééducation, qu’il a un contrat XXL à négocier cet été, et qu’il n’a pas à prendre de risque sur cette fin de saison alors que les chances des Spurs d’aller loin sont extrêmement fines. Une piste aussi crédible que celle d’un Leonard fâché avec sa franchise, en manque de confiance envers son staff médical et remis en question – encore une fois selon certains – par ses coéquipiers, mais il faut prendre absolument toutes les options en compte et ne laisser aucune possibilité de côté car dans des cas aussi rares tout peut se dérouler. Une chose semble sûre cependant, aujourd’hui, et qui devrait offrir un minimum de stabilité à San Antonio : les rumeurs de comeback sur les parquets fin-mars sont définitivement mortes. On avait eu de la multiple source affirmant que Kawhi rejouerait prochainement, avec un mois d’avril qui vient de démarrer et ce trip improvisé à New York, on peut clairement mettre de côté tout rêve de voir le numéro 2 débarquer tel un héros du jour au lendemain et aider les Spurs à aller loin. Ce qui n’est pas plus mal, finalement, comme ça Popovich peut garder cette communication rectiligne et préparer ses troupes aux batailles du printemps.

Combien d’épisodes y aura-t-il jusqu’à l’été ? Impossible à dire. Par contre, on peut déjà sentir l’odeur du Pop qui a tranché dans sa politique ainsi que celle de sa franchise : à partir de maintenant, les questions sur Kawhi Leonard, c’est renvoi dans les 22 et un coup de pied bonus au cul.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top