Bulls

Robin Lopez a pris les arbitres pour des mascottes : hop, 25 000 dollars de plus dans les caisses de la Ligue

Robin Lopez

On attend toujours que les arbitres reviennent avec une pancarte Brook > Robin.

Source image : YouTube

On connait le passif de Robin Lopez avec les mascottes mais c’est aux arbitres qu’il a décidé de s’en prendre cette fois-ci. Pour son langage agressif et inadapté envers les hommes au sifflet, le pivot des Bulls a été condamné à faire un chèque de 25 000 dollars à la Ligue. Ça fait cher les gros mots.

Bien sûr, on plaisante car la rencontre entre RoLo et les mascottes adverses est devenu un running-gag dans lequel il excelle. A la limite entre l’explosion de rire et le sérieux, le jumeau de Brook joue bien la comédie et les Américains adorent. Nous aussi d’ailleurs. Ce que la NBA aime un peu moins en revanche, c’est la répartie du joueur de Chicago lorsque celui-ci se fait siffler une faute peu évidente – il faut bien l’admettre. En pleine lutte avec Bam Adebayo au rebond, l’homme à la moumoute est sanctionné d’un coup de sifflet très sévère après visionnage du ralenti. De retour dans son camp, il fait part de sa frustration aux arbitres qui dégainent une première faute technique malheureusement inefficace pour le calmer. Pire, Robin continue de parler et reçoit une deuxième T consécutive, il doit sortir du parquet. Victime d’un immense quiproquo, il refuse de quitter le terrain et tente de résister mais il finit par se faire convaincre de regagner les vestiaires, non sans glisser quelques mots doux aux oreilles des arbitres mais aussi de l’American Airlines Arena qui en profite pour refaire sa liste d’insultes. Une scène à l’image de la saison des Bulls qui vaudra donc une amende de 25 000 dollars à Robin Lopez comme l’a annoncé Kiki VanDeWeghe hier.

A 29 ans, le produit de Stanford devrait savoir que rien ne sert de parlementer avec les arbitres, encore moins sur ce ton. D’autant qu’à -15 dans le quatrième quart-temps, Chicago n’avait plus grand-chose à espérer de ce match à Miami, si tant est que la consigne de Fred Hoiberg était bien de gagner. On sait que les Bulls joueront gros lors de la Lottery qui se déroulera à Windy City le 15 mai prochain. Toujours est-il que RoLo a voulu renforcer sa réputation de dur à cuir, quitte à rajouter une pile au dossier qui oppose les joueurs aux arbitres depuis le début de la saison. Ça ne vaut pas le front-front de Shaun Livingston et Courtney Kirkland en milieu de saison mais cela prouve une fois encore l’incompréhension qui règne entre les deux parties et le manque de communication entre chaque camp. Peut-être que cet incident incitera les Bulls à copier les Blazers en engageant un ancien arbitre comme conseiller pour mieux comprendre les décisions des refs et éviter que ce genre de situation ne se reproduise.

Ne vous inquiétez pas pour le portefeuille de Robin Lopez, il aura encore de quoi se payer un DoMac ce soir. Avec encore un an de contrat à Chicago pour 14 millions de dollars, celui qui va passer trentenaire demain ne verra pas la différence à la banque.

Source texte : NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top