Spurs

Preview Spurs – Thunder : tiens, mais est-ce que ça ne sentirait pas les Playoffs à plein nez ?

Thunder Big Three

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ». S’il en manque deux, so coman ?

Source image : NBA League Pass

Le duel Spurs – Thunder est devenu un classique des années 2010. Le basketball léché des Texans, contre celui énergique et physique de leurs voisins de l’Oklahoma. Un match de fin de saison régulière entre ces deux franchises rappelle un léger parfum de mois de mai. OKC, quatrième à l’Ouest, se déplace donc à San Antonio, sixième, dans ce qui pourrait être un avant-goût d’un éventuel premier tour de Playoffs d’ici deux grosses semaines.

Les Spurs sont toujours là, malgré les péripéties qu’ils ont rencontré cette saison. Avec leur bilan de 43 victoires pour 32 défaites, ils sont sixièmes à l’Ouest, avec le même bilan que les Pelicans, cinquièmes. Ce n’est pas encore l’heure de souffler pour le bataillon de Coach Pop, puisque les Clippers, neuvièmes, ne sont qu’à deux matchs des Texans. Ils vont ainsi devoir cravacher jusqu’au bout, comme à l’image du dernier mois de compétition. Un temps dixième de sa Conférence, la bande à Tony a tenu bon, en alignant six succès entre le 13 et le 23 mars. De quoi avoir un matelas confortable pour la qualification ? Certainement pas. Sur la côte Pacifique des USA, la bataille fait rage, et San Antonio n’est à l’abri de rien, surtout après leur deux derniers matchs perdus contre Milwaukee et Washington. La franchise des silver and black se doit de se reprendre rapidement, et pourrait marquer les esprits en s’imposant ce soir contre le Thunder. Sauf qu’il y a un hic. Kawhi Leonard est bien évidemment toujours absent, et ne sera pas de la partie ce soir. Pas de surprise jusqu’alors.

Les inquiétudes proviennent plus du genou de LaMarcus Aldridge, puisque celui qui a été élu joueur de la semaine dernière est incertain. Sans ses deux plus gros marqueurs, l’effectif des Eperons est à nu offensivement, et cela s’annonce compliqué. L’issue du match dépend donc particulièrement de l’hypothétique présence de LMA cette nuit. S’il est sur le parquet, la rencontre prendra un air de déjà vu, de Playoffs. En effet, les deux franchises qui s’affrontent à deux heures du matin au AT&T Center ne font que se croiser lors de la postseason ces derniers temps. En 2012, victoire d’OKC en Finale de Conférence. En 2014, revanche des Spurs au même stade de la compétition. Plus récemment, en 2016, le Thunder avait frappé un grand coup en sortant les Texans en Demi-Finale de Conférence. Ces deux équipes se jouent tous les deux ans au printemps, et la prochaine date sur la liste, si on suit la théorie de la rencontre bisannuelle, c’est… 2018.

En attendant d’éventuelles retrouvailles pour une série à déguster sans modération, il reste un match de phase régulière entre San Antonio et Oklahoma City. Lors des trois premières confrontations de cette saison, chaque équipe s’est imposée à domicile. Les hommes de Billy Donovan mènent deux victoires à une cette année, les Spurs vont donc essayer d’égaliser, afin d’obtenir un possible tie-breaker. Ce dernier pourrait s’avérer important en cas d’égalité au terme des 82 rencontres que comporte la saison. En sachant qu’il n’y a qu’un match d’écart entre les deux franchises, le match de cette nuit pourrait remettre les deux équipes au même bilan : 44 succès pour 32 revers. Ce cas de figure se produira si les Texans s’imposent. Leurs voisins de l’Oklahoma feront tout pour empêcher que cela se produise, afin de se rapprocher de la troisième place de Portland, qui possède deux matchs d’avance sur Westbrook et ses Beastie Boys. Ces derniers sont d’ailleurs en forme, puisqu’ils ont aligné sept victoires sur leurs dix dernières oppositions. Ils se sont par contre inclinés contre Houston, Boston et Portland, les grosses écuries de la Ligue, alors que cela avait été leur force tout au long de l’année. Malgré tout, le squad d’OKThree arrive au complet à Alamo City, et va essayer de taper physiquement les Spurs pour prendre un avantage certain et ne pas les laisser arracher une win à la desperados en fin de partie. Russell Westbrook et toute son armada commencent ainsi leur grand périple de fin de saison, avec un calendrier ultra-tendu. C’est l’heure de passer en mode Playoffs, et ça, ça convient plutôt bien au Brodie. Ce dernier pourrait réaliser une superbe partie, et essayer de se rapprocher de son énorme performance réalisée il y a un an jour pour jour. Il faudra bien ça pour embêter San Antonio, qui jouit d’un superbe bilan de de 29 victoires pour 8 défaites à domicile.

Difficile de savoir qui va l’emporter entre Spurs et Thunder, puisque les Texans ont l’avantage de recevoir, alors qu’ils devront se passer de The Claw et possiblement d’Aldridge. Oklahoma City est au complet, et veut venir faire sauter la banque à San Antonio. Ça sent bon, comme un extrait de Playoffs. On s’en rapproche à grand pas, et les deux franchises vont nous en offrir un doux fumet, à partir de deux heures du matin sur beIN Sports 1.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top