Spurs

Preview Spurs – Jazz : de la défense, des Français et le top 4 dans le viseur des deux côtés

Spurs

« À quelle sauce on les cuisine ce soir ? »

Source image : Youtube

Respirez un bon coup avant d’entrer car il pourrait manquer d’oxygène au AT&T Center cette nuit. À partir d’1h30, les Spurs reçoivent le Jazz pour un choc au sommet entre deux des meilleures défenses de la Ligue. Les hommes de Popovich doivent composer avec un Kawhi Gate qui n’en finit plus et devront rester impassibles pour continuer à engranger à la maison. Car en face, c’est un Gobert en mode Gobzilla et sa troupe de morts de faim qui débarquent.

Rudy Gobert et Donovan Mitchell, idéalement placés dans la course aux trophées de DPOY et ROY, le Jazz à deux victoires de la quatrième place à l’Ouest : que ceux qui l’avaient prédit début janvier lèvent la main. La troupe de Quin Snyder réalise une deuxième partie de saison époustouflante qui pourrait être récompensée par une présence en Playoffs en avril. Le Jazz est actuellement huitième à l’Ouest et à part les Rockets, aucune équipe n’a autant gagné que la franchise de Salt Lake City depuis deux mois. Un bilan ronflant de 22 victoires pour 3 défaites digne d’un leader de Conférence et qui permet à Utah de viser l’avantage du terrain au premier tour des Playoffs. La défaite contre Atlanta en début de semaine est tombée au plus mauvais moment mais la dynamique reste plus que positive. Et comment ne pas parler de l’impact de Rudy Gobert sur ce que réalise Utah dernièrement ? Avec une moyenne de 18,2 points, 13,3 rebonds et 2,6 blocks par match sur le mois de mars, le Français est plus nasty que jamais et guide la défense de son équipe comme un chef. Il devra afficher le même niveau ce soir et jusqu’à la fin de saison, des gros poissons tels que les Warriors, les Wolves ou les Celtics étant au programme dans les jours à venir.

Si Rudy Gobert peut rafler le titre de DPOY, son adversaire du soir n’est autre que la meilleure défense collective de la décennie. Les Spurs s’y connaissent un peu en défense et ils n’ont pas dérogé à leurs habitudes cette année. Même en l’absence de Kawhi Leonard, San Antonio se classe deuxième au defensive rating derrière Boston. Si les Spurs sont actuellement sur leur meilleure série de victoires de la saison (cinq succès consécutifs), c’est notamment parce qu’ils ont sérieusement gagné en intensité dans leur partie de terrain. Parmi les cinq dernières victimes, seuls les Wolves ont réussi à passer la barre des cents points en inscrivant… 101 points. Affronter les Texans en ce moment revient à passer 48 minutes en asphyxie totale et les Jazz ne devraient pas obtenir de traitement de faveur. De l’autre côté du terrain, les Spurs peuvent compter sur un LaMarcus Aldridge royal. L’intérieur a carte blanche en attaque et n’est pas descendu en-dessous des 24 points sur la série de victoires en cours. Le programme dantesque à venir et les incessants retournements de situation du dossier Kawhi vont souffler sur la maison texane jusqu’à la fin de la saison. On compte sur eux pour montrer ce qu’ils ont dans le ventre.

Ce Spurs – Jazz promet d’être intense et les enjeux sont importants des deux côtés. Le jeu des chaises musicales ne prendra fin qu’à la dernière seconde de la régulière et aucune des deux équipes ne veut hériter des Rockets ou des Warriors au premier tour. La victoire est indispensable donc, la première équipe qui limite l’autre à 67 points a gagné.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top