Raptors

Preview Cavaliers – Raptors : une démo de plus pour LeBron, ou un vrai message envoyé par Toronto ?

Raptors
Montage via www.lesavoirperdudesanciens.com

C’est une odeur de mort qui émane de la Quicken Loans Arena. Aux douze coups de minuit, les Raptors viennent affronter leurs démons en personnes des Cavaliers. Humiliés par LeBron depuis deux ans en Playoffs, les Raptors semblent plus matures, plus forts cette année et leur avait même mis la fessée en janvier. Cependant, Cleveland devrait offrir un visage bien différent ce soir, à l’approche des Playoffs. 

Il les adore, ces matchs. L’idée d’affronter un gros bolide à l’Est réveille souvent la bestialité du bonhomme. Face aux contenders de la Conférence Est, LeBron James peut démontrer à quel point cette partie de la Ligue est sa salle de bain personnelle. Et il s’y donne à coeur joie. Lundi, les Cavaliers recevaient les Bucks de Giannis, son successeur annoncé ? Le King claque son premier triple-double à 40 points de la saison (40-12-10). La bise claquée au padawan, cap sur les prochaines festivités. Invités d’honneur de la fête royale ce soir ? Les Raptors, qui sont toujours très bien reçus dans l’Ohio, notamment en Playoffs. Il y a deux ans en finale de Conférence ? Les Cavaliers l’emportent 4 victoires à 2 sans trembler. L’an dernier en demi-finale ? LeBron réalise une boucherie, les Dinos terminent en charpie, sweepés et humiliés. Le rapport de force est quand même différent en saison régulière et les Cavaliers se sont même faits corriger à Toronto début janvier (133-99). Depuis, l’effectif a été profondément remanié, les recrues s’intègrent doucement et Kevin Love a fait son retour en début de semaine face aux Bucks. Timing parfait donc, pour recevoir les leaders de la conférence et activer le mode Playoffs.

En y repensa,t, qu’est-ce qu’elle fut dure à encaisser, cette humiliation face aux Cavs… Mais lorsqu’on les voit aujourd’hui, on se dit que c’était probablement un mal pour un bien. Habitués aux saisons régulières solides, les Raptors ont pris conscience de toutes leurs limites en postseason grâce à la rouste subie face à Cleveland. La franchise n’a pas bouleversé son roster, elle a simplement adopté une nouvelle approche du jeu. Et c’est peu dire si ça fonctionne. Les Raptors sont premiers à l’Est, leur bilan est identique à celui des Warriors (53-18) et ils n’ont perdu que trois matchs depuis début février, pour dix-neuf victoires. L’équipe stéréotypée et ultra-dépendante de Kyle Lowry et DeMar DeRozan a laissé place à un collectif accompli où chaque joueur est impliqué. Ces Raptors 2.0 ont fait tomber les Rockets il y a deux semaines et s’attaquent désormais aux Cavs. Ce match doit servir de test pour Toronto et permettre aux hommes de Dwane Casey de mesurer leurs progrès. L’intensité sera bien évidemment différente d’un match de demie ou finale de conférence, mais repartir de l’Ohio en vainqueurs enverrait un message bien clair en perspective des Playoffs.

Les Raptors ont réalisé de très belles choses cette année, mais ils savent qu’ils seront forcément jugés en Playoffs où l’on attend un changement profond par rapport aux partitions des précédentes éditions. Des retrouvailles avec les Cavs paraissent inévitables en Playoffs et deux affrontements sont programmés avant la fin de la saison. La préparation est optimale, première partie ce soir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top