One-on-One

Crazy : Russell Westbrook peut-il finir une 2ème saison de suite en triple-double de moyenne…?

Russell Westbrook
Source image : NBA League Pass

Alors que le Thunder a encore 10 matchs à jouer et son spot en Playoffs est quasiment garanti, une nouvelle course va rythmer ce dernier virage de la saison : Russell Westbrook en triple-double de moyenne… bis repetita ?

Si la course au titre de MVP semble déjà bouclée par la simple force d’un barbu aux exploits réguliers du côté de Houston, nombreux sont ceux qui s’accordent à dire que ce que le meneur d’OKC peut réaliser au finish relancerait certains débats. James Harden, sûr et certain de repartir avec le trophée individuel le plus convoité ? Le peuple a tendance à dire oui, mais Westbrook a tendance à dire non. Ou plutôt, why not. Why not une nouvelle campagne en TD de moyenne ? Auteur de son cinquième triple-double consécutif hier soir à Toronto, Russell affirme qu’il est en mission et c’est toute sa franchise qui le suit. Mais s’agit-il d’une mission individuelle car tournée vers cet incroyable accomplissement, ou bien une collective pour offrir au Thunder l’avantage du terrain au premier tour des Playoffs, face à ceux qui veulent trancher on répondra les deux. Le plus excitant restera, de loin, l’option 1. On parle quand même d’une saison en triple-double de moyenne… la deuxième de suite ! Après l’incroyable 31,6 points, 10,7 rebonds et 10,4 passes de l’an dernier, le Brodie va-t-il prendre assez de rebonds pour réaliser le doublé ? Car oui, c’est bien dans la catégorie du rebond que Russ est un peu short à l’heure actuelle. Ce qui nous va nous pousser, ci-dessous, à exposer tous les éléments liés à ce potentiel record.

  • Moyennes actuelles : 25,3 points, 9,7 rebonds et 10,2 passes
  • Nombre de matchs restants : 10
  • Nombre de rebonds à prendre : 121
  • Moyenne de rebonds à capter par match : 12,1
  • Moyenne de rebonds sur les 5 derniers matchs : 11,4

On est sur un challenge particulièrement hardcore, entre nous. Non pas que Westbrook soit incapable d’y arriver, très loin de là quand on sait qu’il a déjà claqué des soirées à 17 rebonds cette année, mais à la différence des points ou des passes décisives qui peuvent être pas mal contrôlés par le joueur, les rebonds sont eux plus sujets à du timing, un poil de chance et du placement. Une course forcée ? Peut-être, certains soirs, mais difficile de le lui reprocher quand vous êtes si proches d’un accomplissement que personne n’a pu réaliser dans l’histoire de la NBA. Oscar Robertson a beau être le pionnier dans la discipline du TD de moyenne, on est probablement en train de voir le meilleur producteur de tous les temps, au sommet de son art. Avec 10 rencontres à jouer donc, impossible de croire que ce doublé ne trotte pas un minimum dans la tête du MVP en titre. Du coup, regardons les 10 équipes à affronter sur le menu, et ce que Russ a déjà proposé contre elles cette saison.

  • Boston : 6 rebonds en 1 match
  • Miami : 2 matchs à jouer, 11 rebonds de moyenne l’an dernier
  • Portland : 8,7 rebonds de moyenne en 3 matchs
  • San Antonio : 10 rebonds de moyenne en 3 matchs
  • New Orleans : 13,5 rebonds de moyenne en 2 matchs
  • Golden State : 10,3 rebonds de moyenne en 3 matchs
  • Houston : 5 rebonds de moyenne en 2 matchs
  • Memphis : 12 rebonds de moyenne en 2 matchs

Va falloir appuyer sur l’accélérateur, très clairement. Avec 12,1 rebonds à prendre par match à partir de maintenant, il faudra que Russ chope absolument tout ce qui passe dans son périmètre, quitte à arracher les bras de ses coéquipiers. Ce qui va forcément en énerver plus d’un, dans cette fin de régulière. Rien de plus frustrant, comme on l’a vu par le passé, que de voir Westbrook laisser son adversaire direct prendre un tir ouvert pour uniquement se concentrer sur le rebond. C’est un fait, car on l’a observé plusieurs fois, mais cette réalité doit aussi être accompagnée par un fait statistique implacable : le Thunder est à 18 victoires pour 5 défaites quand RW est en triple-double cette saison. Ce n’est donc pas comme si le phénomène flinguait le jeu de son équipe en ne pensant qu’à sa ligne personnelle. Le scénario est donc planté, les équipes sont préparées. Il va falloir boxer au rebond et sortir le nez le plus fin possible pour capter où se placer, en espérant évidemment que l’intéressé y arrive. Car pour le coup, si Westbrook réalise deux saisons de suite en triple-double de moyenne ? On aura là un de ces nouveaux « records intouchables » dans l’histoire du jeu. Period.

Dix matchs, dix rencontres, dix tests pour gober 121 rebonds. L’histoire est à nouveau devant la porte de Russell Westbrook. Va-t-il finir une nouvelle fois en triple-double de moyenne ? S’il y en a bien un qui est capable de le faire, c’est lui.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top