Thunder

MVP en titre : Russell Westbrook marche sur Toronto, 37 points, 13 rebonds, 14 passes, clutchissime !

Russell Westbrook
Source image : NBA League Pass

Dans un des plus beaux matchs proposés sur cette seconde partie de saison, le Thunder a su faire le travail pour repartir du Canada avec la gagne : Russell Westbrook était au sommet de son art, entre triple-double, efficacité et money-time de MVP.

Dommage, dommage. Dommage que, pour une telle partie et avec une telle performance venant du meneur d’OKC, le grand sujet de conversation traîne autour de l’arbitrage. Ce match matinal entre Raptors et Thunder était en effet parsemé de petits calls particulièrement frustrant en fin de match, compte-tenu de l’excellence proposée par les deux franchises sur les 45 premières minutes de jeu. Expulsions pour Ibaka, DeRozan et Casey, six fautes pour Lowry, un Melo qui prend lui aussi sa technique et Paul George en souffrance avec ses fautes, le blabla d’après-match tournait davantage autour des hommes aux sifflets qu’au-dessus des visiteurs. Et pourtant, c’est bien eux dont on doit parler en priorité, car un nouvelle fois au rendez-vous dans un grand match. Le Thunder est allé chercher ce match avec les couilles, les tripes et un leader qui refusait tout simplement de se laisser abattre. Alors qu’en première mi-temps, le banc d’OKC peinait terriblement et permettait aux hôtes de prendre l’avantage, ce sont bien les copains du second unit qui tenaient bon au moment le plus important de la soirée, quand les titulaires étaient mis de repos sur le côté. Un stretch de quelques minutes qui empêchait Toronto de reprendre l’avantage, et offrait ainsi un tapis royal pour les vétérans du 5 majeur. Un Melo d’une belle propreté, un Steven Adams monstrueux d’efficacité, ajoutez les filoches de Paul George et vous obteniez un match so Thunder avec quelques minutes à jouer. Le genre de scénario qui imposait une seule interrogation : est-ce que les Raptors vont se faire respecter, ou est-ce que le MVP en titre va mettre tout le monde d’accord ?

Face à cette question, Russell Westbrook décida d’écrire la réponse sur un bout de papier, en faire une boulette, la cramer devant tous les spectateurs du Air Canada Center et allumer ses réacteurs avec. D’abord sensationnel en première mi-temps dans sa distribution des caviars et l’installation de ses coéquipiers, le MVP en titre activera le mode insolent dans le dernier quart, punissant tour à tour les défenseurs envoyés sur lui. Quelques fautes évitables de Kyle Lowry, quelques leçons données à Delon Wright, et résultat des courses ? Le Thunder retrouvait celui qui avait dynamité la saison 2016-17 avec son jeu tout en puissance et en culot. Un total de 17 points dans le money-time, ponctué par les jumpers décisifs de la gagne, Russell avait un message clair à envoyer. Et il le disait d’ailleurs de lui-même, après la rencontre remportée de justesse : l’homme est en mission, prêt à passer au level up à un petit mois des Playoffs. Ce qu’il y avait de plus flippant, c’était certainement la propreté du jeu du meneur, qui hormis quelques ballons perdus respectait le plan idéal du RW ultime. Peu de shoots à distance, une bonne patience en attaque, la mise en avant de ses coéquipiers et de la sérénité dans le clutch. Auteur de quatre triple-doubles consécutifs, Westbrook était probablement aussi rancunier devant les propos de DeMar DeRozan, qui affirmait avoir en James Harden le clair et unique leader dans la course au MVP. Si Russ est évidemment loin du barbu, il n’a pas laissé ces propos tomber dans n’importe quelle oreille, et a claqué son cinquième TD de suite, probablement le plus beau de ceux-ci.

37 points, 13 rebonds et 14 passes, à 15/22 au tir, 1/1 de loin et 6/8 aux lancers… Une victoire en déplacement dans la salle la plus hostile de toute la NBA cette saison, la sixième de suite pour OKC, et un patron qui remet l’église au centre du village : Russell Westbrook n’avait pitié pour personne ce dimanche.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top