Documentaires

Copain d’avant : la rivalité Suns – Jazz, c’était plus intense dans les nineties

Chaque semaine, en collaboration avec Clutch-23, TrashTalk vous propose de jeter un coup d’œil dans l’album souvenir de la Ligue pour voir ce que ses acteurs pouvaient nous proposer il y a quelques années. Joueurs, arbitres, dirigeants, tous pourront être vus sous un nouveau jour en plongeant dans cette boite à archives. So kick off your shoes, sit down, have a beer and enjoy.

Jeudi dernier, Jazz et Suns se sont affrontés pour la dernière fois de la saison, avec une belle déculottée servie par les mormons aux joueurs de l’Arizona. Emmenés par un grand Rudy Gobert et un Donovan Mitchell toujours aussi bluffant, les hommes de Quinn Snyder se sont imposés 116 à 88 à Salt Lake City, bouclant ainsi leur bilan face à Phoenix positivement, trois succès pour une défaite. Et contrairement aux débuts des années quarte-vingt-dix, les deux franchises ne pourront pas continuer à s’écharper en Playoffs, les Cactus étant bien loin de pouvoir rêver à la post-season pendant que le Jazz fait partie des équipes de la Conférence Ouest pour qui la fin de saison régulière va être palpitante pour arracher le précieux sésame.

On est donc bien loin de la rivalité qui pouvait exister dans les nineties, en particulier quand Utah et Phoenix se sont rencontrés en 1990 puis 1991 au premier tour des Playoffs, chaque franchise se qualifiant à une reprise. Histoire de rajouter un peu de piment à cs confrontations, la NBA a eu la bonne idée d’envoyer les deux équipes à Tokyo pour débuter la saison 1991 justement, avec deux matchs au Japon. Pour quels résultats ? Une victoire partout, balle au centre. Bien entendu.

On vous laisse donc vous plonger dans cette rivalité entre Phoenix Suns et Utah Jazz, en attendant de retrouver cette odeur de poudre lors de futurs Playoffs. Des petits duels avec en guests Devin Booker et Donovan Mitchell pour allumer le feu, un dose de Rudy Gobert pour assurer la touche française, et nous on prend.

1 Comment

1 Comment

  1. LostDreamer

    23 mars 2018 à 2 h 07 min at 2 h 07 min

    Putain TT tu me fais du mal, quelques secondes d’images, le crépitement de la VHS et me voilà de nouveau un gamin avec les yeux grands écarquillés devant mes héros!

    PS: On est d’accord pour dire que la chemise de ce bon vieux Jeff Hornacek (qui a brillé dans les deux franchises d’ailleurs), elle envoie du très lourd?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top