Raptors

Les Raptors se font peur contre Dallas mais enchaînent une 11ème victoire en overtime : record de franchise égalé

Raptors - Delon Wright
Source image : NBA League Pass

Pas forcément habitués à arriver tous les soirs dans le costume du leader, les Raptors ont failli se faire surprendre à domicile par des Mavericks motivés pour faire un coup à Toronto. Il a fallu que DeMar DeRozan s’emploie pour permettre aux Canadiens d’égaler leur plus longue série de victoires consécutives. Next !

A priori jouée d’avance, cette rencontre n’était pas la plus évidente à jouer pour les protégés de Dwane Casey. En back-to-back après un succès obtenu à Indianapolis la veille, les organismes commencent à fatiguer et le coach des Canadiens avait donc décidé de laisser Kyle Lowry au repos et de confier la mène à Delon Wright. Pas forcément une mauvaise idée sachant que le vingtième choix de la Draft en 2015 réalise une saison correcte, à l’instar de la rotation des Raptors dans son ensemble. Pourtant, les Mavericks font la course en tête et possèdent une avance de 8 points à moins de six minutes de la fin du temps règlementaire (101-93). Dallas n’a pas traversé la frontière pour tanker et veut confirmer sa belle forme du moment avec trois victoires en quatre matchs avant de se déplacer à Toronto. Sur le parquet, cette hargne se ressent aisément, comme sur ce dunk de Dorian Finney-Smith qui déclare la guerre à tout un pays en venant postériser Jonas Valanciunas de la sorte. Mais cette année, il en faut plus pour déstabiliser les Dinos, encore plus à domicile où ils possèdent le meilleur bilan de toute la Ligue.

Comme souvent, la révolte vient de DeMar DeRozan qui, après avoir traversé une période compliquée personnellement et sportivement, retrouve peu à peu des couleurs. Il enchaîne quatre points pour ramener les locaux à deux possessions d’écart et c’est encore lui qui égalise à 75 secondes de l’ultime buzzer (106-106). La fin de quatrième quart-temps est un peu confuse avec beaucoup de pertes de balle et des balles de match gâchées, ce qui offre finalement cinq minutes de spectacle supplémentaire au public du Air Canada Centre. A ce stade, les Raptors s’en remettent une nouvelle fois à leur All-Star qui assumera ses responsabilités avec son premier trois points du match, avant de donner un avantage définitif à son équipe sur une énième incursion dans la raquette. Le natif de Compton termine à 29 points à 12/14 aux lancers-francs alors que JV finira le boulot sur la charity line sans trembler. 122-115, score final, les Mavericks peuvent s’en vouloir car ils sont passés tout près de l’exploit. Mais le banc canadien a encore une fois répondu présent notamment grâce à VanVleet, Siakam et Miles alors qu’O.G. Anunuby reprenait tranquillement ses marques dans le cinq majeur après huit matchs d’absence.

C’est la 18ème victoire en 19 matchs pour Toronto, la onzième d’affilée soit un record de franchise égalé pour DMDR et ses potes qui ont aussi amélioré leur série de 22 matchs consécutifs à plus de 100 points inscrits. Tout va bien pour le leader de la Conférence Est qui tentera donc d’améliorer ses différentes séries et de se rapprocher de son record de wins en saison régulière en recevant le Thunder demain soir.

BoxRaptors Mavs

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top