Jazz

Dante Exum rappelé en G League : le retour d’un blessé à répétition est imminent pour le Jazz

Dante Exum - blessure épaule

Les 104 kg de T.J. Warren sur une épaule, ça doit piquer. Mais Dante Exum revient de l’enfer, sous peu sur vos écrans.

Source image : Youtube

Parmi les malchanceux et les joueurs fragiles, on trouve Dante Exum. Le combo guard Australien de 22 ans a déjà connu de grosses blessures dans sa jeune carrière. Absent depuis les matchs de pré-saison, il n’était pas forcément attendu sur les parquets lors de l’exercice 2017-18. Pourtant, le Jazz vient de rappeler le natif de Melbourne dans son équipe affiliée en G League, les Salt Lake City Stars. De fait, son retour dans la Grande Ligue ne devrait plus trop tarder, bonne nouvelle pour Utah.

Si vous cherchez le mot potentiel (ou poisse, c’est selon) dans le dico, vous risquez de trouver une photo d’Exum. Le jeune homme a été drafté en 2014, à 19 ans, par le Jazz, en cinquième position. Alors qu’il n’était pas passé par la NCAA (très rare de nos jours, à l’image de Franky), les Mormons avaient fait un pari sur lui en le choisissant haut, devant Dario Saric, Zach LaVine et autres Jusuf Nurkic. La première saison de l’Australien était intéressante, même si assez pauvre statistiquement, avec 4,8 points, 1,6 rebond et 2,4 passes en 22,2 minutes par match. On ressentait clairement le potentiel de celui qui peut jouer poste un et poste deux. L’été arrivant, il est parti jouer avec son équipe nationale. Et là patatras, commence l’enfer de Dante. Lors d’un match contre la Slovénie, il se rompt le ligament croisé antérieur du genou gauche. La saison sophomore d’Exum s’arrête avant d’avoir commencé. Il a pris le temps de récupérer, de faire sa rééducation, et est revenu en fin d’année 2016. Il a participé à 66 matchs lors de sa troisième année, et a encore été bon : avec moins de temps de jeu (18,6 minutes par match), il a des statistiques légèrement meilleures : 6,2 points, 2 prises et 1,7 caviar lors de chaque rencontre. Mieux que cela, il participe aux Playoffs avec le Jazz. Il ne joue pas beaucoup au premier tour, avec seulement huit minutes de moyenne par match mais Utah s’impose au Game 7 contre les Clippers, et va affronter les ogres de Golden State en Demi-Finale de Conférence. Au match 1 de cette série, les Mormons perdent George Hill. Bingo pour Dante, qui joue 15 minutes par match en moyenne sur les quatre rencontres de la série, alors qu’il partage la mène avec Shelvin Mack. Il tourne à 7,3 points, et est un des seuls à apporter de l’énergie à un Jazz moribond. Le jeune homme a montré un visage plaisant, et on attendait avec impatience sa quatrième et dernière année de contrat rookie. Au vu de sa Summer League, et de son début de pré-saison tonitruant, on l’attendait titulaire sur le backcourt avec Donovan Mitchell, deux combo guards jeunes et bourrés de talent. Cependant… Damn, Dante se blesse contre Phoenix le 6 octobre en se prenant un T.J. Warren volant sur l’épaule. Résultat : opération, convalescence, saison gâchée et terminée… Sauf que non. Exum se bat pour revenir, et va rejouer, avec l’équipe affiliée au Jazz en G League, comme l’a annoncé sa franchise dans un communiqué officiel :

« Le Jazz d’Utah a annoncé aujourd’hui [le 13 mars, ndlr] que la franchise a assigné le guard Dante Exum à l’équipe de G League possédée et contrôlée exclusivement par le Jazz, les Salt Lake City Stars. Exum va participer à un entraînement privé aujourd’hui dans un objectif de réadaptation, c’est une partie de la dernière étape de son protocole de retour au jeu. Cela marque le deuxième protocole de réadaptation passant par la G League pour le Jazz, après le passage d’Alec Burks en janvier de la saison passée. »

Dante Exum a souffert, après la chute de T.J. Warren sur sa dépouille, de l’articulation acromio-claviculaire. Bref, il a eu l’épaule en vrac, il s’est fait opérer, et se trouve actuellement à la dernière étape avant un retour sur les terrains. Il va donc s’entraîner avec les Salt Lake City Stars, et probablement jouer un ou plusieurs match de G League, le prochain étant le 17 mars contre les Iowa Wolves pour la franchise affiliée au Jazz. Dennis Lindsey, le GM de la ville du Grand Lac Salé, semble avoir toute confiance en son prospect de 2014, tout comme Quin Snyder, le coach des Mormons. Opéré le 24 octobre de son épaule, l’Australien pourrait revenir à peine cinq mois après son passage sur le billard. Bien sûr, Utah ne va pas précipiter le retour d’Exum. Cela va se faire progressivement, par la G League. Ceci dit, si tout se passe bien, il y a une possibilité de le revoir sur les parquets NBA lors de l’exercice 2017-18. Ça sent bientôt la fin de la galère, le terme du processus pour Dante, et c’est vraiment mérité pour le jeune joueur de 22 ans, qui a vécu un début de carrière plus que compliqué. Son retour dans le roster du Jazz pourrait se faire d’ici la fin de la saison régulière, ce serait utile pour la franchise, comme pour lui. En effet, il arrive à la fin de son contrat rookie, lors de sa quatrième année dans la Ligue. S’il peut bénéficier d’une qualifying offer la saison prochaine, à hauteur de 6,6 millions de dollars l’année, l’Australien préférerait sans doute signer une extension de contrat avec le Jazz. Pour cela, il devra confirmer, ne serait-ce qu’un peu, tout le potentiel qu’on lui prête, afin d’être sûr ne pas se retrouver en galère par la suite. Si les blessures le laissent enfin tranquille, nul doute qu’il pourra apporter quelque chose au roster de Quin Snyder, et éventuellement dès la fin de cette saison. Il pourrait, si les Mormons se qualifient pour les Playoffs à l’Ouest, se rappeler au bon souvenir de ses performances lors de la dernière postseason. En ce qui concerne l’avenir, si Dante reste dans le coin du Grand Lac Salé, la possibilité d’un backcourt athlétique, grand (1m98 pour Exum, 1m91 pour le candidat au ROY) et interchangeable à souhait avec Donovan Mitchell est à se pourlécher les babines. Complémentaires, les deux combo guard de 22 et 21 ans pourraient incarner, aux côtés de Gobert, le futur de la franchise, qui pourrait, dès lors, s’annoncer radieux.

En attendant, on souhaite que le retour d’Exum se passe du mieux possible. Avec la blessure de Raul Neto, il pourrait avoir sa chance sur le terrain, derrière Rubio, et en concurrence avec Alec Burks. Ce serait déjà beaucoup de voir Dante revenir sur les planches de la Grande Ligue. Si son retour est concluant, l’Australien pourrait même nous régaler dans un premier tour de Playoffs, avec un Jazz qui arrive en pleine bourre. Que son corps reste healthy, et on est partis pour une décennie à siffloter du côté du Jazz. Allez, santé, Dante.

Source texte : Twitter/@UtahJazzPR

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top