Blazers

Preview Heat – Portland : la bande à Dwyane Wade débarque dans l’Oregon en plein Dame Time

Damian Lillard

Dame Time ou Dame Dolla, le tarif c’est une mixtape par soir en ce moment.

Source NBA League Pass

Les Rockets tombés à Toronto le weekend dernier, les Blazers affichent désormais la meilleure dynamique de la Ligue. Avec neuf victoires consécutives au compteur, Portland est en pleine bourre et va tenter d’accrocher une dixième victoire face au Heat cette nuit. À partir de 3h30 du matin, Miami aura la lourde mission d’essayer d’éteindre un Damian Lillard incandescent depuis un mois. 

Quel représentant du Heat sera le leader de l’équipe au scoring cette nuit ? Difficile de répondre tant chaque membre de l’équipe peut récupérer la casquette de leader dans le collectif huilé d’Erik Spoelstra. Lors du dernier match victorieux de Miami face aux Wizards (129-102), huit joueurs ont passé la barre des dix points et c’est James Johnson qui a fini meilleur marqueur avec 20 points. Le Heat tient l’un des collectifs les plus aboutis de la Ligue et devra encore compter sur lui cette nuit. Septième de la conférence Est, le Heat tient sa place en Playoffs mais n’arrive plus à enchaîner les victoires. Ils n’ont plus gagné trois matchs de suite depuis près de deux mois et auront l’occasion de rompre cette « série » dès ce soir. Face à l’un des hommes les plus chauds de la Ligue actuellement en la personne de Damian Lillard, le Heat tentera de limiter le brasier en sortant la défense de fer. Un lockdown nécessaire s’ils veulent espérer gagner et éviter Boston ou Toronto au premier tour des Playoffs.

La défense est peut-être la marque de fabrique du Heat de Spoelstra mais son adversaire du soir est meilleur en la matière. Nous ne parlons pas de Memphis ni des Spurs mais bien de Portland. Les Blazers sont septièmes en terme de defensive rating, deux places devant Miami. Certes, cela se joue à 0,1 point mais tout de même, qui aurait pu croire que Portland serait l’une des franchises les plus efficaces de la Ligue en défense ? Ce n’est pourtant pas sa défense qui la rend si excitante mais bien la forme étincelante de ses joueurs. Un particulièrement. John Collins Damian fire Lillard. Le meneur est dans son classique Dame Time post-All Star Break et défonce chacun de ses adversaires à coups de banderilles mortelles. Sur les dix derniers matchs, le rappeur le plus bouillant de l’Oregon tourne à 33,2 points et 5,5 passes décisives par match à 46% de réussite au shoot dont 41,5% du parking ! Dernières victimes en date : les Warriors à la mèz. Une victoire de prestige qui vaut aux Blazers d’être troisièmes de la Conférence Ouest et de s’offrir le luxe d’avoir un petit matelas d’avance sur les Pelicans, quatrièmes. Comme une impression d’être saoul depuis un mois…

Grosse opposition de styles au Moda Center cette nuit. Le collectif huilé de Miami se déplace chez les Blazers d’un Damian Lillard en mode brasier. Une affiche qui pue le sang mais qui ne fait pas peur au Heat friand de ses affrontements barbares. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top