Grizzlies

Les Grizzlies rentrent dans l’histoire : 18 défaites consécutives, une des 20 plus moches séries all-time

marc gasol grizzlies
Source image : YouTube

Doucement mais sûrement, les Grizzlies sont en train de réaliser une fin de saison historique. Blindés de blessés et surtout blasés par la campagne en cours, les soldats de Memphis pourraient grimper dans un triste classement all-time…

C’est extrêmement pratique sur le très court terme, car on sent qu’on se rapproche d’un pur pick de Draft, mais ça peut laisser des traces vraiment violentes sur certains, comme les fans ou les joueurs. Après avoir vécu deux semaines de rêve en tout début d’automne, les oursons sont tombés dans une spirale infernale qui a tout simplement placé une croix rouge sur leur campagne et a lancé un changement de cycle de grande envergure. Au revoir David Fizdale, bonjour les rumeurs pressantes autour de Marc Gasol, fin de saison pour Mike Conley et toujours pas le moindre signe de stabilité venant de Chandler Parsons, ce genre de scénario qui ne peut t’imposer qu’une seule stratégie : le full-tanking. Sauf qu’à ce petit jeu-là, il y a ceux qui y vont à moitié et ceux qui y vont à fond les ballons. Et dans le Tennessee, on ne déconne pas avec ce genre de choses. Une série de 18 défaites consécutives en cours, soit la 20ème plus longue de toute l’histoire. Et encore, ça c’est quand on regarde le total en surface, donc qu’on ne creuse pas dans les détails. Si on se penche sur les pires séries qui ont eu lieu sur une seule régulière, les actuels Grizzlies pointent à la 12ème place all-time car plusieurs équipes ont réussi l’exploit de prolonger leur merde d’une année à l’autre. Ceci étant dit, penchons-nous sur la suite des opérations. Pour la simple et bonne raison que si 18 est un chouette total, il est loin de représenter le plafond de Dillon Brooks et compagnie cette saison.

Couverture

Si J.B. Bickerstaff veut encore une fois rentrer dans les livres les plus tristes de la NBA, il sait ce qu’il doit faire. Aller nous chercher cinq nouvelles défaites de suite, afin d’aller taquiner les sublimes Bobcats de 2012. Les Grizzlies qui, comme on peut le voir ci-dessus, n’en sont pas à leur première session branlette dans leur courte existence. En effet, à l’époque de Vancouver et de ce bon Bryant Reeves, ce sont 23 revers consécutifs qui avaient été validés sans pression. Mais alors du coup, quid du menu à venir ? Avec 15 rencontres restantes et une compétition qui pousse clairement dans le dos des nounours pour récupérer le 1st pick, quelques obstacles viendront barrer leur route et demanderont la plus grande des attentions. Dans les jours à venir, notamment, Bulls et Nets représenteront certainement le plus gros challenge car même si ces deux équipes sont capables de bien jouer, elles sont extrêmement compétentes dans le domaine de la déception. Sur un soir, qui sait ? La bonne nouvelle, cependant, c’est que si ces deux missions sont gérées avec sérieux, la route pourrait être magistrale vers la place de numéro 1 all-time. Dix défaites de suite en plus, c’est largement à leur portée. Déjà que les back-to-back sont zappés pour Gasol, si Memphis assure ses confrontations à l’Ouest on pourrait avoir droit à un nouveau leader de tous les temps en durée de lose prolongée.

Couverture

Vont-ils le faire ? Vont-ils aller chercher les 23 défaites de suite de Vancouver pour commencer, afin de régner sur leur histoire avec cette sublime équipe 2017-18 ? Et iront-ils ensuite tacler les Sixers de 2015 et leurs 28 gamelles consécutives ? Appliqués, sans talent, déprimés et en manque de boost, les Grizzlies ont tout ce qu’il faut pour régaler sur cette fin de saison. Et honnêtement, y’a plus que ça à se mettre sous la dent pour les regarder jouer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top