Heat

Preview Heat – Wizards : la chaleur de Miami se doit d’asphyxier les sorciers

Hassan Whiteside

Alors ce soir, Blanc Côté ou côté sombre ?

Source image : YouTube

Belle opposition entre les deux premières équipes de la Division Sud-Est au programme du 67ème match respectif de Washington et de Miami cette saison. La quatrième et dernière confrontation entre les deux franchises aura lieu à South Beach, à partir d’une heure et demi du matin. Le Heat bénéficiera du soutien de son public, alors que les Wizards veulent jeter un sort aux joueurs d’Erik Spoelstra.

Dans la Conférence Est, les huit sésames distribués pour aller vivre une postseason endiablée semblent désormais bien attribués, puisque Detroit, neuvième, accuse cinq matchs de retard sur le Top 8. Il y a donc moins de pression sur les playoffables de la côte Atlantique, mais l’enjeu reste présent à chaque match. D’autant plus lorsque les deux franchises qui s’affrontent sont proches au classement l’une de l’autre. Ce sera le cas ce soir, entre Washington, quatrième ex-æquo avec Indianapolis, et Miami, septième à égalité avec Milwaukee. D.C. (38 wins – 28 losses) a seulement trois succès de plus et trois défaites de moins que les Floridiens (35 victoires – 31 revers). La franchise de la capitale des USA, et Miami sont d’ailleurs sur des dynamiques similaires : 6 matchs remportés pour 5 défaites concédés sur les 11 dernières confrontations de chacune de ces deux équipes. Souvent peu régulières, elles sont capables de parties d’exception, comme de passer complètement à côté d’un match, surtout en termes d’adresse. Là où les deux franchises de l’Est se différencient, c’est au niveau du style de jeu. Washington est assez complet (14ème défense, 11ème attaque de la Ligue), alors que Miami fait clairement la différence défensivement. C’est la quatrième équipe qui concède le moins de points par match (102,2 précisément), alors que l’attaque menée par Dragic n’est que l’antépénultième en termes de scoring dans la NBA. Wizards et Heat se sont déjà jouées trois fois en 2017-18. Les deux premières confrontations se sont jouées d’affilée, et chacune a arraché une victoire à l’extérieur. La troisième rencontre a eu lieu dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 mars. Washington s’est imposé au terme d’un thriller, après prolongation.

Cette nuit, ce sera à l’American Airlines Arena où les deux franchises régleront leur compte. Le succès est important, afin d’avoir le tie-breaker contre l’autre équipe, en cas d’égalité à la fin de la saison régulière. Le Heat pourra compter sur un effectif en pleine forme, dans lequel le banc apporte une contribution tout aussi importante que celle du starting five. Imaginez : Tyler Johnson, Dwyane Wade, Wayne Ellington, Justise Winslow, Kelly Olynyk, Rodney McGruder, Bam Adebayo (on peut même rajouter Luke Babbitt). Ces gars sont efficaces, et mouillent le maillot même s’ils ont peu de temps de jeu pour certains. En face, du côté de D.C., le banc est sans doute un peu moins performant. Mais le cinq majeur a trouvé un superbe équilibre avec l’essor, la progression assez fulgurante de Tomas Satoransky depuis la blessure de John Wall. Bradley Beal se comporte lui en leader, bien épaulé par ses ailiers Otto Porter Jr. et Markieff Morris, sans oublier le marteau Polonais au pivot. Marcin Gortat aura d’ailleurs fort à faire face à un Hassan Whiteside qui s’est sorti les doigts contre Philadelphie et qui a remporté son match-up contre le Process avant-hier soir, en inscrivant 26 points. Miami a eu droit à un jour de repos avant de défier Washington cette nuit. Ces derniers sont en back-to-back, après leur facile victoire chez des Pelicans décimés, 116 à 97. Bradley Beal n’a joué que 29 minutes contre New Orleans, de quoi se préserver pour le match-up contre une de ses victimes préférées, le Heat. En effet, B-double tourne pour l’instant à 27,3 points de moyenne contre les hommes de Spoelstra. Scott Brooks peut compter sur celui qui a pris les responsabilités en l’absence de Jean Mur. Les Wizards réussissent plutôt bien à l’extérieur, puisqu’ils ont le même bilan à domicile que loin de leurs bases : 19 victoires et 14 défaites dans les deux cas. Miami, plutôt serein dans sa salle (19 succès – 13 revers) devra tenir bon face aux banderilles des sorciers. Les deux franchises sont au complet ce soir, si l’on omet un blessé de longue date de chaque côté (Waiters et Wall). Cela annonce un beau duel disputé entre les deux équipes qui pourront défendre leurs chances pleinement.

Dragic contre Satoransky, les meneurs européens s’affrontent ce soir. Il faudra également suivre comment se débrouille Josh Richardson face à un Beal en feu. A priori serrée, cette rencontre promet un beau money-time, et d’éventuelles prolongations dans l’ambiance bouillante de l’American Airlines Arena à partir d’une heure et demi du matin. La chasse aux sorcières est ouverte pour Miami, il ne faudra pas les laisser s’envoler.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top