Blazers

Portland veut sa 3ème place : victoire contre Golden State, on passe à 9 de suite chez les Blazers

Blazers
Source image : OregonLive

Les Warriors étaient peut-être en back-to-back, mais il fallait tout de même se les bouffer. Et devant leur public à Portland, les Blazers se sont régalés : une victoire sans trembler contre le champion en titre, ce podium commence à se dessiner à l’Ouest…

On en parlait en masse à cause des énormes cartons récemment déposés par Damian Lillard aux quatre coins de la Ligue, mais les hommes de Terry Stotts sont en train de nous faire un petit zigzag magistral à seulement un mois du début des choses sérieuses. Les Spurs dans le mal ? Les Pelicans qui doivent faire sans Davis ? Pas de Jimmy Butler côté Wolves ? Merde, le Thunder est irrégulier ? Et Denver ne s’accroche pas pendant que le Jazz avance doucement ? L’alignement des étoiles était parfait, et les Blazers se retrouvaient un peu «  » à la troisième place, pas de guillemets pour les discréditer de toute récompense ou acclamation mais plutôt pour rappeler que sur deux ou trois détails près venant des franchises en compétition on n’en serait peut-être pas… là. Cependant, une fois le spot occupé, il faut le défendre. Et cela passait notamment par une bien belle affiche cette nuit, la réception des Warriors. Orphelins du Chef Curry, les Dubs pouvaient cependant compter sur un Kevin Durant qui adore décidément la mettre à Portland, sauf qu’une nouvelle fois le résultat final n’allait pas dans son sens. Un carton à 40 points pour l’ailier, bien aidé par un Klay Thompson dans ses hauts standards, mais est-ce que ça allait suffire face à des Blazers inspirés dernièrement ? Hélas pour Steve Kerr, non. Et pour le plus grand bonheur des fans du Moda Center également.

Un antre qui a déjà vu les Warriors se viander, sauf que cette fois Lillard n’avait pas besoin d’être surhumain pour tenir tête au numéro 35 de Golden State. Grâce à une partition bien collective, quelques bons runs bien placés et un très gros match de McCollum, Portland faisait le principal en l’emportant devant son public. La fatigue d’un back-to-back face aux Spurs ? Probablement pas, mais dans les registres des efforts les Blazers étaient ultra-dominants : 46 à 33 au rebond, 14 offensifs gobés dont certains très précieux pour Ed Davis, c’est avec ce genre d’apport que Terry Stotts pouvait être assuré en plein money-time. Alors que Durant aurait pu assassiner plusieurs fois le scénario en tapant un take over monumental, ce sont les gestes des Collins, Turner, Napier et compagnie qui permettaient aux hôtes de prendre le dessus. Oui, Portland, plus collectif et rondement mené que GS. Une histoire d’un soir, probablement, cependant on en est là aujourd’hui, la potentielle blague qu’était la troisième place des Blazers est en train de devenir une sérieuse réalité, un premier écart étant creusé avec le quatrième. Malheureusement pour les Warriors, difficile de demander plus en connaissant le contexte autour du groupe et la difficulté de devoir s’ajuster immédiatement sans Curry. Mais cela n’a pas empêché Rip City de faire son job et valider une précieuse victoire dans ce sprint final. Taper les Dubs, au complet ou pas, ça reste du costaud.

Et hop, un match et demi d’avance sur les Pelicans, actuels quatrièmes de l’Ouest. Tout va bien, tout va très bien dans l’Oregon. Les joueurs sont confiants, les victoires s’enchaînent et Portland troisième de sa conférence n’est plus trop une punchline. Tout va trop vite.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top