Warriors

Stephen Curry a fait retenir son souffle à toute la Baie : sa cheville droite a tourné, heureusement sans gravité

Stephen Curry
Source image : NBA League Pass

Cette nuit, dans le début de match entre les Warriors et les Spurs à l’Oracle Arena, Stephen Curry a vu sa cheville tourner sur contre-attaque, à la retombée d’un lay-up. Heureusement, cela devrait être sans gravité pour le meneur de Golden State, bien que le staff médical prendra toutes les précautions nécessaires avant les Playoffs qui arrivent à grand pas.

Le début de carrière de Stephen Curry était très dur dû à ses blessures récurrentes, notamment des entorses qui le tenaient régulièrement écarté des terrains. Cette nuit, les fans de l’Oracle ont donc retenu leur souffle. Ils savent l’importance du meneur de jeu des Warriors dans le jeu mais aussi dans l’impact mental qu’il peut amener sur ses coéquipiers. Le boss, c’est lui. Et on a eu peur pour le boss en début de match. L’action se déroule sur une contre-attaque plutôt anodine, alors qu’il reste un peu moins de 10 minutes à jouer dans le premier quart-temps et que les Spurs mènent seulement de 3-0. Klay Thompson, à 45 degrés, envoie un ballon à Steph Curry qui arrive lancé à pleine vitesse. Baby Face pose son double-pas mais est contré par LaMarcus Aldridge. A la retombée de son lay-up, on voit très clairement ce qu’il se passe. Les deux premiers appuis de Steph sont bons mais le troisième voit son pied droit se tordre, étant posé sur celui de Dejounte Murray, lui aussi revenu pour défendre sur l’action. Après deux lancer-francs tirés dans la douleur, il est parti aux vestiaires pour le reste du match et n’est évidemment pas revenu.

Le mauvais côté, c’est que ce n’est pas la première fois cette saison que Steph se blesse à cet endroit. Le 4 décembre, il avait eu une grave entorse à la cheville face à New Orleans, qui l’avait tenu écarté des parquets pendant trois semaines. Puis, de nouveau le 10 janvier à l’entraînement, et plus récemment, le 2 mars face aux Hawks dans un choc avec Pachulia (un pur hasard, Zaza ne ferait pas de mal à une mouche). Quatre fois en quatre mois, il y aurait de quoi s’inquiéter. Mais il faut toujours voir le côté positif, et le bon dans tout cela, c’est que cela devrait être sans gravité sur le long terme pour Stephen Curry. Il reprendra bientôt, mais une petite coupure et du repos ne peuvent pas lui faire de mal à un mois de la fin de la saison régulière. Chef Curry vient s’ajouter à la longue liste de joueurs déjà absents du côté de la Dub Nation : Andre Iguodala, David West, Jordan Bell et Patrick McCaw. Pourtant, il est clair que Steve Kerr prendra toutes les mesures nécessaires pour faire reposer son meneur All-Star dès qu’il le peut. Selon Marc Spears d’ESPN, Stephen Curry ne sera pas du voyage avec son équipe dans les prochains jours et manquera par conséquent les matchs à Portland et à Minneapolis, aujourd’hui et dimanche. Dans tous les cas, Kerr avait déjà prévu de faire tourner Curry et de le mettre au repos. Il en était potentiellement de même pour KD. Cela prouve que Klay devrait prendre les choses en main en cette fin de saison. Le shooting guard de Golden State l’avait évoqué, il veut finir premier à l’Ouest. Sans Curry, on pourrait bien voir le deuxième Splash Bro prendre feu dans les jours qui viennent, si jamais Durant est amené à se reposer également.

Pas de quoi dramatiser du côté des Warriors, puisque Steve Kerr avait prévu de reposer Stephen Curry en vue des séries éliminatoires qui arrivent à grand pas et qui seront sans nul doute très relevées. Mais, ce qui inquiète, c’est la récurrence des blessures. Quatre fois au même endroit en quatre mois, cela pourrait rappeler une certaine année 2011 au meneur de Bay Area. Allez, vite, on chasse ces vieux démons et on revient plus en forme que jamais.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top