Raptors

Preview Raptors – Rockets : c’est l’heure du choc des leaders, ça va saigner

Raptors bench

La jeune garde des Raptors aura fort à faire pour empêcher le décollage des Rockets.

Source image : YouTube

If you don’t like that, you don’t like NBA Basketball. C’est un must-see que le calendrier de la Ligue propose cette nuit, à 1 heure 30 du matin. Raptors contre Rockets, soit les premiers de chaque Conférence opposés l’un à l’autre, pour la deuxième et ultime fois de la saison. Ce n’était pas attendu, mais la forme éblouissante des deux franchises les a propulsé en tête à dix-huit matchs de la fin de la saison régulière. Le vainqueur prendrait un avantage psychologique en cas de retrouvailles en juin.

Ceux qui ont soi-disant annoncé en octobre, qu’à plus de trois quarts de la saison régulière, les leaders de Conférence seraient Houston et Toronto (on vous voit) vous êtes soit fans, soit diseurs de bonne aventure, soit vous mentez complètement. Malgré tout, c’est bien réel, après 64 rencontres, les Raptors et les Rockets mènent respectivement l’Est et l’Ouest. Cela promet un épique duel qui promet le malheur au vaincu de cette confrontation. Entre Dinos et Fusées, c’est comme un « choc des champions » (rien à voir avec le concept d’une célèbre émission culinaire), puisque si la logique du classement est respectée, ces deux franchises devraient se retrouver en Finales NBA. Cependant, le sport est tout sauf logique, et la route sera longue et rude en Playoffs pour deux des meilleures dynamiques de la Ligue actuellement. En effet, Houston est tout simplement invaincu sur les 17 derniers matchs, soit la plus longue série d’invincibilité par n’importe quelle équipe cette saison. Beaucoup ont essayé (Boston et OKC notamment), aucun n’est parvenu à battre El Barbudo et ses snipers de collègues. Le bilan des Canadiens, premiers qualifiés pour la postseason est à peine moins bon : sur les dix-sept dernières rencontres, ils se sont imposés à quinze reprises, concédant deux défaites contre Milwaukee et Washington. Ça va on ne peut mieux pour les leaders de chaque Conférence, et on est sûrs qu’au terme du match de cette nuit, un bilan va s’alourdir, et un autre va continuer à briller. Mais si quelque chose scintille ce soir, ce sera bien sur le terrain. Les Raptors ont la quatrième meilleure attaque de la Ligue, ils marquent 112 points par match. Les Rockets sont deuxièmes de ce classement, et scorent en moyenne par rencontre deux unités de plus que leurs adversaires. Non pas que les défenses soient ridicules (ils ne seraient pas premiers sinon, hein), mais cela risque d’être un festival offensif entre les joueurs de Space City et ceux de l’Ontario, tout comme lors de leur premier affrontement.

Celui-ci se passait au Toyota Center, et a vu une des six défaites des Rockets à domicile cette année. Les Raptors leur avaient passé 129 points, contre 113 pour les Texans. Malgré un James Harden de gala (38 points, 6 rebonds et 11 passes décisives), les Canadiens l’avaient emporté, grâce à leur collectif, avec six joueurs en double figure au scoring. À part le match qui opposait Houston à L.A., qui a fini en double prolongation, 129 points reste le plus gros total encaissé cette saison par D’Antoni et ses joueurs, et c’était en l’absence de Chris Paul. Avantage Raptors donc pour cette nuit ? Pas forcément. Les Rockets survolent l’univers de la NBA et paraissent absolument inarrêtables. Ils n’ont pas connu la défaite depuis plus d’un mois. Pour la revanche contre Toronto, Chris Paul sera bien présent cette fois, et si les snipers des Texans sont chauds et précis, la streak victorieuse de Houston pourrait passer de 17 à 18 de suite. Les deux premiers de la classe vont se livrer un duel sans merci. Non, pas comme les deux intellos de la classe qui se mettent des bâtons dans les roues pour avoir la meilleure note au DM d’Espagnol. Mais bien comme les deux franchises les plus dominantes de la NBA actuellement. Deux des tous meilleurs arrières vont se retrouver face-à-face, le tableau des scores et les chevilles risquent d’exploser (coucou Wesley) entre DeMar DeRozan et James Harden. Puis, il y aura un gros duel à la mène mamène. CP3 contre Kyle Lowry, ça va se rentrer dedans des deux côtés du terrain. Enfin, la bataille va faire rage à l’intérieur entre deux profils différents : Valanciunas vs Capela. Enfin, si le Suisse joue, puisque qu’il est questionable pour la rencontre de ce soir, tout comme Joe Johnson, encore incertain. Ryan Anderson et Brandan Wright ne seront pas de la partie pour les Rockets. En face, moins d’absents à déplorer. En revanche, O.G. Anunoby, habituel titulaire au poste 3, manquera cette rencontre, et Delon Wright est lui en day-to-day. Les deux franchises ont eu un jour de repos, « We The North » va résonner dans le Air Canada Centre. Le banc des Raptors étant le meilleur de la Ligue, Houston aura donc fort à faire pour exterminer les Dinos. Il faudra bien une bonne pluie de météorites du parking pour y arriver.

Houston se doit de l’emporter, pour continuer sa série, mais surtout pour garder sa première place à l’Ouest, menacée par des Warriors qui se déplacent à Portland cette même nuit, sans Stephen Curry. Les Raptors ont deux matchs d’avance sur les Celtics, ils doivent confirmer pour garder les Verts à distance respectable. L’enjeu est là, le run-and-gun de D’Antoni contre le collectif huilé de Dwane Casey, deux des plus beaux baskets produits actuellement, que demander de mieux ? Poser son postérieur sur le canapé, et apprécier le chef d’oeuvre que vont offrir les premiers de chaque Conférence à partir de 1 heure 30 du matin, sur beIN Sports 2.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top