Pelicans

DeMarcus Cousins parti pour rester aux Pelicans ? Anthony Davis paraît confiant

DeMarcus Cousins

AD veut retenir Boogie pour aller un peu plus près des étoiles.

Source image : YouTube

La saison 2017-18 des Pelicans est de loin leur meilleure depuis de nombreuses années, si l’on omet l’exercice 2014-15. Tout roule à New Orleans, hormis les problèmes de blessures, notamment pour DeMarcus Cousins. Ce dernier est en fin de contrat cette année, des interrogations se posent sur la suite que va prendre sa carrière. Mais Anthony Davis semble convaincu que Boogie va rester en Louisiane, et de nombreux arguments peuvent lui donner raison.

Ces derniers temps, tous les regards qui se tournent vers la Big Easy se concentrent sur Anthony Davis. L’ailier-fort aligne des statistiques incroyables cette saison, notamment depuis la blessure de son binôme dans le frontcourt de New Orleans, DeMarcus Cousins. Malheureusement, Boogie a subi une rupture du tendon d’Achille à la fin janvier. Le néo-Pelican a été coupé en plein vol, et c’est bien dommage. Il réalisait jusqu’alors une de ses meilleures saisons en carrière, dans un effectif où il n’est plus la seule star. Statistiquement, il n’a pas à rougir de la comparaison avec AD : en 48 matchs cette année, DMC a claqué en moyenne 25,2 points, 12,9 rebonds, 5,4 assists, 1,6 steals et le même nombre de blocks, le tout en 36,2 minutes par rencontre, soit son plus gros total depuis son arrivée dans la Ligue. Boogie a beaucoup (trop ?) joué, mais sa saison est définitivement terminée. Il doit maintenant se concentrer sur la suite, soit l’année prochaine. Son contrat se termine cette année avec les Pelicans, et il y a fort à parier que ça va se bousculer au portillon pour s’attacher les services de l’ancien des Kings, malgré sa terrible blessure.

En janvier, Cousins avait été sélectionné pour la quatrième fois au All-Star Game, la première fois en tant que starter. Il aura 28 ans cette année, le colosse est dans son prime (s’il progresse encore, qu’est ce que ça va être…), et peut exceller au plus haut niveau. Il pourrait continuer l’aventure en Louisiane, avec une équipe dans laquelle il est arrivé en février 2017, ou bien aller dans un plus gros marché, et devenir le seul et unique franchise player d’une équipe, comme à Sacramento il y a quelques temps. Son coéquipier, The Unibrow, apprécie le gros nounours de 122 kilos, à tel point qu’il a porté son maillot lors du All-Star Game, dont Cousins était absent. Il semble convaincu que Boogie va rester et signer un nouveau contrat à La Nouvelle-Orléans. C’est ce que Davis a déclaré auprès de Shauntel Lowe et Marc Stein du New York Times :

« Je l’espère [qu’il restera, ndlr]. C’est une décision qu’il doit prendre. Je suis plutôt confiant sur le fait qu’il reste. De ce que j’ai entendu, c’est ce qu’il prévoit. Mais je vais continuer à lui vendre du rêve ici. Je serai très impliqué – Je veux qu’il reste ici. »

Le Monosourcil a trouvé un superbe compagnon de route en la personne de DeMarcus Cousins, et il semble très déterminé à le retenir en Louisiane. Ce qui était un gros pari lors de la trade dedline 2017 s’est avéré être une réussite. L’entente entre les deux stars semble au beau fixe, et ils auraient pu, à eux deux, réaliser quelque chose jamais vu en NBA : qualifier les Pelicans en Playoffs devenir le premier duo à mettre respectivement plus de 25 points et à capter plus de 10 rebonds en moyenne sur une saison entière. Cependant, ce sera à remettre à l’année prochaine, si Boogie décide de rester. New Orleans possède de bons arguments pour le resigner : une superbe saison, avec une quatrième place provisoire à l’Ouest (très provisoire depuis la blessure de Davis). C’est la première fois que DMC aurait pu voir les Playoffs, s’il était resté healthy, en huit saisons dans la Ligue. Avoir un bilan positif, il ne l’avait jamais connu avant, paye ta révolution. Il semble avoir enfin trouvé un équilibre chez les Pelicans, alors qu’il pouvait être incontrôlable à Sacramento. Il a mis son ego légèrement de côté, du fait de la présence d’un autre top player dans l’effectif. Et cela fonctionne plutôt bien, entre deux big men passeurs avec de grands QI basket, et un backcourt efficace entre Rondo et Holiday. Boogie et Rajon s’entendent bien, il en et de même avec AD, qui entre deux bouteilles de White Spirit se voyait bien aller en Finales NBA avec son nouveau copain. Cousins semble enfin avoir autre chose que des ennemis dans sa franchise, il s’épanouit peu à peu et n’a pris « que » dix fautes techniques cette année, son plus faible total depuis… (silence). Aller en Playoffs, écrire l’histoire, s’amuser, tant de choses que DMC pourrait faire en restant à New Orleans. Mais le pivot est unrestricted free agent à la fin de la saison, c’est à dire que les Pelicans ne pourront pas le garder même s’ils s’alignent sur les offres d’autres franchises.

Cela paraît assez évident que Cousins voudra un contrat max, soit environ 175 millions sur cinq ans. Le problème, c’est qu’on n’en sait pas s’il l’aura et qu’à Big Easy on est limite financièrement. Les Pels sont à seulement quelques centaines de milliers de dollars de payer une luxury tax cette année, et ont plusieurs gros contrats dans le roster : Jrue Holiday, AD, mais aussi Solomon Hill qui touche plus de 10 millions de dollars à l’année. La Nouvelle-Orléans va avoir du mal à trouver l’argent suffisant pour donner le max à un Cousins qui le mérite, à moins d’arriver à transférer l’ancien des Pacers dans une équipe qui a de la place dans le cap pour encaisser des salaires.

Même si la volonté est là, notamment de la part d’Anthony Davis pour convaincre Cousins de rester, l’aspect financier semble ternir la possibilité d’un éventuel avenir de Boogie chez les Pelicans. Le niveau de jeu, la bonne entente, les résultats, tout est au rendez-vous. Mais la NBA reste un business, et DMC pourrait ne pas hésiter à quitter la Louisiane s’il n’a pas de contrat max sur la table cet été. Grosse blessure ou pas, gros coup de cœur ou pas.

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top