Pistons

Preview Raptors – Pistons : victoire obligatoire pour Detroit, il y a des Playoffs à aller chercher

Blake Griffin andre drummond pistons- pari

Besoin urgent de victoire pour Detroit. La franchise de Motor City doit retrouver le goût du succès dès ce soir si elle veut disputer les Playoffs. Face à Toronto, leader de la Conférence Est, les Pistons doivent créer l’exploit.

Source image : NBA League Pass

C’est maintenant ou jamais pour Motor City. Englués dans une spirale négative, les Pistons s’éloignent des Playoffs mais le huitième spot est encore visible. La bande à Drummond accueille les Raptors à deux heures du matin et se doit de l’emporter pour être encore présente fin avril… et affronter Toronto au premier tour de la postseason ?

Qu’elle est loin l’euphorie des débuts de Blake Griffin. Début février, l’arrivée du rouquin à Detroit avait permis aux Pistons d’enchaîner quatre victoires consécutives et d’occuper le dernier spot qualificatif des Playoffs. La raquette Griffin-Drummond était la plus imposante de la Ligue (en l’absence de DMC) et Detroit commençait à ressembler à un adversaire bien coriace pour quiconque les affronterait au premier tour des Playoffs. Sauf que la défaite a bien fini par arriver et elles ne font que s’enchaîner depuis. Sur leurs onze dernières rencontres, seulement deux victoires pour neuf défaites et quelques fessées face aux Cavs et… aux Raptors. Blake Griffin est au four et au moulin, au scoring et à la création, et Andre Drummond continue d’aspirer les rebonds par dizaines mais l’absence de Reggie Jackson et le déséquilibre de son roster pèsent lourd pour les Pistons. Actuellement neuvième, Motor City est reléguée à quatre victoires et demie derrière Miami. Avec moins de vingt rencontres à disputer avant la fin de la régulière et un road-trip de six matchs à l’Ouest qui commence ce week-end, la défaite est inenvisageable pour les Pistons.

Atmosphère radicalement différente dans les rues de Toronto. On s’y balade en sifflotant, le cœur léger et l’esprit détendu par des Raptors qui trônent sur la Conférence Est. Les Dinos figurent parmi les cinq meilleures attaques et défenses de la Ligue, Dwane Casey a deux doigts sur le titre d’entraîneur de l’année et DeMar DeRozan se goinfre de victoires pour soigner son coup de blues. Alors certes, le jeu pratiqué par Toronto n’est pas le plus beau à regarder. Mais pour ce qui est de la gestion de l’effectif et l’apport des jeunes, on parle bien de l’élite. O.G. Anunoby assume son statut de titulaire et continue de progresser au poste 3, C.J. Miles s’éclate en mode rafale automatique et la triplette VanVleet-Siakam-Poeltl bouillonne en sortie de banc. Le groupe vit en osmose et les Raptors sont sur une série de cinq victoires. Une de plus face à Detroit et c’est une équipe en totale confiance qui irait défier Houston vendredi pour le choc des leaders de Conférences.

La sonnette d’alarme est clairement tirée pour les Pistons. Les hommes de Stan Van Gundy veulent les Playoffs et devront sortir le grand jeu pour faire tomber les leaders de la Conférence Est. Une défaite et la saison des Pistons s’arrêterait sûrement au terme de la régulière pour la deuxième année de suite. Début des hostilités à 2 heures du matin dans la bouillante Little Caesars Arena.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top