Pacers

Preview Pacers – Jazz : deux belles dynamiques, et un gros duel au poste 2 entre Oladipo et Mitchell

Donovan Mitchell

Deux belles surprises face à face, ça promet !

Source image : NBA League Pass

Une confrontation inter-Conférence attend les fans du Jazz et des Pacers ce soir, à partir d’une heure du matin. Ce match va opposer deux équipes qui marchent fort en cette deuxième partie de saison, qui nourrissent de grosses ambitions pour les 18 dernières rencontres qui les attendent respectivement. Indiana lutte pour obtenir l’avantage du terrain au premier tour des Playoffs, alors qu’Utah cherche à se glisser dans le Top 8 à l’Ouest.

Ça va envoyer du bois dans l’Indianapolis ! La Bankers Life Fieldhouse va assister à un superbe duel. Les favoris de la foule, les Pacers, restent sur une belle série de sept victoires pour deux défaites lors des neufs derniers matchs qu’ils ont disputé. Le collectif bien huilé du Hoosier State est emmené par un Victor Oladipo, plus que jamais candidat au titre de MIP cette saison. Les joueurs de Nate McMillan viennent d’enchaîner trois succès contre des concurrents directs, en battant les Bucks par deux fois, ainsi que les Wizards. Actuellement quatrièmes de la Conférence Est, leur bilan de 37 matchs remportés pour 27 concédés est étonnant, pour une équipe qui a perdu son franchise player lors de l’été précédent. Bojan Bogdanovic est en superbe forme, et tous les joueurs se mettent au diapason de l’ailier croate et de Totor. L’homologue de l’ancien d’Orlando au poste 2 du Jazz n’est pas en reste. Donovan Mitchell réalise une incroyable saison rookie, ce qui le positionne dans la course au trophée du meilleur joueur de première année. Il a parfaitement compensé le départ de Gordon Hayward, et mène sa franchise comme un vétéran… de 21 ans. Utah avance, et de plus en plus vite depuis le retour de Rudy freakin’ Gobert. Avant le retour de Gobzilla, le Jazz était loin de la course à la postseason (18 wins – 26 losses). Depuis, les Mormons ont enchaîné 16 succès pour seulement 4 petits revers. Difficile de faire mieux que cela sur cette période (attendez, on nous dit dans l’oreillette que les Rockets sont inarrêtables). Malgré tout, Utah est encore dixième à l’Ouest. Ceci dit, ils n’ont qu’un match d’écart avec le huitième, Denver, qui s’accroche à ce spot comme Thibaut Pinot à la roue de Chris Froome. Pourtant, les joueurs de Salt Lake City sont sur une superbe dynamique derrière leur duo de feu, et ceux d’Indianapolis soutiennent la comparaison. Deux équipes en forme, ça promet un certain spectacle.

La première confrontation de la saison entre les deux franchises s’était soldée par une large victoire des Pacers, 109 à 94, à la Vivint Smart Home Arena. C’était avant le retour de Rudy Gobert et la période de grâce de la ville du Grand Lac Salé. Vu ce résultat, et la position respective des équipes dans leur Conférence, on pourrait penser qu’Indianapolis va plier le match, qui plus est à domicile. Attention cependant, il n’y a que trois matchs d’écart entre Indy et Utah au bilan global (37-27 pour les Pacers, 34-30 pour le Jazz). Les Mormons pourraient aller jouer une belle symphonie à Indianapolis, et mettre une fausse note dans la saison quasi-idyllique des fermiers. Pour cela, il faudra que la troisième meilleure défense de la Ligue mette à mal la dixième attaque de la NBA. Le Jazz pourra compter sur la Stifle Tower pour essayer d’étouffer les Pacers. Les deux équipes développent un jeu agréable, mais différent, puisque Indy va essayer d’enflammer la partie, alors qu’Utah est efficace en attaque demi-terrain. 15 victoires et 2 défaites sur les 17 dernières rencontres, il y a le feu chez les Mormons, mais il y aura fort à faire face à des Pacers qui sont chauds à domicile (21 wins – 11 losses) cette saison. Darren Collison manquera à l’appel pour ces derniers, alors que Trevor Booker, leur dernière recrue, est en day-to-day. Al Jefferson pourra peut-être avoir du temps de jeu contre son ancienne franchise. Il n’y aura toujours pas de Thabo Sefolosha ni de Dante Exum pour Quin Snyder, qui devra peut-être faire sans Derrick Favors, questionnable pour cette nuit. Les joueurs majeurs sont donc quasiment tous présents, de quoi nous offrir une confrontation sympathique, pleine d’enjeu. Les deux équipes surveilleront la rencontre Cavaliers – Nuggets d’un œil. En cas de défaite des Nuggets, et de succès du Jazz, les deux équipes seront à égalité à l’Ouest, à la neuvième place. Si les Cavaliers ne parviennent pas à battre Denver, et qu’Indy s’impose à domicile, les Pacers monteront sur le podium de l’Est.

Totor contre Spida, Indiana contre Utah, ça s’annonce serré entre deux machines qui déroulent leur basket sur les dernières semaines. L’enjeu est présent pour les deux franchises. Le Jazz se doit de ne pas perdre pour rester bien dans la course aux Playoffs, les Pacers veulent continuer de surprendre et prendre le large sur la meute à l’Est. Rendez-vous dès 1 heure du matin à la Bankers Life Fieldhouse.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top