Rockets

Et de 15 pour Houston : toujours pas de défaite en vue, c’est désormais la défense qui fait gagner les Rockets ?

James Harden Rockets
Source image : YouTube

Une 15ème victoire de suite pour les Rockets, une 15ème façon de montrer qu’il faudra compter sur eux cette année, à Houston on a de quoi se frotter les mains en ce moment : quand tu finis les matchs avec ta défense, tu fais partie des plus grands.

Les branlées étaient devenues tellement nombreuses que certains membres de l’équipe finissaient par en rigoler. Chris Paul en premier, le meneur recruté cet été secouant sa tête en repartant de Denver le weekend dernier. En une semaine, les Rockets ont su remporter plusieurs rencontres grâce à une partie de terrain qui semblait sous-estimée par le passé, la leur. CP3 était donc content de voir sa team se battre dans un money-time tendu, en déplacement, histoire de changer la routine qui consiste à envoyer une cargaison de trois-points dans la gueule de l’adversaire et voir s’il est toujours en vie avec 8 minutes à jouer. Et que ce soit pour le point guard comme ses coéquipiers ou son staff, il y avait de quoi être satisfait cette semaine. Car dans ce registre très Playoffs, consistant à boucler des rencontres sans forcément compter sur une attaque de feu, les Rockets ont montré du mieux, du solide. D’abord à Denver donc, un match d’abord largement mené par les visiteurs avant de voir les Nuggets entamer un furieux comeback. Quoi de mieux, pour calmer les hôtes, que quelques stops défensifs bien placés suivis par un trois d’assassin ? En back-to-back, Houston se rendait à Utah et limitait le Jazz à 85 points à domicile, pour éviter la fin de série de victoires. Incapables de mettre un seul shoot de loin, les hommes de Mike D’Antoni se retrouvaient dans leur propre camp et finissaient le travail correctement. Deux exemples, très différents certes, mais qui n’ont fait que confirmer la tendance, celle de voir en la franchise texane une équipe capable de réaliser de gros stops quand nécessaire. Et cela tombe bien, car cette nuit ce fût la même.

« C’est la défense qui nous a fait gagner ce match, » scandait Eric Gordon en sortie de victoire face aux Celtics. Le remplaçant numéro un des Rockets faisant pourtant la couverture des journaux locaux avec un carton offensif en sortie de banc, mais il est clair que la fin de rencontre se décidait en défense. Et comprenant la réalité de la situation ainsi que leurs besoins, les potes de James Harden mettaient le verrou sur les visiteurs verts. Trevor Ariza, Luc Mbah a Moute, Gordon, en y ajoutant du CP3 ici et du Capela là, suffisant pour permettre à Houston de continuer à y croire et caler un run décisif en fin de dernier quart-temps. Résultat des courses ? Aujourd’hui, les Rockets proposent la 7ème défense la plus efficace de toute la Ligue, de quoi faire transpirer la concurrence. Car on le savait, l’attaque allait être folle avec des créateurs comme Paul et Harden. On savait que la surdose de pick and roll allait devenir infernale. On savait qu’il y aurait des soirées record à distance, et qu’entre quelques blessures on aurait des performances surréalistes du barbu. Mais pouvait-on affirmer que Houston serait aussi bon en défense ? Pas bon H24, mais bon quand il le faut. Et c’est ça qui fait la différence, notamment, en Playoffs. Ces équipes qui se retrouvent devant un challenge, une galère, un écart, une main froide, une blessure, et cherchent une solution. Par le passé, Harden et D’Antoni s’entêtaient à attaquer tête baissée, en espérant qu’un miracle prenne place. En 2018, on sent que les deux hommes ont compris les principes intouchables de la vraie win, et l’application de ceux-ci fait plaisir à voir.

Combinez une des attaques les plus efficaces de toute l’histoire de la NBA sur une saison avec une des 10 meilleures défenses de la Ligue en ce moment, et vous obtenez quoi ? Quinze victoires de suite, la main fermement placée sur le bilan numéro 1 de toute la NBA. Tremblez, adversaires, car en plus d’en coller 120 les Rockets savent aujourd’hui défendre…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top