La NBA selon Twitter

Le mois de février 2018 vu par Twitter : même loin de la NBA, Boris Diaw vend toujours du rêve

Batum Fournier Diaw

Mais quel homme…

Source : Twitter

Être un joueur NBA, c’est d’abord savoir jouer un minimum au basket, mais c’est aussi être scruté par tous les fans sur ses moindres faits et gestes. Dans la Ligue actuelle, cela passe désormais par les réseaux sociaux, dont Twitter en grande partie.

Si certains adoptent une communication sobre et épurée, certains décident de s’en taper littéralement les bourses et affolent sans arrêt la twittosphère, pour notre plus grand bonheur. Retour sur les différents gazouillis qui auront marqué le mois de février.

# Pierre Ménès s’est emparé du compte des Hawks…

# Aaron Gordon se rappelle au bon souvenir du concours de dunks 2016 qu’il a remporté perdu contre Zach LaVine.

# Pendant que certains squattent Twitter et les comptes du Woj et de Shams pour voir où ils vont atterrir, Chandler Parsons le fait probablement pour voir s’il est coupé ou non.

# Parce que ça fait toujours plaisir de voir le patron revenir chez lui.

# La légende raconte qu’il expliquait à Kevin Durant comment prendre des fautes techniques.

# Rudy toujours aussi salé sur Twitter.

# Flash a pourtant fait son retour en ville…

# CECI N’EST PAS UN FAKE !

# LeBron James ? Fermer sa gueule sur ses opinions politiques ? Bah non.

# Tiens tiens, il a la punchline facile aussi le rookie miniature des Mavs !

# True story ?

# Joel Embiid, ce génie qui bazarde ses passes au Skills Challenge pour avancer plus vite… et perdre quand même…

# Dwyane Wade a kiffé cet hommage de Larry Nance Jr à son daron.

# Jimmy Butler qui ne joue pas du All-Star Game a le don d’agacer Lou Williams qui rêvait enfin d’y participer, et d’attiser son onichophagie.

# Et Dennis Smith Jr ne comprend que peu les notes de ce Dunk Contest, probablement avant de se rappeler du jury…

# Beau gosse.

# On est de tout coeur avec toi Kyle.

# Boris Diaw, tout simplement.

# Nico Batum a trouvé son nouveau livre de chevet.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top