Nets

Jarrett Allen s’offre le poster de la nuit : RIP Lauri Markkanen, le cercueil est prêt en Finlande

Jarrett Allen
Source image : NBA League Pass

S’il est surtout utilisé aux Nets pour ses qualités de protecteur d’arceau et son afro impeccable, Jarrett Allen a quelques bâtons de TNT dans les mollets et c’est le pauvre Lauri Markkanen qui a pu le réaliser cette nuit.

Habituellement, on laisse les posters pour le Top 10 de la night, en préférant analyser gentiment la rencontre en question, sauf que rencontre il n’y a pas vraiment eu du côté de Brooklyn ce lundi. Dans une soirée qui rendait hommage à Drazen Petrovic, les Nets ont été particulièrement inspirés devant leurs fans et c’est une victoire pépouze qui a été validée pour le plus grand bonheur de Kenny Atkinson. Comme souvent cette saison, l’entraîneur local a titularisé Allen au poste de pivot, et le géant aux bras interminables n’a pas déçu dans son rôle. Je catch, je roule, je finis, je protège ma baraque, je boxe au rebond, déjà très séduisant depuis plusieurs semaines l’ami Jarrett est en train de se faire une bonne petite réputation dans une cuvée on-ne-peut-plus appréciable. Face aux Bulls ? 18 points, 9 rebonds et 3 contres à 8/11 au tir, mais alors qu’il n’est qu’un rookie Allen montre actuellement qu’il vaut bien plus que sa seule ligne de stats. Ce sont ses rotations appliquées, ce sens du sacrifice à l’arceau et ces efforts multipliés qui lui donnent une importance toute particulière, donnant forcément le sourire à Sean Marks et tout le management de Brooklyn. Mais alors ce qui fait surtout plaisir au GM des Nets, c’est le genre d’action comme celle de cette nuit, en début de seconde mi-temps.

Ne lâchant jamais un mot plus haut que l’autre, on a l’impression que Jarrett Allen serait incapable de faire du mal à qui que ce soit. Bon coéquipier, il s’excuse limite s’il est trop imposant, par peur de mal faire. Ce qui est touchant au premier abord, sauf que Lauri Markkanen ne devrait clairement pas utiliser les mêmes propos aujourd’hui. En effet, sur une rotation toute simple effectuée derrière un pick and roll entre Jarrett et D’Angelo Russell, le Finlandais se retrouve sous l’arceau et pense pouvoir provoquer un passage en force en plantant ses deux pieds dans le béton. Mauvais délire, Allen attrape le cuir, décolle de très loin et prend le contact avec son copain rookie avant d’écraser l’arceau. Autant vous le dire de suite, sur le banc des Bulls c’est Denzel Valentine qui lâche des « oh shit » en mode répétition. Notons tout de même ceci, car cela mérite d’être souligné, quelques actions plus tard Markkanen tentera lui aussi d’assassiner son adversaire mais obtiendra deux lancers plutôt que le poster servant de monnaie. Malheureusement pour Lauri, c’est double-peine ce lundi : place privilégiée dans le Top 10 de ce début de semaine, et défaite qui va avec. Le message est passé côté Nets, ne prenez pas charge sur notre rookie.

Ben Simmons, Donovan Mitchell, Jayson Tatum ou Dennis Smith Jr, des rookies surmédiatisés qui font le boulot dans leur franchise, mais si on peut vous donner un conseil : regardez Jarrett Allen la prochaine fois, en voilà un autre de jeune qui pourrait faire un carton en carrière sous les arceaux.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top