Warriors

Zaza Pachulia nie les accusations en bloc : sa chute sur Russell Westbrook n’était pas intentionnelle

zaza pachulia

Ça nous aurait étonné.

Source image : NBA League Pass

Accablé de toutes parts pour sa lourde chute sur Russell Westbrook ce samedi, Zaza Pachulia clame son innocence. Forcément, on le voyait mal assumer publiquement qu’il regrettait de ne pas avoir blessé le MVP plus gravement.

Car finalement, cette action restera anecdotique du fait que le meneur du Thunder soit parvenu à se relever tout seul. Un ouf de soulagement à Oklahoma City, mais également dans les bureaux de la Ligue sur qui la pression est en train de s’installer après de nombreux actes anti-sportifs de la part du Géorgiens ces dernières années. Même si Gregg Popovich, Russell Westbrook ou encore Kyrie Irving réclament des sanctions contre Zaza, la NBA se retrouve dans une position délicate en l’absence de preuve évidente. Chacun se fera son propre avis sur cette action mais le champion en titre est assez doué pour laisser planer le doute, même au ralenti. Se sachant sur la corde raide, Pachulia a logiquement clamé son innocence au micro de Mark Medina du Mercury News (via SLAM).

« Je veux arrêter de revenir sans cesse sur le sujet. Ce n’est pas le cas [pour savoir s’il était tombé intentionnellement sur son adversaire]. »

On n’en attendait pas moins de la part de celui qui a failli être invité au All-Star Game l’année dernière. Mais Zaza ne s’est pas arrêté là puisqu’il a qualifié la réaction de Russell Westbrook de « puérile » concernant cette action. Attention quand même à ne pas se mettre définitivement tout le monde à dos. Car si Adam Silver aura du mal à le sanctionner, les arbitres seront désormais très attentifs aux moindres faits et gestes du golgoth dans la raquette. L’an dernier déjà, il avait fait basculer la série face aux Spurs en blessant Kawhi Leonard dès le Game 1 de la série, précipitant l’élimination de San Antonio sans son franchise player. Cependant, cette attitude pose beaucoup de questions. En effet, même si les refs s’appliquent et prennent l’habitude de punir Pachulia plus régulièrement, il passe moins d’un quart d’heure sur le terrain en moyenne et les fautes ne l’empêcheront finalement pas de continuer ses actes mal intentionnés. D’où la responsabilité de la NBA de sanctionner plus durement les joueurs lorsque l’intention de blesser est avérée, à une époque où les amendes n’ont jamais été distribuées aussi facilement.

C’est la crédibilité de la Ligue qui est en jeu sur ce sujet délicat mais pourtant ô combien important. Alors que les blessures se font de plus en plus nombreuses et que la NBA déclare chercher des solutions pour alléger le calendrier des joueurs, il est aussi de son devoir d’assurer leur protection lorsqu’ils sont sur les planches.

Source texte : Mercury News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top