Rockets

Et de 12 victoires de suite pour les Rockets : 41 points signés James Harden, ça commence à être sale…

James Harden Most Valuable Player
Source image : YouTube

De passage par Denver pour y faire ses emplettes, James Harden a offert un nouveau show en y ajoutant la victoire des Rockets. Toujours pas la moindre défaite en février, allô Houston on n’a aucun problème.

Les gifles ont été tellement fréquentes et importantes que Chris Paul en rigolait presque après la rencontre. Pour une fois qu’un match était serré, c’était plutôt chouette de se remettre à gentiment exécuter. Et il fallait rester solide pour éviter un furieux comeback des Nuggets, Jokic et Barton menant la charge afin de tenter le hold-up du weekend. Malheureusement pour eux, c’est un mélange de CP3, de barbu et de bonnes séquences défensives qui aidaient les visiteurs à repartir vainqueurs, et ce pour la 12ème fois de suite. Pas la moindre défaite depuis le 26 janvier, selon nos calculs très poussés cela donne un mois complet d’invincibilité. Le dernier soir tendu était à New Orleans, lorsque DeMarcus Cousins chutait mais les Pelicans triomphaient. Depuis ? 12 matchs donc, autant en déplacement qu’à domicile et un bilan perfect. L’écart final aurait pu être bien plus important à Denver si l’armée de Mike D’Antoni ne laissait pas de gros espaces aux Nuggets en fin de rencontre, mais ce n’est certainement pas avec l’arsenal offensif dont dispose ne coach des Rockets qu’il allait soudainement paniquer. Chris Paul évidemment, James Harden, surtout.

La fiche annonce 41 points, mais le total aurait dépassé la cinquantaine que cela ne nous aurait pas étonné. C’est dire la chaleur avec laquelle le gaucher jouait cette nuit, lui qui pourrissait littéralement ses défenseurs en première période. Jamal Murray, Devin Harris, les Nuggets pouvaient mettre n’importe qui sur le All-Star qu’il en faisait des canettes buvables sur chaque action. Le premier quart était particulièrement saisissant, dans le sens où ses hypnoses en isolation faisaient soupirer le staff de Denver. Action à quatre points, pick and roll merveilleusement exécuté, ce qui était un match encore serré se transformait déjà en fessée et James venait à peine de saucer son entrée. Avec 27 points en première période, Harden aurait tout à fait pu chercher les fifty mais l’important n’était pas là. Il fallait garder les jambes prêtes pour un gros back to back à Utah cette nuit, s’assurer que les hôtes ne revenaient pas trop dangereusement au score et repartir avec la gagne. Des cases toutes cochées par El Barbudo, lui qui termina gentiment sa semaine avec une nouvelle performance royale.

41 points, 8 rebonds et 7 passes ? La routine pour James Harden. Si le monstre nous offre un nouveau récital ce soir chez le Jazz, avec une treizième victoire de suite et la manière qui va avec, on pourra sérieusement commencer à féliciter les concurrents pour leur effort dans la course au MVP.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top