Sixers

Joel Embiid a fait des avances à Giannis Antetokounmpo : le Greek Freak ne truste pas vraiment The Process

Giannis Antetokounmpo

Bien tenté Jojo !

Source image : YouTube

Comme toujours, le All-Star Weekend de cette année était synonyme de break, de repos, de stars et… de pêche. Certains sont partis récolter les informations et ont, pour quelques jours, joué le rôle de GM. C’est le cas de Joel Embiid, qui a essayé de convaincre Giannis Antetokounmpo de venir jouer à Philly. Bien essayé !

Le Greek Freak s’est rendu du côté de Los Angeles en mode patron de sa franchise. Pour lui, c’était l’opportunité de se rapprocher des plus grands noms de la NBA, dont il fait sans nul doute déjà partie, bien qu’il soit encore très jeune. Il a notamment profité de ce rassemblement pour avoir une vraie discussion avec Stephen Curry, son capitaine, sur le leadership d’une franchise comme celle des Bucks. Il paraît que le double MVP a un peu d’expérience dans le domaine et il est certain qu’il a pu lui délivrer de bons conseils pour la suite de sa carrière. Mais dans ce All-Star Weekend, certains étaient aussi là pour distribuer leurs prospectus. Joel Embiid a bel et bien dragué le forward des Bucks pour qu’il vienne jouer chez les Sixers. Le Grec est revenu sur sa discussion avec le pivot de Philly ce mercredi au micro de Matt Velazquez du Milwaukee Journal Sentinel :

« Il m’a dit que je devais croire le Process et venir jouer pour Philly [en rigolant]. J’ai eu la même réaction que maintenant, j’ai juste ri. »

Rien qu’en y pensant, ça fait mal à la tête. Fultz, Simmons, Antetokounmpo, Embiid, de quoi assurer le futur de la franchise en décrochant quelques titres NBA. Ce n’est pas la première fois que Joel Embiid s’approche des plus grands de la Ligue pour leur dire de venir. On se souvient notamment que, par le biais de Twitter, le Process avait essayé de convaincre KD et LeBron de rejoindre la Pennsylvanie. Ce que Jojo avait probablement oublié, c’est que Giannis attendra sûrement 2021 avant de se présenter à la free agency. Pour le moment, Antetokounmpo n’est que dans la première année de son nouveau contrat à 100 millions sur quatre ans, qu’il avait signé en 2016 mais qui ne prenait effet qu’en 2017. Il lui reste donc potentiellement jusqu’en 2020-21 avec les Bucks, mais il devrait pour autant signer un contrat avant, histoire de s’assurer son avenir. Et laisser passer le Greek Freak, qui peut marquer l’histoire de la franchise, paraît assez inconcevable du côté de la franchise du Wisconsin. La zone de confort serait donc différente pour chacun. Giannis n’oublie rien, sait tout ce qu’il a traversé pour en arriver là où il est aujourd’hui et ne compte pas bouger dès qu’il voit une occasion se présenter à lui. Son bonheur actuel, c’est Milwaukee, il ne se voit pas autre part.

Joel Embiid a donc essayé de convaincre le Greek Freak de venir jouer avec lui du côté de la Pennsylvanie. L’espoir fait vivre, mais Giannis se sent bien à Milwaukee, sa ville de cœur, et ne compte pas en bouger. Du moins, à l’heure actuelle. 

Source texte : Milwaukee Journal Sentinel

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top