Grizzlies

Marc Gasol est clair, il jouera à fond jusqu’à la fin de la saison : les paroles d’un vrai patron

Marc Gasol

Patience, patience…

Source image : youtube

Interrogé au sujet de la fin de saison, alors que son équipe galère dans les bas-fonds de l’Ouest, Marc Gasol s’est montré très clair. Peu importe le classement, l’Espagnol continuera de faire de son mieux, par respect pour les fans. On appelle ça un patron.

Après sept saisons consécutives passées à jouer au-delà de la mi-avril, il est quasiment certain que les Grizzlies de Marco n’atteindront pas les Playoffs cette saison. Memphis semble en effet entrer dans une phase assez compliquée, puisque suite à la blessure de Mike Conley, les oursons se retrouvent 12èmes de la Conférence Ouest, avec seulement une défaite de moins que les Kings, treizièmes. Si le plan de marche de Sacramento était clair depuis le début de la saison, on attendait quand même mieux de la franchise de Memphis, qui avait terminé septième l’année dernière et avait en suite perdu avec les honneurs en six matchs face aux Spurs de Kawhi (c’était le bon temps à San Antonio…). Conley étant absent jusqu’à la fin de la saison, Marc Gasol, que certains jugent comme le meilleur pivot de la Ligue, se retrouve malgré lui seul au milieu de tout ça, bien loin de l’ambiance des Finales de Conf’ de 2013. Mais en compétiteur et dirlo qu’il est, le géant n’est pas du genre à baisser la tête et bouder dans son coin. Interrogé sur son état d’esprit à propos de la fin de saison, le pivot a sans surprise répondu en patron.

« La trade deadline est passée, Mike Conley a dû subir une opération mettant fin à sa saison et avec tout espoir de Playoffs. Comment gérez vous tout ça et comment vous préparez-vous pour les derniers mois ?

– Pour être honnête, je renouvelle mes voeux tous les jours, en quelques sortes. Tous les matins je me lève et les renouvelle et comprends qu’il y a beaucoup à faire. Il y a des gens qui croient en nous, qui viennent nous supporter à chaque fois que nous jouons, qui nous regardent chez eux, il y a tellement d’enfants que nous pouvons toujours marquer au point qu’ils tombent amoureux du basket. C’est un sacré job. Donc aucune des choses qui arrive à l’extérieur devrait être une excuse pour ne pas faire notre travail en tant que joueur. Quand tout va bien, c’est simple. Mais quand il n’y a pas de vent et que tu es sur un voilier, tu dois trouver comment bouger et aider tes coéquipiers. Ce n’est pas tant à propos de toi. Quand tu ne t’inquiètes que de ta propre situation, tu te fais rattraper et tu t’enfermes dans une coquille. Mais quand tu essaies d’aider ton prochain, tout vient naturellement. Mon rôle principal en tant que leader de l’équipe est de rendre le boulot de chacun plus simple. Je ne vais pas me cacher derrière aucune excuse. Je compte sur tout le monde pour faire de son mieux, pas de trouver des excuses pour ne pas faire son boulot. C’est aussi simple que ça. »

On n’aurait pas dit mieux. Pour rappel, on parle d’un joueur de 33 ans,  trois fois All-Star, Défenseur de l’année il y a cinq ans, qui est toujours resté fidèle à sa franchise alors qu’il aurait largement pu déménager en quête d’une bague. Et quand on réussit à emmener une équipe comme celle des Grizzlies de 2013 en Finale de Conférence, on impose le respect. Tout ce qu’il reste à voir, c’est quelle position aura le management dans quelques mois, lorsque le départ éventuel de Wendigo sentira de plus en plus fort dans les forêts du Tennessee. Est-ce que les hauts-placés de Memphis joueront la carte du transfert ? Ou bien s’attacheront-ils jusqu’au bout à leur barbu ? Pendant ce temps, Gasol fera son job tous les jours, comme un grand.

Marc continuera donc à se battre jusqu’en avril, qu’importe le classement de son équipe. Cependant, on ne doute pas que la direction des Grizzlies fera passer le message de ne pas trop gagner, parce qu’au point où on en est à Memphis, ce serait con de ne pas aller chercher un bon petit tour de Draft. Mais chut, apparemment il ne faut pas le dire publiquement (coucou Mark Cuban).

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top