Knicks

Troy Williams débarque aux Knicks pour 10 jours : la prolongation de 8 ans, elle arrive en courant

Knicks
Source image : Quickmeme

Dans la famille « random » qui va vouloir se tester en NBA prochainement, on demande Troy Williams. L’ailier dernièrement aperçu aux Rockets fera ses gammes chez les Knicks sur les 10 prochains jours.

Préparez-vous, mouillez la nuque, prévenez vos potes, car la deuxième partie de saison démarre ce jeudi. Et qui dit deuxième partie de saison dit directions bien claires pour chaque franchise : celles qui vont en Playoffs montent en puissance et conservent leurs joueurs phares, celles qui vont à la Loterie testent des types croisés au Super U et prient secrètement pour perdre le plus de matchs possibles. Dans cette dynamique, la franchise de Gotham a décidé de renforcer ses ailes en signant Troy Williams pour les 10 prochains jours. Alors attention, à ne pas confondre avec Troy Daniels, qui lui envoie de la filoche au quotidien. L’ami Williams était observé chez les Rockets récemment, et surtout en G-League où ses qualités athlétiques et son absence de peur en allant vers le cercle ont marqué quelques esprits : 20 points de moyenne à Rio Grande, c’est pas ça qui va faire soulever des jupes mais c’est suffisant pour attirer le regard de Steve Mills. Le décisionnaire principal des Knicks a donc voulu tester Troy pour ce premier contrat de 10 jours, en espérant que le jeune joueur se montrera efficace sur cette courte période d’essai.

Pour rappel, les contrats de 10 jours fonctionnent toujours de la même manière, avec un premier test signé, la possibilité pour les franchises d’en signer un deuxième à la suite, et une fois les deux validés il faut choisir entre conserver le joueur avec une prolongation contractuelle garantie ou bien le laisser partir. Actuellement, ce n’est pas la joie sur les ailes des Knicks. Quelques têtes seront toujours présentes pour se présenter à l’heure au match et occuper du temps de jeu, mais il n’y a pas de véritable lock les yeux fermés. L’occasion donc pour Troy Williams de tenter sa chance, et pourquoi pas devenir un chien de garde jeune et au servie ce Jeff Hornacek sur le moyen-terme. On sait juste une chose, c’est que les Knicks ont clairement décidé de laisser la saison de côté et tester les plus motivés en priant pour qu’un des louveteaux se transforme en monstre. Ntilikina et Mudiay sur les lignes arrières, Williams sur les ailes, le tout sous les conseils du sage Michael Beasley, elle est pas belle cette photo ? Allez, on laisse les fans de la Big Apple tranquilles, c’est déjà assez dur ainsi.

N’hésitez surtout pas à regarder Troy Williams prochainement, ça pourrait être une des rares raisons poussant à mater les Knicks à la téloche.

Source : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top