Nuggets

Nikola Jokic réalise le triple-double le plus rapide de tous les temps : 14 minutes et 30 secondes, flash !

Nikola Jokic, TrashTalk Fantasy League
Source image : NBA League Pass

Pour une génération marquée par le signe du triple-double, c’est ce jeudi 15 février que le plus rapide de l’histoire a été déployé : Monsieur Nikola Jokic, à vous la première place all-time.

On savait que le garçon avait un penchant pour le 3D, la polyvalence et la vitesse. Pas la vitesse dans ses déplacements, mais la vitesse dans le jeu. Une lecture plus rapide que la quasi-totalité des humains, un sens des fondamentaux du même level, pourtant pataud l’ami Niko savait qu’il pouvait toujours compenser avec son crâne. Et avec un début de saison chié par les blessures, Jokic commençait à trouver son rythme de croisière. Un TD déjà plus tôt dans la semaine, pourquoi pas un autre pour en donner deux de suite ? En déplacement chez les Bucks, le géant au look parfait pour American History X était dans une véritable matrice historique en première mi-temps. Efficace au shoot, parfait dans ses choix de passes, Nikola perdait certes un petit wagon de ballons mais ses initiatives payaient puisque Denver prenait l’avantage dans une salle de Milwaukee pourtant hostile. Et alors que la mi-temps approchait doucement, un fait incroyable se produisit : 16 points, 11 rebonds et 10 passes en 14 minutes et 33 secondes…! La barre est explosée, le triple-double le plus rapide de tous les temps est enfin validé.

Bye bye, les exploits de Russell Westbrook. Même si on s’attend forcément à une réponse de l’animal, lui qui nous en claquera probablement un en un quart-temps avant la fin de sa carrière, il faut qu’aujourd’hui le MVP en titre s’incline devant la vitesse d’un autre type d’animal. Lapin Duracell ? Plutôt Ronflex de niveau 99. L’ancien record de 17 minutes appartenait à Jim Tucker, en 1955. La préhistoire du basket, en gros, quand on comptait les stats avec une clope au bec et qu’on relisait à peine les feuilles de match. Voilà le niveau auquel Jokic vient de marquer sa présence en NBA, un triple-double supersonique qui le place dans une caste exceptionnelle. C’est d’ailleurs un très bon signe pour les Nuggets, eux qui bataillent pour rester dans le Top 8 et doivent naviguer sans Paul Millsap à l’intérieur. Avant une deuxième partie de saison qui s’annonce ultra-chaude, rien ne vaut le préchauffage de sa star à un niveau de confiance maximal. Au-delà du record, qui est évidemment monstrueux, c’est donc le point d’exclamation sur la montée en puissance du Joker : s’il reprend ce même rythme en sortie de All-Star Break, il va falloir prévenir la concurrence. Déjà que l’intéressé a envoyé son message aux entraîneurs l’ayant écarté du match étoilé…

14 minutes et 33 secondes. Le temps de faire cuire une pizza, le temps de faire deux courses et rentrer chez soi, le temps de se doucher et se saper. Certains comme nous humains font ces choses au quotidien, Nikola Jokic profite de ce même laps de temps pour taper des triple-doubles. Hallucinant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top