Jazz

Donovan Mitchell dans l’histoire : meilleur scoreur rookie d’une franchise sur 11 victoires de suite, check !

Donovan Mitchell
Source image : NBA League Pass

Le Jazz continue son incroyable tentative de comeback dans le Top 8 de la Conférence Ouest, et Donovan Mitchell est le premier à vouloir goûter aux Playoffs dès sa première saison : le rookie a encore fait fort.

Seulement 7 points en première période, 17 en seconde dont un trois-points qui enterre définitivement les espoirs des Suns, une soirée comme une autre pour le phénomène qui rayonne dans les rues de Salt Lake City cette saison. Après la branlée reçue à Golden State, Phoenix se ramenait un peu plus sérieusement et un peu mieux armé, notamment grâce au retour de Devin Booker dans la rotation. Son absence se ressentait clairement lors des récents trips des Suns, et quitte à atteindre le break avec un peu de positif, autant rameuter le sniper en déplacement dans l’Utah. Malheureusement pour Devin, il y avait un groupe un peu plus solide et complémentaire en face, porté par un rookie sensationnel. Onzième victoire de suite pour le Jazz, jusqu’où les potes de Rudy iront-ils ? Avant de parler de Mitchell en détail, il convient de souligner le nouveau très bon match de Royce O’Neale, et l’intégration perfect de Jae Crowder au groupe en place. Open-bar en sortie de banc, l’ex-gâchette des Cavs a planté sa quinzaine sans se soucier et semble déjà bien en place dans le schéma de Quin Snyder. C’est ce qu’il fallait, notamment, pour tenir tête à un banc de Phoenix productif car mené par un Josh Jackson agressif (22 points).

Mais la couverture revenait forcément à Donovan. Forcément. Même pas pour ce terrible tir de 9 mètres quasiment au buzzer de l’horloge des 24 secondes, fermant tout débat sur le vainqueur de la rencontre, alors que la balle devait revenir logiquement dans les mains des visiteurs. Même pas pour une performance venue d’ailleurs, comme les 40 pions qu’il avait plantés il y a quelques jours dans l’Arizona. Non, c’est pour cette nouvelle barre créée dans l’histoire, une que le légendaire Wilt Chamberlain avait placé à 10. Aucun rookie, avant lui, n’avait mené son équipe au scoring lors d’une série de 11 victoires consécutives, minimum. Déjà que l’invincibilité du Jazz est aussi impressionnante que surprenante en ce moment, comment ne pas tomber par terre en voyant que ce même bouclier est tenu au premier rang par un type qui ne peut commander de bière où que ce soit dans son pays ? Les 19,3 points de moyenne en question qui permettant à Mitchell d’avoir ce record, pas de quoi en faire une tarte flambée option oignons frits. Mais c’est l’assurance du gamin, cette aisance dans le money-time et cette détermination qui déstabilise. Car à peine 8 mois après le départ de Gordon Hayward, on en vient presque à penser que ce n’était pas plus mal pour le Jazz, et qu’ils ont trouvé encore plus fort… pour le présent comme le futur.

Break bien mérité pour le Jazz, pause plus qu’excitante pour Donovan Mitchell. Enfin, « pause »… Disons que le phénomène profitera quelques heures, avant de jouer vendredi soir avec les rookies et samedi au Dunk Contest. Quelle saison mes aïeux, quelle saison.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top