Kings

De’Aaron Fox commence à monter en température : ils sont bien ces rookies, non ?

De'Aaron Fox

Avons nous sous les yeux un futur grand ?

Source image : NBA League Pass

Plus la saison avance, et plus on réalise que cette cuvée de rookie est un grand cru. Entre Jayson Tatum à Boston, Kyle Kuzma à Los Angeles ou Donovan Mitchell à Utah pour ne citer qu’eux, les bleus n’auront pas attendu longtemps avant de nous vendre du rêve. Et dans ce groupe de jeunes adultes, s’il y en a un qui commence également à sérieusement préchauffer du côté de Sacramento et qu’il ne faudrait pas oublier, c’est bien De’Aaron Fox.

Difficile de faire sa place quand sa génération fait autant de bruit. D’un côté, on a Ben Simmons qui vous vole la vedette avec un an de retard dans une des équipes qui engendre le plus de hype cette saison. De l’autre, il y a Jayson Tatum, qui roulait jusqu’à maintenant sur l’Est avec ses Celtics. Au fond, là-bas, il y a Lonzo et les tabloids de la cité des anges, qui fait la Une toutes les semaines à cause de son père. Et quand on ne parle pas de L.A. pour les frasques de LaVar, c’est Kyle Kuzma qui claque une énorme performance. Chez les Mormons, Donovan fait aussi du très très sale depuis plusieurs semaines. Pour vous dire, Markelle Fultz fait également énormément parler de lui avec son épaule qui galère à guérir, et ce avec seulement quatre matchs joués. Mais au milieu de tout ce beau monde, on se doit parler de De’Aaron Fox. Car mine de rien, le meneur formé à Kentucky est cinquième de la dernière Draft, et il commence à vachement bien assumer son statut, le bonhomme. Après plusieurs mois de  compétition, le meneur commence à prendre ses marques et se sent de mieux en mieux dans ses sneakers.

Lorsqu’on regarde les Kings jouer, Fox nous saute clairement aux yeux. Il réussit à surnager dans le marasme de Sacramento cette année, et rien que pour ça, on se devait de le féliciter. Alors certes, les résultats collectifs ne sont pas là, mais il est clair que le meneur se sent bien, et que ses responsabilités augmentent peu à peu au sein de l’équipe. Depuis le 25 janvier, donc sur les huit derniers matchs, le meneur des Kings tourne à 15,9 points, 4,3 passes, 2,9 rebonds et 1,1 steal, des moyennes qui sont en constante progression depuis le début de la saison. Et si ses stats augmentent, son temps de jeu n’est pas en reste. Titulaire depuis novembre, le jeune De’Aaron a joué plus de 30 minutes lors de treize de ses dix-neuf derniers matchs, et se voit même confier la gonfle en fin de partie. À raison, puisqu’en plus de bien gérer les moments tendus, il nous a déjà planté deux magnifiques game-winners face à Philadelphie, et plus récemment face au Heat. Alors certes, il n’intégrera certainement pas la discussion dans la course au Rookie of the Year, tant Simmons, Tatum et Mitchell semblent intouchables. Mais avec le départ de George Hill dans l’Ohio, et avec un probable futur renfort lié au très bon pick que Sacramento, actuellement dernier de la Ligue, va acquérir lors de la prochaine Draft, il se pourrait bien que Fox ait tout d’un grand dans un futur très proche. On compte sur Dave Joerger pour nous polir tout ça.

Au sein d’une équipe où la pression du résultat est tout simplement absente, il se pourrait bien que De’Aaron Fox prenne ses aises et commence à envoyer du très lourd d’ici peu. À surveiller donc, car ça commence clairement à préchauffer du côté de Sacramento.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top