Sixers

Marco Belinelli rejoint les Sixers : un peu de banc, un peu de shoot, un peu d’Italie à Philadelphie

Marco Belinelli
Source image : YouTube

On l’attendait dans une bien meilleure équipe que celle d’Atlanta, on a eu droit à notre réponse en pleine nuit. Marco Belinelli rejoint les Sixers pour tenter d’offrir le retour des Playoffs à Philadelphie. Andiamo.

C’était sympa, la petite pige chez les Hawks, mais il ne faut pas déconner non plus. Toujours aussi deadly à distance et capable de prendre chaud en sortie de banc, l’Italien réalisait une saison dans ses standards (11,4 points à 37,2% du parking) mais il commençait à gentiment perdre patience. Enchaîner les défaites alors que t’as connu la gloire du titre avec les Spurs notamment, ça la fout mal une fois la trentaine passée. Marco a envie de continuer son taf après le mois d’avril, ce qui n’est pas trop au programme d’Atlanta cette saison. Du coup, il y avait d’abord un divorce à acter avec sa franchise, ce qui a été validé en cette toute fin de semaine. Une fois libre, Belinelli faisait saliver quelques grosses franchises mais ce sont finalement les Sixers qui sont repartis avec le jackpot. Un bon gros soutien en sortie de banc, de l’expérience, du shooting et une petite touche internationale, voilà qui ne fera pas de mal à une équipe dont les intentions sont claires : on veut faire le buzz en retournant en Playoffs dès cette saison, accélérons le Process bien comme il faut.

Compte-tenu de l’apport des remplaçants de Pennsylvanie cette saison, c’est peu dire si l’arrivée de Marco apporte une potentielle bouffée d’air frais pour Brett Brown et son staff. Meilleur scoreur en sortie de banc, Jerryd Bayless est sympathique mais on vous laisse terminer la phrase. Ce n’est certainement pas lui qui va hisser Philly jusqu’aux Playoffs, avec des Pistons qui foutent la pression et des Hornets qui n’ont pas dit leur dernier mot. Du coup, on comptera sur Marco pour envoyer de la bombinette à distance, apportant expérience et sérénité à un groupe assez jeune. On pouvait déjà compter sur JJ Redick et Amir Johnson afin de distribuer des claques, là pour le coup Belinelli servira la sauce derrière l’arc et quelques célébrations bien chouettes sur ses tirs rentrés. Cinq ans que les Sixers n’ont pas connu les Playoffs, une attente que le management veut féliciter en allant justement jouer un gros dès le premier tour cette année. Récupérer l’Italien va dans ce sens, quand on voit ce que Detroit et Charlotte ont décidé de faire dernièrement.

Allez, prévoyez les Italien Nights et les gros montages merveilleux sur Marco Belinelli et Joel Embiid en cuisiniers vert-blanc-rouge. L’arrivée du sniper va faire le plus grand bien au banc des Sixers, c’est peu dire.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top