News NBA

Boris Diaw proche d’un retour en NBA : quelle destination pour le Président ?

Boris Diaw

Petit top 5 des destinations probables pour notre Babac national.

Source image : Twitter

C’est l’une des rumeurs tombée dans la foulée de la trade deadline de jeudi dernier : Boris Diaw serait une cible prioritaire pour venir renforcer les franchises qui n’ont pas trouvé leur bonheur sur le marché des transferts. Le Président serait même déjà en contact avec plusieurs contenders.

Babac a laissé de bons souvenirs partout où il est passé en NBA. Et ce n’est pas simplement parce qu’il a démocratisé la consommation de café dans la Grande Ligue. Le Président a grandement contribué au succès des Spurs en 2014 et son profil de facilitateur est particulièrement apprécié des GM. Actuellement en Pro A Jeep Elite – il va nous falloir un petit moment – avec les Levallois Metropolitains, Diaw avait prévu le coup en négociant dans son contrat une clause lui permettant de quitter la France en cas d’offre venant de la NBA, une perspective de plus en plus d’actualité. En effet, Tim McMahon d’ESPN affirme avoir eu vent d’un intérêt prononcé de certains contenders pour l’ailier-fort du PL, séduits par son expérience en postseason et son profil de coéquipier modèle.

Le marché des transferts désormais clos, les équipes prétendantes au titre vont s’intéresser aux agents-libres pour leurs ajustements de dernière minute. Et on sait que cette année, les franchises gardent un œil attentif sur les buyouts. Au milieu des Joe Johnson (qui vient de signer aux Rockets), Derrick Rose et autres Tony Allen, Boris Diaw fait figure de cible privilégiée pour toute équipe en manque de liant et de caféine haut de gamme. Si aucun nom de franchise n’est pour l’instant sorti, voici un petit top 5 des destinations les plus crédibles, mais surtout les plus pertinentes pour notre Babac national.

# Boston Celtics : si Diaw ne semble pas être la priorité des C’s qui visent surtout un ailier, il n’empêche que Babac s’épanouirait à merveille dans le jeu collectif prôné par Brad Stevens. Mais avec Daniel Theis et Greg Monroe en sortie de banc, difficile d’imaginer une réunion franco-française entre Yabusele et Diaw du côté de Beantown.

# Houston Rockets : les Texans n’ont pas bougé lors de la trade deadline, et pourraient donc s’activer pour récupérer une ou deux pièces supplémentaires dans l’optique d’agrandir une rotation un peu légère à l’intérieur. Ils viennent de signer Joe Johnson, et pourraient enchaîner avec Babac. Avec son sens de la passe et son QI basket, Diaw devrait assurément trouver sa place à Houston, sur de courtes séquences, parce que bon, va pas falloir lui demander de courir avec CP3 30 minutes par match. Pour le faire débarquer, il faudra se séparer d’un joueur, en plus de Bobby Brown, libéré pour laisser sa place à Iso Joe.

# Toronto Raptors : les Raptors sont plus que jamais ambitieux cette année. Ils viennent de chiper la première place de la Conférence Est aux Celtics, et croient plus que jamais à une qualification pour les Finales NBA attendue depuis un paquet d’années. Dans cette optique, s’offrir Boris Diaw et son expérience pourrait renforcer un banc, certes très performant, mais encore un peu bleu. Et en Playoffs, ça ne pardonne pas.

# Golden State Warriors : les Warriors sont de toute façon la destination la plus attrayante pour les vétérans en quête d’un dernier gros run de Playoffs. Le banc des Dubs semble moins intraitable qu’à l’accoutumée cette année, d’autant plus que Jordan Bell est toujours sur la touche. Nul doute que Babac s’éclaterait à la passe dans une équipe aussi collective, et il aurait surtout de fortes chances de gagner une deuxième bague.

# San Antonio Spurs : quand la rumeur d’un possible retour de Babac en NBA est tombée, tous les regards se sont tournés vers le Texas, et plus précisément vers San Antonio. On connaît l’affection de Pop pour Boris Diaw, et ce dernier connaît parfaitement la maison. Si on ne sait pas bien ce que visent les Spurs cette année, il y a fort à parier que Pop n’hésitera pas longtemps à rapatrier l’ailier-fort si l’occasion se présente.

Boris Diaw va avoir le choix, et puisqu’il est convoité par des prétendants au titre, sa décision devrait également être motivée par l’affect et le cadre qui l’attend. Dans cette optique, difficile de faire mieux qu’un retour aux Spurs aux côtés de TP…

Source texte : Tim McMahon, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top