Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : Chicago sous la neige, attention à la bulle en cas de report

TrashTalk Fantasy League neige

Il faut un Bac +5 en météorologie pour jouer à la TTFL maintenant.

Source image : CC0 Creative Commons via Pixabay

Ceux qui connaissent le monstre le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Pour vous aider, ou au moins essayer, nous vous proposons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit et ce durant toute la saison. On enchaîne donc avec cette nouvelle soirée et neuf matchs au programme. A vos decks, let’s go.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

Andre Drummond et Blake Griffin (contre les Clippers) : le premier tourne à 50 points de moyenne depuis déjà un bon moment, le second a un message à faire passer à ses anciens dirigeants.

Anthony Davis (à Philadelphie) : il fait des stats pour deux depuis 10 jours.

LeBron James (à Atlanta) : la Phillips Arena c’est un peu sa salle de bain et on va d’abord attendre de voir les débuts des recrues avant de les prendre.

Kyrie Irving (contre les Pacers) : quand il est en mode All-Star, personne ne peut l’arrêter.

Giannis Antetokounmpo (à Miami) : il peut taper un triple-double contre n’importe qui mais c’est toujours un peu plus dur contre la défense du Heat.

Goran Dragic (contre les Bucks) : déjà auteur de deux grosses performances cette semaine, il a retrouvé le mode de l’Euro.

Nikola Jokic (à Houston) : il a un rang à tenir dans la hiérarchie des meilleurs pivots de l’Ouest.

James Harden et Chris Paul (contre les Nuggets) : le joueur le plus chaud de la Ligue et son cuisinier officiel.

Kemba Walker (à Salt Lake City) : il a un truc à fêter si vous avez bien suivi l’actu.

Ricky Rubio (contre les Hornets) : on pensait pas en arriver là un jour, mais l’Espagnol est une valeur sûre en ce moment.

Damian Lillard (à Sacramento) : la forme actuelle dis non mais le contexte veut que Dame frappe fort à quelques centaines de kilomètres de sa ville natale.

# Les bons spots du jour

Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Danilo Gallinari (à Detroit) : il a déjà trouvé son rythme de croisière, ça promet encore du sale cette nuit.

Jrue Holiday (à Philadelphie) : il paraît qu’il connait bien le Wells Fargo Center…

Ben Simmons (contre les Pelicans) : autant dire que c’est pas Rajon Rondo qui va l’arrêter.

Victor Oladipo et Bojan Bogdanovic (à Boston) : le premier a un peu baissé le pied et va faire face à l’une des meilleures défenses de la Ligue, le second sera sûrement ciblé par les systèmes défensifs de Brad Stevens.

Al Horford (contre les Pacers) : il a sauvé les Celtics quelques fois en l’absence de Kyrie et a prouvé qu’il était toujours là.

Eric Bledsoe et Khris Middleton (à Miami) : pas forcément le plus judicieux de les jouer contre le Heat mais il faut bien que Milwaukee marque des paniers et le Grec ne peut pas tout faire tout seul.

Hassan Whiteside (contre les Bucks) : même avec l’arrivée de Tyler Zeller, le poste cinq reste le gros point faible des Daims en attaque comme en défense.

Gary Harris, Will Barton et Jamal Murray (à Houston) : quand tu joues à CoD et qu’il n’y a que des snipers sur la map.

Clint Capela (contre les Nuggets) : 15 points, 12 rebonds et pas de déchet au tir, ça peut vite chiffrer.

Dwight Howard et Rudy Gobert (à Salt Lake City) : bataille de costauds dans la raquette, il y a assez de place pour contenter tout le monde.

Jusuf Nurkic et C.J. McCollum (à Sacramento) : le premier ne devrait faire qu’une bouchée de WCS, le second alterne le bon et le moins bon mais on sait que les arrières shooteurs ont tendance à se faire plaisir contre les Kings.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Tobias Harris, DeAndre Jordan et Lou Williams (à Detroit) : le premier voudra briller devant son ancien public, les deux autres voudront montrer à Blake Griffin qu’ils se débrouillent très bien sans lui.

J.J. Redick et Dario Saric (contre les Pelicans) : c’est moins sexy mais si l’absence de Jojo est confirmé ça pourrait bien monter au-delà des 30 puntos.

Jayson Tatum (contre les Pacers) : le soir où tout tombe dedans, ça peut faire un carton.

Donovan Mitchell (contre les Hornets) : gros coup de moins bien pour le rookie, il va falloir se ressaisir.

Willie Cauley-Stein, Bogdan Bogdanovic et Bruno Caboclo (contre les Blazers) : parce que les Kings veulent développer leurs jeunes et que Bruno a un jour été surnommé le KD brésilien.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Milos Teodosic et Austin Rivers : y’a pas un meneur qui tient debout à L.A.

Joel Embiid : problèmes de cheville la veille d’un back-to-back, ça sent la prudence à Philly.

Eric Gordon, Ryan Anderson et Trevor Ariza : le banc des Rockets est questionable ce soir.

Jimmy Butler, Karl-Anthony Towns, Lauri Markkanen et tous les joueurs des Wolves et des Bulls : la neige tombe fort sur Windy City si bien que les shootarounds ont été annulés. On vous laisse la responsabilité de juger si ça vaut le coup de risquer une bulle en cas de report du match.

De’Aaron Fox : petite alerte à l’entraînement cette semaine, Dave Joerger ne devrait pas prendre de risque, nous non plus.

C’est tout pour cette nouvelle soirée, et c’est déjà pas mal. On se donne rendez-vous demain matin pour faire les comptes mais attention, on prévient les petits nouveaux, un réveil TTFL n’a rien d’un matin habituel. Alors faîtes le bon choix, faudrait pas vous mettre de mauvaise humeur de bon matin.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top