Wizards

Embrouille entre John Wall et Marcin Gortat : bonne ambiance en interne à la Maison Blanche

John Wall
Source image : NBA League Pass

Invaincus depuis cinq matchs avant la défaite enregistrée hier à Philadelphie, les Wizards se passent plutôt bien de John Wall jusqu’à présent. Opéré du genou gauche, le meneur est attendu de retour dans le groupe à la mi-mars et goûte moyennement les dernières déclarations de ses coéquipiers en son absence. Ça promet une belle ambiance à son retour…

Ce n’est pas nouveau, le point guard de la Maison Blanche est légèrement susceptible et il a vite tendance à prendre la mouche là où il faudrait la laisser tranquille. D’habitude assez remonté contre les commentaires des journalistes à son sujet, ce sont ses propres coéquipiers qui en ont pris pour leur grade cette fois-ci, au détriment de la cohésion de groupe évidemment. Ainsi, John Wall s’en est directement pris à Marcin Gortat au micro de SportsCenter et NBC Sports après un tweet « Incroyable victoire ce soir. Beau succès « d’équipe » ! » du Polonais le soir d’une win contre les Raptors, le 1er février dernier. Bradley Beal n’a pas non plus épargné après son commentaire « tout le monde mange » après la belle prestation délivrée contre Toronto où les Wizards ont marqué 30 de leurs 44 paniers sur des passes décisives. Là encore, le deuxième All-Star de Washington s’est tout de suite senti visé par ces remarques, tentant alors de se justifier dans les médias en demandant à ses coéquipiers de se comporter comme des hommes s’ils avaient réellement quelque chose à lui reprocher.

« Je suis un joueur d’équipe, je tourne à près de 10 passes décisives par match. Je prends du plaisir à trouver mes coéquipiers et leur offrir des tirs faciles. C’est encore plus choquant d’entendre ça venant de lui [Marcin Gortat, ndlr] alors qu’il est celui qui reçoit le plus de mes passes et qu’il obtient les paniers les plus faciles de ma part. […] Je suis l’un des meneurs qui passe le plus la balle. J’entends souvent que je la passe trop souvent. […] Comme je l’ai dit, si l’un d’entre eux a un problème avec moi, il peut venir me parler en face-à-face comme un homme. Et si vous ne savez pas le faire, alors je n’ai plus autant de respect pour vous. »

Interrogé sur cette embrouille interne, Marcin Gortat a pris de nombreuses secondes de silence avant de délivrer sa réponse ce mardi, remettant en cause la susceptibilité de son meneur et les véritables raisons de cette embrouille.

« Que cela soit moi ou Brad ou n’importe quel autre joueur, absolument personne n’essayait de lui porter atteinte avec des commentaires qui pourraient l’énerver ou le frustrer. Il n’y avait définitivement rien contre lui dans nos propos. Nous parlons d’une victoire d’équipe avec 30 assists, tout le monde a joué pour les autres et nous avons apprécié ce match. Je constate que ce n’est pas son cas et il est revenu avec ce genre de commentaire. Donc maintenant nous devons nous poser des questions en se demandant qui attaque qui. »

Bien que les torts semblent partagés, le pivot sait qu’il ne recevra jamais le soutien de ses dirigeants alors que Jean Mur vient de prolonger à D.C. jusqu’en 2023 cet été. A l’inverse, le Polish Hammer est régulièrement concerné par des rumeurs de transfert et ce clash pourrait bien conforter le front office dans sa tentative de l’échanger. A quelques heures de la trade deadline, il faut même être prêt à tout alors que DeAndre Jordan est toujours sur le marché…

Quatrièmes à l’Est à un souffle du podium, les Wizards sont encore en route pour prolonger leur saison jusqu’au bout des Playoffs. Une belle performance alors que John Wall a déjà manqué 17 matchs sur les 54 disputés par Scott Brooks et ses hommes. Mais cette guéguerre interne n’annonce rien de bon quand on connait la force collective d’une équipe comme Boston ou même Toronto.

Source texte : The Washington Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top