Warriors

Preview Warriors – Thunder : un classique qui sent le sang, c’est le Cupcake Game

Kevin Durant

Il ne doit en rester qu’un.

Source image : YouTube

Cette nuit, les Warriors affrontent le Thunder dans un match qui sent la poudre. La hype aussi bien que la rivalité grandissante entre ces deux équipes font de ce match un duel, un choc, un combat que l’on ne louperait pour rien au monde. Rendez-vous à 4h30 à l’Oracle Arena (ou sur beIN Sports, ne vous en faîtes pas) pour suivre ce match qui s’annonce chaud bouillant.

C’est LE match qui, en quelques saisons, s’est transformé en un classique de la Conférence Ouest. Il y a toujours une saveur particulière quand on voit s’affronter les Warriors et le Thunder. En novembre, à la Chesapeake, OKC tapait Golden State (108-91). Les hommes de Billy Donovan réalisaient l’un des meilleurs matchs de leur saison. Le Big Three avait été juste magnifique : 34 points, 10 rebonds et 9 passes pour Westbrook, 20 points, 11 rebonds et 9 passes pour PG, 22 pions pour Melo. Steven Adams avait également fait un chantier à l’intérieur en 14/12. En face, Curry et Durant avaient terminés avec respectivement 24 et 21 points, mais le Thunder avait réussi à bien les contenir en défense, en témoigne le 41,3% au shoot des Warriors ce soir-là. Paul George et Andre Roberson avaient été excellents pour limiter les assauts adverses, et l’on comprenait alors le génie de Presti de faire venir l’un des meilleurs two way-players de la Ligue pour l’associer à un pur défenseur sur les lignes extérieures.

Ce soir, le contexte sera totalement différent. En effet, Golden State était encore en préchauffage lors du voyage dans l’Oklahoma en 2017. Ce soir, Russell et sa clique se déplacent chez des Warriors qui écrasent la concurrence à domicile. Certes, les champions en titre ont perdu deux fois en trois matchs, toujours à l’extérieur (Utah et Denver). Mais sur les dix derniers matchs, les hommes de Steve Kerr restent sur sept wins et ils affichent un bilan de 19 victoires pour 6 défaites à domicile cette saison. Ils pourront compter sur les snipers fous que sont Curry, Thompson, Snake et pourquoi pas Green, omniprésent auparavant mais qui a moins de tickets de shoots depuis l’arrivée de KD. Tous ces All-Stars font des Warriors une équipe redoutable, surtout offensivement. Ils auront énormément de cartes à jouer, quand on pense au potentiel adversaire de Klay Thompson en défense notamment. Evidemment, Golden State voudra prendre sa revanche de novembre et on peut s’attendre à un match ultra-offensif ce soir.

En face, le Thunder aura bien sûr les armes offensives pour répondre aux assauts de la franchise californienne. Russell Westbrook, Paul George ou encore Melo sont très attendus dans ce type de match et on leur fait confiance. On sait que lorsque OKC affronte les gros, c’est sale et ça fait très peur. On pense au contraire à deux points faibles sur lesquels les Warriors vont clairement pouvoir appuyer pour faire pencher le match de leur côté. Le premier, c’est l’absence de Roberson. Le Thunder n’a toujours pas trouvé de remplaçant au poste 2 en tant que vrai défenseur, et si Curry, Thompson et KD ont la gâchette facile en même temps, on ne voit pas comment OKC pourra défendre sur ces trois joueurs à la fois. PG est très bon en défense, mais on émet une réserve sur Russ, bien qu’il va avoir la détermination et l’envie de bien faire, et une grosse réserve sur Ferguson, parce qu’il pourrait garder des séquelles à vie de son duel face à AK-37. Le deuxième point faible du Thunder se trouve sur le banc. On le dit, on le répète, la second unit d’OKC ne tient pas la route et il existe un déséquilibre avec le starting five. Billy Donovan semble l’avoir compris depuis quelques semaines mais laisse quand même à certains moments les cinq remplaçants sur le terrain et alors là, c’est session portes ouverts. En face, Nick Young et Andre Iguodala, tout comme Livingston sur Felton au poste risquent de sanctionner très rapidement. Après quatre défaites de rang, OKC voudra se reprendre de la plus belle des manières en s’imposant chez le rival. Oui, quoi qu’on en dise, une rivalité est née. Une victoire les ferait regarder devant et pourquoi pas viser la quatrième place que possède actuellement Minnesota. Une défaite, la cinquième de suite, et le Thunder regarderait dans le rétro car jusqu’à la neuvième place et les Clippers, ça bataille et c’est vraiment très serré. Ce serait dommageable pour l’une des franchises qui avait fait l’une des plus belles séries de victoires cette saison.

Match de gala cette nuit à Oakland entre Oklahoma City et Golden State. Match de gala certes, mais très important pour le classement également. On s’attend donc à un match ultra-offensif avec un duel de snipers All-Stars.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top