Los Angeles Clippers

Tobias Harris démarre bien son aventure aux Clippers : de belles opportunités pour s’éclater à L.A

Considéré comme une des pièces principales du transfert de Blake Griffin cette semaine, Tobias Harris a joué son premier match avec les Clippers et l’ailier s’est fait plaisir en repartant avec la victoire : il y a de quoi avoir le sourire.

Qu’on mette tout de suite les points sur les i et les cornes sur les taureaux, ce n’est pas en tapant Chicago qu’on va dérouler la carpette rouge et s’incliner avec humilité. Battre les Bulls à domicile, encore heureux. Cependant, il y avait un parfum tout neuf au Staples Center ce samedi, malgré l’odeur de merde émanant de cette rencontre. Désolé pour les fans des deux franchises, mais celles et ceux qui ont eu la chance de voir ce match aux heures européennes ont pu également apprécier le Smecta d’après-rencontre. Le parfum en question était celui du sang neuf, Avery Bradley et Tobias Harris réalisant leurs débuts sous leur nouveau maillot. Professionnels et expérimentés, on s’attendait à de belles performances de la part des deux arrivants, et on n’a pas été déçus. Défensivement, Bradley a immédiatement montré qu’il avait son énergie habituelle, agressant les porteurs de balle de l’Illinois pour permettre aux siens d’attaquer plus aisément. Avec un Danilo Gallinari retrouvé et un banc efficace, les Clippers s’offraient une chouette petite victoire à domicile. Mais le copain qui faisait évidemment la première des journaux, c’était Toto Harris. Membre du package made in Detroit envoyé en échange de Blake Griffin, l’homme au bandeau voulait voir s’il pouvait être tout aussi efficace en Californie que dans le Michigan. Réponse positive.

Au-delà des points (24) et des munitions récupérées dans le deal (19 shoots tentés, un poil au-dessus de sa moyenne), c’est surtout la confiance et les perspectives futures qui pourraient rendre la suite assez intéressante pour l’ailier. En effet, les questions tournent toujours autour des Clippers, alors que la trade deadline approche au pas de course. Lou Williams, DeAndre Jordan, Avery Bradley, trois pièces qui pourraient partir de Los Angeles et donc laisser Tobias aux commandes du groupe. No disrespect envers Danilo Gallinari, dont le retour a récemment fait le plus grand bien, mais de 4 ans plus jeune et nettement plus fiable physiquement parlant, Harris est la pièce la plus stable/prometteuse des Clippers sur les 16 prochains mois. C’est cette incertitude concernant la semaine à venir et les transferts potentiels qui pourraient faire de l’année à venir celle de l’éclosion pour Tobias. Non pas qu’on l’attende à 25 points de moyenne dans une équipe galérant à craquer le Top 10 de sa conférence, mais dans un marché exposé comme celui de Los Angeles et avec un contrat à négocier dans un an, Harris pourrait s’offrir une pige boostée aux Clippers et ainsi permettre à sa franchise d’obtenir le meilleur de son talent. Pour une première, en tout cas, c’était satisfaisant. Agressivité habituelle, jeu au poste, mi-distance, efficacité à distance, le pack qu’on connaît et qui offrira ses hauts comme ses bas, mais le tout sous un oeil nouveau.

Car de Milwaukee à Orlando en passant par Detroit, Tobias Harris et souvent resté sous les radars. Le 35ème scoreur de la NBA, bientôt libéré par les départs de Lou et DeAndre ? En voilà une d’opportunité personnelle à saisir pour s’offrir un énorme chèque en 2019.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top